Encore des mots, toujours des mots : Sarkozy ira chercher lui-même Ingrid Bétancourt

Publié le par Milton Dassier

undefinedNicolas Sarkozy a déclaré aujourd’hui qu’il est prêt à aller chercher Ingrid Bétancourt lui-même.
Pourtant, il semblerait que depuis quelques semaines, la France soit plutôt hors du jeu dans la médiation avec les FARC. Il faut dire que l’Elysée a fait preuve d’une grande légèreté.
 
J’en veux pour preuve la façon détestable dont la France a accueilli le président Chavez en décembre, comme si elle savait par avance qu’il allait être exclu par la Colombie de la médiation.
 
J’en veux pour preuve les déclarations de Claude Guéant et Bernard Kouchner assimilant le président vénézuélien à un dictateur.
 
J’en veux pour preuve, le revirement de la France obligée de reconnaître la réhabilitation de Chavez comme médiateur tant par les familles des otages que par les FARC.
 
J’en veux pour preuve l’échec de la vidéo très médiatisée de Sarkozy fin décembre, vidéo envoyée aux FARC où il les exhortait déjà à libérer Ingrid Bétancourt.
 
J’en veux pour preuve l’absence d’Ingrid Bétancourt parmi les otages libérés en décembre et tout récemment.
 
De toute évidence, le président Sarkozy a cru, une fois de plus, qu’en gesticulant dans les médias, il allait voir ses vœux de récupération s’exaucer. La seule action efficace du président Sarkozy aura été d’appuyer la mobilisation des états d’Amérique Latine pour trouver une issue sans violence dans le dossier des otages des FARC.
 
Dans tous mes souvenirs, il me semble que chaque fois qu’une libération d’otages a été réussie, on l'apprenait qu'une fois réalisée. Les médiateurs insistaient sur la nécessaire discrétion pour trouver les bons interlocuteurs à travers des intermédiaires dévoués ouvrant les portes qui mènent à la table de négociateurs habiles et toujours… très discrets.
 
 

Publié dans international

Commenter cet article

soakely 01/03/2008 09:35

Oui milton ce type est un boufon. Il a dit qu'il irait la chercher lui meme. Bonne idée, car j'aimerais bien que les farc le prenne en otage. Le problème pour les farc c'est que sarko est comme le billet vert, il n'a aucune valeur

kenya 29/02/2008 17:58

il serait temps d'appeler OSS118.lol. Kenia

ALLAIN JULES C@MMUNICATION 29/02/2008 12:28

Au delà de la douleur de la famille de la victime, au delà de sa propre souffrance que nous partageons tous, j'ai failli m'étrangler de rire en apprenant encore cette historiette sarkozyste. Qu'il le fasse mais, attention aux dégâts, il peut être la prochaine cible des Farcs. Quel trophée !

Ubu roi est prêt à tout pour redorer son blason.