C’est ballot ! On avait oublié que l’extrême droite peut détruire

Publié le par Milton Dassier

Oui, c’est vraiment ballot !Totalement formatés à la guerre contre le terrorisme qui menace nos valeurs démocratiques et veut islamiser l’occident en lui imposant la charia qui est une négation de la liberté, même qu’on sait qu’ils sont partout et peuvent agir depuis une grotte du Pakistan, la plupart des médias commençaient déjà à énumérer les auteurs possibles des attentats : Des djihadistes, Al Qaïda, les talibans, Khadafi, les sri-lankais.

On imagine que les services de renseignements occidentaux se sont précipités sur la piste de djihadistes manipulés pour expliquer les terribles attentats d’Oslo. Ils avaient oublié l’attentat de Bologne et les lettres à l’anthrax de l’extrême droite américaine juste après le 11 septembre 2001. Qui sait ? Si ça se trouve, un jour apprendra-t-on que le 11 septembre, c’était eux aussi !

L’extrême droite,nos experts en renseignement pensaient que c’était des petits rigolos tout juste bons à bomber le torse lors de l’anniversaire de Charles Maurras ou à s’en prendre à des tombes dans les cimetières juifs et musulmans, car les morts, eux, ne se défendent pas ! Ils le pensaient si fort, nos spécialistes du terrorisme. Vous pensez, avec une droite qui flirte avec les idées d’extrême droite, les nazillons n’oseraient jamais se lancer dans le terrorisme. Les mesures sécuritaire de la Sarkozie ou de la Berlusconie,  ils trouvent cela insuffisant certes mais sympathique. En plus, tout comme Patrick Buisson, cet estimé conseiller du Président de la République, des hauts-fonctionnaires de la police et du gouvernement  sont issus de l’extrême droite. Et puis, il ya toute cette propagande et ces clins d’oeil régulièrement lancés par certains à l’UMP pour séduire un électorat qui voit d’un mauvais œil toute peau un peu basanée surtout quand elle déambule sans vergogne dans la rue pour frauder , injurier, voler, assassiner, massacrer !

C’était oublier qu’au fond de son appartement, celui qui surfe sur "français de souche" en se demandant s’il participera à la  prochaine « soupe au cochon » avant de se plonger dans la lecture des carnets secrets de Degrelles, peut voir son esprit étroit traversé par l’envie de faire « péter le système » à coup de rangers ou de fusil. Putain, ça ferait du bien !

C'est exactement le parcours de Anders Breivik, lui aussi laissait des messages sur un site web où il exposait son hostilité au multiculturalisme et se plaignait de la perte des valeurs.

Déjà dans les commentaires des pages web du Figaro et de fdesouche, certains se déchainent pour condamner l’attentat et ces pauvres norvégiens..tout ça..tout ça mais ils arrivent à trouver compréhensible qu’on puisse péter un cable étant donné l’invasion des musulmans que nous subirions en Europe et le métissage imposé par la société occidentale !

A côté de leurs pompes nos super flics européens! N'oubliez pas qu'il n'y a pas encore trois ans, ils estimaient que le plus grand danger après le terrorisme djihadiste, était l'ultra-gauche anarcho-autonome (sic)!

Bref, les moutons n’ont plus besoin du loup de l’étranger, ils se soupçonnent l’un l’autre d’être des loups et ont choisi de se massacrer entre eux !

Ouf ! Heureusement que Thomas Voeckler a perdu son maillot jaune. S’il l’avait conservé jusqu’aux Champs-Elysées, on aurait trouvé des gens qui lui auraient reproché d’avoir appris les subtilités de la course cycliste avec des noirs …

 

 

Publié dans international

Commenter cet article

Ocom 3pom 27/07/2011 12:29


A ce sujet, une analyse très intéressante des l'écriture automatique chez les journalistes au pas:
http://www.acrimed.org/article3637.html#nh7


jawad 25/07/2011 19:33


A part qu'il était pas blanc mais juif.


Milton Dassier 25/07/2011 20:56



Breivik n'est pas juif mais sioniste..



grolouloup 25/07/2011 16:11


Non non, moi je n'avais pas oublier, pour en avoir parler il y a plusieurs mois déjà....Comme toi j'ai refais un papier ce jour sur ce thème.


Milton Dassier 25/07/2011 20:57



Tu aurais dû indiquer l'adresse de ton papier.