Bientôt un débat Eric Besson–Marine Le Pen

Publié le par Milton Dassier

http://www.rue-du-buzz.com/Rue-Du-Buzz.Upload/7B06EB03-0127-72DC-AD45-8FF517CBAF31/1/bibliotheque/cali/lepen.jpgJe vous parlais du soldat Besson écoeuré d'être devenu une tête de turc..
Il compte bien se refaire prochainement une virginité politique. Séduire au delà de son parti, voilà sa mission. Après tout ne se dit-il pas de gauche tout en étant un cadre de l'UMP?
 

Il y aura un débat sur l’identité nationale le 14 janvier 2010 à la télé sur France 2 dans l’émission « A vous de juger » d’Arlette Chabot. On peut-être sûr qu’il sera abondamment regardé et commenté par les français. Normal avec les deux invités présents : Marine Le Pen et Eric Besson. Sera-t-il une sorte de coup de pouce pour la droite ou un piège pour l’UMP qui pourrait scier encore un peu plus la branche sur laquelle elle est assise?

 

Il paraît que c’est une manière pour Eric Besson de démontrer aux électeurs les plus à droite que l’UMP est capable d’avoir une politique ferme et volontariste sur l’immigration (chiffres à l’appui), d’appliquer sans le dire certaines des idées du Front National mais avec humanisme et dans le respect des droits républicains, de chercher à préserver la cohésion de la nation, son débat sur l’identité nationale pouvant apparaître comme une émanation de la démocratie participative chère à Ségolène Royal. Forcément, Eric Besson se la jouera type de gauche passé à droite parce qu'il a compris où était le « vrai » pays et qui prend ses responsabilités à cœur.

 

Il s’attend donc à ce que Marine Le Pen, avec son tempérament sanguin, joue le rôle de la méchante qui veut maltraiter les immigrants et les musulmans et lui, le rôle du type calme, ferme et responsable, soucieux des valeurs de la république et animé de cet humanisme cher à la droite chrétienne et à la gauche dont il est issu. Les centres de rétention, les expulsions, les contrôles au faciès ne seront abordés que dans leurs aspects les plus théoriques avec pour leitmotiv: Sarkozy applique son programme présidentiel et donc la politique voulue par les français en 2007.

 

Cependant pour l’UMP, le risque est grand de voir Marine Le Pen tirer profit de ce débat et ne pas tomber dans ce piège en faisant de la surenchère.

 

Par exemple, puisque l’identité nationale semble une question si cruciale à Sarkozy, elle pourrait proposer au gouvernement qu’il organise des référendums sur la place des immigrés et des étrangers dans la France d’aujourd’hui.

 

Mosquées, burqa, minarets, voile, double nationalité, conditions d'acquisition de la nationalité française, conditions de résidence, travail et régularisation des sans papier, que des problèmes soulevés par de nombreux contributeurs du site du ministère et lors des débats en préfecture. Proposer qu’on consulte les français pourrait prendre Eric Besson à contre-pied sur sa propre logique. Avec un argument béton : Quoi de plus démocratique qu’un référendum après un débat public voulu par le gouvernement qui se soucie autant de l’opinion des français?

 

 Et puis le référendum suisse sur les minarets a été défendu publiquement par Nicolas Sarkozy lui-même. Il suffirait à Marine Le Pen de formuler sa proposition en se souciant du respect des valeurs républicaines pour séduire des électeurs de l’extrême droite indécis et, pourquoi pas, et ce serait très fort,  une partie de l’électorat UMP.

Publié dans politique

Commenter cet article