Les entreprises jetteront-elles une prime de 1000€ à leurs gueux?

Publié le par Milton Dassier

La prime de 1000€ aux salariés? Enfin, pas 1000€ mais quelque chose à négocier avec les syndicats et seulement si l'entreprise a plus de 50 salériés et si elle distribue des dividendes en augmentation par rapport à l'an dernier.

Mort de rire!

Il est habile le petit homme de l'Elysée pour attirer les regards sur lui.

Il est habile car, on la compris, peu de gens recevroont 1000€, ce sera plutôt moins. Et puis, n'importe quelle entreprise peut s'arranger pour distribuer les mêmes dividendes que l'an dernier et échapper à la prime.

 

En fait, tout en affirmant le contraire, le MEDEF est séduit. En effet, si des entreprises distribuent une prime exceptionnelle à leurs salariés, plus besoin de négociation salariale. Les conflits sociaux à venir sont condamnés d'avance.

Sarkozy s'est acheté une paix sociale sans mettre la main à la poche, juste des exonérations de charge, histoire de plomber un peu plus les comptes de la sécu!.

 

Et qui pourrait lui reprocher d'avoir lancé l'idée d'une prime de 1000€?

 

Après la réforme des retraites, le "travailler plus pour gagner plus", le bouclier fiscal, la réforme de l'ISF, le gel des salaires des fonctionnaires, les fermetures de poste dans la fonction publique, La France des gueux vient encore une fois de se faire avoir.

 

La prime de 1000€, c'est comme le gueux à qui on jette les restes puis qu'on invite à s'attabler pour le prendre à témoin sur la chance qu'il a d'être un gueux dont on se préoccupe.

 

 

Publié dans politique

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article