Oui, sortons du nucléaire

Publié le par Milton Dassier

Anniversaire de Tchernobyl, des révélations mais tout le monde était au parfum plus ou moins.

L’énergie nucléaire, c’était peu cher, c’était fiable, ça pouvait durer très longtemps.

 

C’était avant les rejets de Tchernobyl et de Fukushima. L’équivalent de deux cents bombes d’Hiroshima.

Maintenant, c’est l’angoisse. L’électricité nucléaire va coûter plus cher, beaucoup plus cher.

Mais pourquoi oseront certains ?

Parce qu’il faudra revoir et donc investir sur la sécurité des centrales, parce qu’il faudra améliorer les réacteurs, remplacer les plus anciens, retraiter les déchets, les stocker autrement.

Voilà pourquoi !

 

Hulot qui n’a jamais été un anti-nucléaire vient de se convertir. L’homme est réaliste. On lui avait dit : « Le nucléaire c’est propre, c’est écologique ! Regardez Monsieur Hulot, un seul accident grave en 40 ans ! Tchernobyl nous a appris à améliorer la sécurité de nos centrales !»

 

Oui mais là, avec Fukushima, c’est le deuxième en 60 ans. Et la sécurité nucléaire n’est pas assez fiable pour garantir le risque zéro.

Alors Hulot a pris parti et a eu le courage de le dire sans langue de bois, sans chercher à faire celui qui savait depuis longtemps mais disait peu. Plutôt pas mal comme début politique.

 

La future responsabilité écologique sera d’aider à faire comprendre qu’un maximum de besoins en électricité peuvent être satisfaits par les énergies renouvelables.

 

Ce n’est pas évident pour tout le monde.

Alors, un gouvernement écologiste réussira-t-il à décréter que chaque maison individuelle et chaque petit immeuble nouvellement construits devront être équipés de panneaux photovoltaïques et thermiques ?

 

EDF pourrait se reconvertir dans les pompes à chaleur marines, les éoliennes au large des côtes, les turbines fonctionnant grâce aux courants sous-marins. Les solutions ne manquent pas.

 

Mais curieusement, ça ne bouge pas vraiment. Absence de volonté politique de la part d’un Sarkozy et d’un PS trop soumis au lobby nucléaire.

Les fameux contrats pour vendre la technologie nucléaire française à l’étranger ! Technologie sensible, technologie pour professionnels ultraperformants.

« Nous avons réussi à vendre deux centrales « clé en main » à tel pays pour quelques milliards ». Cela faisait bien dans la presse.

 

Alors pourquoi le nucléaire, rien que le nucléaire en France ?

Pour le pouvoir, les amis, pour le pouvoir. Le pouvoir d’assurer la production, de ne pas laisser le choix aux citoyens de ce pays, d’empêcher ou gêner tout contrôle indépendant, de décider entre experts et dirigeants politiques ce qui est bon ou non. Comme pour le pétrole. Alors que les alternatives au pétrole sont connues, que les innovations existent et sont expérimentées, on laisse les pétroliers continuer de s’enrichir en nous revendant du carburant toujours plus cher même au prix de la pollution. Ce ne sont pas les marées noires qui ont freiné l’appétit de ces messieurs.

Mais pour le nucléaire, l’accident imprévu ne tuera pas que des poissons et des oiseaux…

 

Il faut peser sur les esprits pour abandonner tout projet de super réacteur nucléaire et reconvertir les cerveaux français dans les énergies alternatives.

 

Oui sortons du nucléaire !

 

Publié dans société

Commenter cet article