Rentrée de classes : Une énigme de 1700 ans pour se croire intelligent

Publié le par Milton Dassier

Parfum de rentrée, parfum d’école. Hier soir, interview de Darcos sur TF1 par Laurence Ferrari qui l’a un peu malmené. En cette rentrée, le pauvre ministre ne s’y retrouve pas vraiment entre les postes supprimés, la prime pour les nouveaux enseignants, le soutien scolaire, la carte scolaire, les moyens alloués aux communes. Pour lui comme pour nous, ce sont de véritables énigmes, non ?

Alors en voici une bien plus plaisante pour affûter vos neurones.

Au IIIème siècle, un mathématicien du nom de Diophante a laissé une  trace insolite de son passage sur terre : une inscription en forme d’énigme sur sa pierre tombale permet de savoir combien d’années il a vécu.

 Passant ! Ci-gît Diophante. Les chiffres diront la durée de sa vie.

 Sa douce enfance en fait le sixième.

 Un douzième de sa vie a passé, et son menton s’est couvert de duvet.

 Marié, il a vécu le septième de sa vie sans enfants.

 Cinq ans ont passé; la naissance d’un fils l’a rendu heureux.

 Le sort a voulu que la vie de ce fils soit deux fois plus courte que celle de son père.

 Plein de tristesse, le vieillard a rendu l’âme quatre ans après la mort de son fils.

 Dis passant, quel âge avait atteint Diophante lorsque la mort l’a enlevé ?

 A vous de jouer !

Publié dans sciences

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article