Une loi pour interdire la soutane !

Publié le par Milton Dassier

Trop c’est trop ! Les religieux n’en finissent pas de nuire au vivre ensemble républicain comme aiment à le rappeler Jean-François Copé et ses amis.

 

Après les nombreuses affaires de pédophilie dans l’église catholique, après la condamnation de Mgr Williamson pour propos révisionnistes,  l’émission « Les infiltrés » nous fait voyager au cœur d’une école privée catholique traditionnaliste bordelaise  « hors contrat ».

 

Les journalistes infiltrés ont réussi à filmer des scènes en caméra cachée  avec les élèves ou leurs parents où ceux-ci ont droit à un discours antisémite et fasciste. Chants nazis et fascistes, De Gaulle évoqué comme déserteur, le maréchal Pétain comme héros, pas un mot sur la déportation, voilà le contenu de l’enseignement d’histoire.

 

 

Et pourtant, le danger pour les valeurs de la république, c’est l’islam si on en croit l’UMP et d’autres opportunistes.

 

Au même moment, une ancienne déportée se voit interdire d’évoquer en public son arrestation par trois gendarmes en 1942, parce que le maire estime que ça nuit à l’image de la gendarmerie.

 

Mais à part ça, le vrai danger pour la démocratie, c’est l’islam et ses groupes fondamentalistes qui cherchent à promouvoir leurs idées nauséabondes! Quitte à balayer, balayons alors mais devant toutes nos portes!

 

Hortefeux s’agite de tous ses membres en bois pour faire passer le message islamophobe implicite du gouvernement.

 

Une loi interdisant la burqa est en préparation de toute urgence.

 

Mais rien pour les soutanes !

 

On m’objectera que je procède à un amalgame.

 

Sérieusement, les amalgames pour les immigrés et les musulmans sont devenus monnaie courante en France, non ?

Publié dans opinions

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Pignolo 03/05/2010 13:41


"Quitte à balayer, balayons alors mais devant toutes nos portes"

Donc celle aussi de l'islam de France, mais pour vous il n y a rien à balayer c'est la même chose être homo et femme dans un quartier musulman (et pas forcement la banlieue)et dans le reste de la
France. Vous victimiser bcp l'islam mais en même temps les amalgames entre Dieudonné et les juifs cela n'a aucune importance pour vous.


Milton Dassier 03/05/2010 15:02



Bien spur, celle de l'islam aussi. Je ne victimise personne, je constate voilà tout. L'affaire de la mosquée d'Istre est révélatrice!


Dieudonné? J'aime beaucoup l'humoriste et beaucoup moins le politicien. Lisez le dernier article que j'ai réalisé sur lui et vous verrez!



eridann 28/04/2010 22:24


malgré tout vous faites bien un amalgame...
la burqa est un problème de vivre ensemble
les tradis (il parait qu'on dit comme ça) me semble être un double problème d'endoctrinement et de racisme tout deux déjà pénalement répréansible (comme juppée le rappelle ce soir)
(rangez Marx, reprenez le JO (desole c'est juste une boutade)
france 2 nous offre une fenêtre pour tenter de ce débarrasser de ce problème qui finalement se révèle fort peu être celui de la religion, ici peu importe que ces gens soit traditionaliste, le fait
est qu'ils sont surtout racistes...
sympa votre site sinon


Milton Dassier 29/04/2010 01:27



Je revendique cet amalgame. Et ainsi, j'essaye de démontrer que les histoires de burqa (entre 350 et 1950 personnes) et tablligh ne sont que du clientélisme politique pour une droite en perte de
vitesse. Il y a des tabbligh aussi chez les chrétiens et ils ne sont pas inquiétés et rarement montrés du doigt. Les témoins de Jéovah, à la limite avec leur centaines de lilliers de fidèles
sont plus dangereux que le tabbligh. En fait, on instrumentalise la peur à des fins politiques.


 



Cyrille 28/04/2010 20:32


en 1955 Alain Resnais fait Nuit et Brouillard. En 1956, la commission de censure française exige que soit supprimée du film une photographie d'archives sur laquelle on peut voir un gendarme
français surveiller le camp de Pithiviers. Les auteurs et producteurs du film refusent mais sont tout de même contraints de masquer la présence française, en l'occurrence en couvrant le képi du
gendarme, signe distinctif principal, par un recadrage de la photographie et une fausse poutre.
De la même manière (avec la lettre de Guy Moquet obligatoirement et nécessairement mort pour sa patrie..) la France pensée par Sarko se doit de rester pure, et exempt de toute barbarie... quitte à
voiler l'Histoire à sa convenance.


Cyrille 28/04/2010 20:26


il y a quelques années, j'avais assisté à une sortie scolaire éducative, dans un conservatoire de Paris, où sont archivés tous les documents sur l'occupation en France. Le travail des ados
consistait à faire ressortir des documents consultés tout ce qui montrait à quel point Pétain et son régime de Vichy célestin, avait servit à minimiser les actions nazis sur le territoire
français... c'était un conservatoire national, qui parlait à des élèves venant d'une école publique...


Cyrille 28/04/2010 20:19


Dans les années 80 j'étais dans un collège publique, donc laïque... malgré ça, un cureton était venu occuper 1h de cours de musique (sous-matiere scolaire donc), pour faire son prosélytisme, et
nous signaler l'ouverture d'un catéchèse de l'autre coté de la rue... regardez dans tous les villages français il y a une Eglise en face de chaque école.
la même année un militaire était lui aussi venu faire son prosélytisme en plein cours...
En France, y a pas d'ecole laïque, que des écoles catho avec tous leurs symboles, leur poisson servit tous les vendredi à la cantine, le sapin à noel, les vacances qui suivent les fetes catho et le
jour du seigneur chômé... bref que des trucs non ostentatoire...
à partir du moment où on rejette de cours les filles voilées, il n' y a plus de laïcité; le fondement de la laïcité, c'est le dialogue, le mixage des cultures en bonne entente... on en est
loin.
Le pire dans les écoles privées catho françaises, ce sont les comportements sans foi ni loi et violents envers les ados; les ados selon les médias c'est le mal, faut faire que les punir, et les
ecoles privées sont le bras armé et impuni de cette mentalité. Il n'y a plus de respect envers les élèves, et les profs réclament à coup de matraque le retour du respect envers eux meme... bafouant
la laïcité et le principe de Jules Ferry : "laisser à la porte des écoles les problèmes d'adultes".