UMP : Bientôt une déculottée aux régionales ?

Publié le par Milton Dassier

http://www.linternaute.com/mer-voile/magazine/photo/aivazovski-un-peintre-tourne-vers-la-mer/image/tempete-devant-nice-236138.jpgOn vient de comprendre le pourquoi de l’émission de TF1 lundi soir.

L’UMP est un navire en perdition. Les derniers sondages pour les régionales la donnent à 27% à égalité avec le PS, à l’issue du premier tour. La gauche sans le MODEM totaliserait 51% des voix, avec le MODEM, cela fait une opposition à 58%. Le FN, lui, est coté à 8,5%. Pas terrible mais suffisant pour se maintenir au second tour et entraîner des triangulaires dans certaines régions.


On peut être absolument sûr que l'Elysée avait ces chiffres depuis quelques temps...
 

Alors comme tout navire pris dans la tempête, l’équipage pare au plus pressé, tente de limiter les dégâts, scrute le ciel et la mer afin de trouver un cap de fortune.. Cap à droite, donc et au près, avec quelques louvoiements vers le centre, histoire d’éviter de prendre les vagues trop de front.

 

D’où la tentative de récupérer des électeurs d’extrême droite. Surfer sur les vagues, vent arrière et idées rétrogrades. Gare à l’empannage ! Débat sur l’identité nationale, surenchère à propos de la loi sur la burqa, retour du thème de l’insécurité, sous-entendus racistes et xénophobes sur le site de l’UMP.

 

D’où l’intervention du chef de l’état et patron de l’UMP sur TF1, pour cibler l’électorat des classes moyennes plutôt effrayées, mal de mer en prime.

 

Un capitaine qui sent qu’une mutinerie pourrait le conduire aux fers ; pire, jeté en « cale humide » où le requin Copé, le requin Bayrou et le requin Villepin veillent. Et là, pas de dauphin pour le sauver.

 

Jean, mon fils Jean, ne vois-tu rien venir ?

Je vois Bayrou qui guerroie et Copé qui burqoie !

 

Un débat pour ne pas se noyer. Le ton était courtois, sans hauteur qui toise ou écrase, sans hauteur surtout dans les idées. Cela se voulait simple, chaleureux et sympa. Finalement, derrière les mots accueillants, ce fut glacial comme un iceberg annonçant la possibilité d’un naufrage ! Rares sont ceux qui ont vu un sourire sincère chez ce président-directeur-capitaine.

 

Il faudra guetter les chiffres du prochain sondage, c’est à leur lumière que l’on pourra mesurer l’impact du débat.

 

Et comme avec Sarkozy, il y a toujours du sport, je me réjouis déjà des têtes qui tomberont après la raclée.  Une vraie fessée serait que, non seulement la gauche gagnât mais que le PS ait un score supérieur ou égal à celui de l’UMP.

 

Dans ce cas, les têtes tomberont après une grande distribution de baffes élyséennes !

 

Messieurs de l’UMP, préparez vos mouchoirs !

Publié dans politique

Commenter cet article

Yannélic 28/01/2010 16:49


Bayrou qui guerroie et Copé qui burqoie
HAHA bien trouvé


A2N 28/01/2010 11:46


Bonjour, Milton !

En effet, ça sent la fin de régime, soit à peine deux ans après l'arrivé triomphale à l'Elysée. On savait que le costume présidentiel était trop grand pour le petit agité, mais on ne pouvait pas
croire que ça serait aussi flagrant, donc visible comme le nez au milieu du visage.
Il faut s'attendre, désormais, à toutes les manipulations pour sauver le pouvoir jusqu'en 2012. Par exemple, la manipulation des chiffres du chômage au lendemain de l'annonce de la prédiction
présidentielle sur TF1. La suite sera très sport !

Foss !

A2N