Sarkozy s'offre des blogueurs à déjeuner

Publié le par Milton Dassier

Petits-fours et Château-Margaux : Nouveau piège à blogueurs

 

Quelques blogueurs ont eu le privilège d’être invités à déjeuner avec Nicolas Sarkozy, jeudi dernier.

Maître Eolas, Versac et Eric Dupin accompagnés de grands patrons du net commercial ont partagé les bons petits plats et les vins fins de l’Elysée pour deviser de l’avenir du net français.

 

Après Hadopi 1 et 2, après la LOOPSI et la possibilité de censurer administrativement (sans passer par la justice) tout site dangereux (sans qu’on définisse ce danger !), après les accusations sur le « net poubelle », sur le « net fasciste », après les déclarations sur l’irresponsabilté de Wikileaks, voilà que trois blogueurs ont accepté de parler à Nicolas Sarkozy.

 

Un président de la république qui a voulu se montrer compréhensif et bienveillant, paraît-il.

 

Le net c'est dangereux, il faut le contrôler

 

Un président de la république qui n’a pas d’autre intention que de contrôler le net et qui aura besoin pour cela de l’assentiment du plus grand nombre.

Les blogueurs peuvent être considérés comme des leaders d’opinion dans une partie grandissante de la population française attirée par la modernité et les nouvelles technologies.

 

En se rendant à l’Elysée, en courbant l’échine au caprice du prince tout en se prétendant critiques, ils montrent les limites de leur indépendance.

 

Car, le but n’était pas de connaître l’avis de blogueurs influents puisqu’on peut le lire quotidiennement sur les blogs mais d’obtenir des billets sur le net laissant entendre que le président s’intéresse au net dans un esprit ouvert et sérieux, autrement que pour le conspuer et vouloir le contrôler.

 

Bien leur en a pris, ils sont assurés de recevoir la légion d’honneur.

Publié dans presse et médias

Commenter cet article