Sarkozy s'en prend à Wikileaks : « Laissez-moi mentir en paix ! »

Publié le par Milton Dassier

Deux informations sorties aujourd’hui à mettre en parallèle.

 

La première est une bonne nouvelle.

 

Massacre d’officiers polonais à Katyn en 1940 : Le gouvernement russe débloque l’accès à 67 volumes de documents sur les agissements de l’armée rouge.

 

La deuxième est une mauvaise nouvelle. Eric Besson demande qu’on interdise l’hébergement de Wikileaks en France prétextant qu’il s’agit de documents volés mettant en cause et en danger des états et des hommes.

 

 

Pendant des décennies, la propagande russe attribuait aux nazis, le massacre de Katyn qui entraîna la mort de 22.000 officiers polonais.

On aurait aimé qu’une organisation non gouvernementale accède aux documents même en les volant pour que l’état polonais et les familles des victimes connaissent la vérité…

  

Sans doute l’URSS de Staline avait-elle suffisamment de nombreux Eric Besson au sein de ses ministères pour protéger ses lourds secrets !

 

Wikileaks est la revanche de l’opinion publique qui, à force d’ingurgiter des messages de propagande, respire enfin un peu de connaître des vérités sur la façon dont les gens qu’elle a élus, travaillent et estiment n’avoir aucun compte à rendre.

 

Mais la vérité même tronquée, ça les dérange.

 

Tout comme le président de la république traita de fable l’éventualité de rétrocommissions ayant entraîné l’attentat de Karachi, en se moquant des victimes.

 

 

Sans doute qu’à la question d’un journaliste russe sur le massacre de Katyn, Joseph Staline  aurait parlé lui aussi de fable avant que son Brice Hortefeux n’envoie le journaliste au goulag et son Eric Besson n’interdise son journal !

Publié dans liberté d'expression

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

christian nc 03/12/2010 23:18


N'oublions pas que des allemands ont été comdamnés pour ce crime par le grand tribunal de Nuremberg??

Christian nc