Sarkozy en 2010 : Menteur un jour, menteur toujours

Publié le par Milton Dassier

http://medias.francetv.fr/bibl/url_images/2008/04/22/image_42263570.jpgPas plus tard qu'hier, Sarkozy nous a livré son premier mensonge de l'année. Il veut éradiquer les bandes et va proposer une loi. Sauf que la loi existe déjà depuis le moins de juin 2009 et qu'on apprend qu'il va y avoir plus de 2600 suppression de postes dans la police !


Les mensonges, les annonces bidon, c'est ça le véritable talent de Sarkozy. Un talent de bateleur, de bonimenteur. Les exemples sont nombreux.


Grâce à la saisine du Conseil Constitutionnel et ses attendus sur la taxe carbone, on apprend que ce gadget n'était rien d'autre qu'une augmentation de la taxe sur les carburants déguisée en impôt écologique.

La taxe carbone ou comment faire de la com avant les élections régionales et après un sommet de Copenhague prévu comme un succès, tout en trouvant des recettes fiscales supplémentaires.

Le conseil constitutionnel nous apprend ainsi que 93% des pollutions industrielles et 50% de émissions de gaz à effet de serre allaient échapper à la taxe par le jeu de nombreuses exonérations, ristournes et dispenses.


Le transport aérien? Exonération partielle ou totale de taxe carbone !


Le tranport terrestre (camions, train, car)? Exonération partielle ou totale de taxe carbone !


Les agriculteurs, les pêcheurs? Exonération partielle ou totale de taxe carbone !


Les usines les plus polluantes? Exonération totale de taxe carbone !


Les centrales thermiques? Exonération totale de taxe carbone !


Il ne restait donc que les particuliers avec leur voiture, leur scooter, leur chauffage, leur tondeuse à gazon.. Bientôt, on nous fera payer pour avoir le droit de pêter.


Autre mensonge sur un dossier sensible : la suppression de la taxe professionnelle

Rappelez-vous, le président de la république faisait cette annonce le 5 février 2009. Suppression pure et simple.

Oui, ça fait grande réforme, le style qu'on inscrit dans la liste des faits marquants d'un quinquennat. La suppression d'un impôt ancien et réputé injuste quoi de plus prestigieux?

La suppression de la taxe professionnelle n'est une réalité que pour les chefs d'entreprise sous la forme de SARL ou de SA surtout si elles ont des salariés et investissent dans du lourd.

Les profession indépendantes, les artisans, les commerçants ne verront pratiquement aucun changement. Ils resteront imposés sur leur chiffre d'affaire.

Ces 2,3 millions de travailleurs ne sont donc que très peu concernés par la suppression de la Taxe Professionnelle. Oui, c'est bien sûr, Sarkozy a supprimé la taxe professionnelle...


Bref, c'est un peu comme après le G20 quand il avait annoncé : "Il n'y a plus de paradis fiscaux!"


Et puis, dans le style '"on n'a que nos yeux pour pleurer ou vomir!" il y avait eu Gandrange dont Sarkozy devait sauver tous les emplois...


Et la fin du scandale des gens qui vivent dans la rue.

"Je veux que d’ici à deux ans plus personne ne soit obligé de dormir sur le trottoir et d’y mourir de froid… »,


Sans oublier le chômage ramené à moins de 5% de la population active.


Même son de clache pour le voyage à Berlin au moment où la population commençait à démonter le mur. Il y est allé comme plein de touristes, une semaine après...

Mensonges, contre-vérités, désinformation. Un véritable sport à droite. Ils ont des experts en marketing, des psychosociologues spécialisés dans le consentement des masses, des publicitaires. Alors que font-ils? De la pub, de la stratégie commerciale mais aussi des choses plus subtiles qui relèvent de la propagande.

 

Par exemple, il paraît que Nicolas Sarkozy a sauvé la Géorgie face au grand ogre russe qui en avait assez de voir les occidentaux manipuler les états voisins de son territoire pour y installer des bases militaires. Alors Sarkozy a-t-il sauvé la Géorgie? Faux! Il est arrivé quand tout était déjà joué. L'armée russe avait fait parvenir son message. Pas de base occidentale ou israélienne en Géorgie! Les russes avaient juste besoin d'une porte de sortie pour s'en retourner chez eux avec le sourire du travail bien fait et les yeux amusés d'avoir joué un bon tour de cochon aux occidentaux.

Sarkozy ne fut que le concierge qui signe l'accusé de réception et raccompagne le facteur sur le palier en lui disant: "vous auriez dû prévenir!!


Autre exemple, selon Nicolas Sarkozy, l'Allemagne a elle aussi un bouclier fiscal. Eh bien c'est faux !


L'un des grands chantiers présidentiels en 2010 sera la réforme des retraites. Pourtant, en 2007, le système des retraites devait rester à l'équilibre jusqu'en 2020.

Et là, on parle d'augmenter l'âge du départ à la retraite de 60 à 62 ans, d'allonger encore la durée de cotisation, d'un recours aux retraites par capitalisation.

On ne vous avait pas dit qu'arrive à la retraite la première génération de ceux qui ont connu des crises sociales et donc le chômage. Ceux qui avaient la trentaine dans les années 70 seront à la retraite dans quelques petites années. Et eux ont connu, chômage, temps partiel, stages bidon autant d'années qui manquent à leurs décompte de points retraite.


En fait, les mensonges dissimulent de plus en plus mal une gabegie qui existe depuis 1975. En effet, depuis cette année, le chômage n'a jamais été en-dessous de 5% de la population active. Il a bien fallu les indemniser, les reclasser, leur assurer un revenu, une sécurité sociale. Depuis cette époque, La France vit au-dessus de ses moyens. Seules quelques embellies passagères et la force de travail des français ont empêché que le système ne s'écroule. Mais avec une crise économique grave qui s'ajoute à la crise structurelle du pays...


Sarkozy a fait ses classes politiques avec ceux qui n'ont eu comme seule politique que gérer la crise. Eux parlaient de confiance à retrouver, de choc psychologique à provoquer, jamais de changement en profondeur.


Alors peut-être faudra-t-il que le peuple français trouve de nouveaux moyens d'expression politique.

Le vote? ça ne sert à rien. La presse? Sous contrôle!


Que reste-t-il alors?


Réfléchissez. Finalement, ils en veulent à votre fric et à votre bulletin de vote. Et pour cela, ils sont prêts à tout, y compris vous faire peur, vous obliger à les appeler à l'aide, vous taper sur l'épaule, vous mentir, vous menacer, vous ficher, vous contrôler, vous surveiller, vous fouiller.

Ne pas faire ce qu'ils attendent de nous. Désobéir ou faire semblant de se soumettre. Ne plus consommer comme des malades mais épargner;
ne plus regarder et écouter de pubs, éteindre plus souvent la télé;
frauder, truquer, mentir, pinailler, tricher avec les administrations pour leur faire perdre du temps et de l'argent;
se rendre service entre amis et voisins,  adopter avec eux des système de troc, de mise en commun de moyens et de compétences,, co-louer,
se couvrir la tête dés qu'il y a des caméras de surveillance,
payer au dernier moment,
être très pointilleux sur ses droits,
passer un week-end sur deux sans téléphone, sans télé, sans ordinateur, sans console;
se méfier des avantages en nature "offerts " par votre entreprise.
rester autonome, viser de pouvoir vous passer de la voiture et du téléphone portable payés par votre patron,
viser de pouvoir vous passer un jour des allocations et aides sociales.
 

Cela parait bien léger. Oui pour un type tout seul mais s'il s'agit d'une grande masse de gens?

Publié dans politique

Commenter cet article