Sait-on encore rire après trois ans de sarkozisme?

Publié le par Milton Dassier

Je suis rentré de vacances. Hmmm. Des vacances sans ordinateur, sans téléphone portable, sans télévision; ça fait vraiment du bien vous savez!

 

La télé, je l'ai revue pour la première fois dans un aéroport.

J'ai embarqué à l'aéroport de Bridgetown, à Barbade avec ma famille. Démarrage des moteurs, les hélices tournoient et d'un seul coup, l'un des deux moteurs lache. Avion en panne, on nous invite à débarquer et à attendre. Les quarante passagers que nous sommes s'installent dans la salle de transit, au bord des pistes. Joli spectacle des petits avions de la LIAT qui décollent l'un après l'autre, mouvement interrompu par l'atterissage d'avions d'Américan Airlines, d'Air Trinidad ou de BWIA. ET puis, ça devient long, on nous annonce alors que notre avion est HS et sera conduit à la maintenance. On devra attendre qu'un avion en provenance de Saint-Vincent se pose et nous prenne.

 

Les hôtesses nous servent un rafraîchissement, une collation et nous mettent la télé...

 

CNN avec télétexte en anglais comme ça on ne rate rien de l'information quand un avion fait trop de bruit. Même les pubs sont transcrites en télétexte!

 

Dans l'ensemble, les gens sont tranquilles. Deux vénézuéliens se marrent en espagnol, une trinidadienne discute en français avec une jeune fille martiniquaise. Un type râle au fond de la salle: "C'est vraiment nul, y a qu'à nous que ça arrive ce genre de truc!" C'est un français!

 

A la télé, un débat sur le réchauffement climatique puis les "rooms news" avec Tiger Woods jouant mal au golf et le voyage d'Obama dans le Golf du Mexique.

 

Une éditorialiste maison aborde le délicat sujet du bilan d'Obama en expliquant qu'il n'a pas totalement rompu avec la période Bush.

Elle finit son édito en diffusant une vidéo amateur marrante qu'on trouve sur le net et que vous trouverez à la fin de l'articlei: une bataille d'oreillers dans un avion de la Lufthansa. Des touristes français et allemands ont fait un grand chahut en se lançant les oreillers que distribuait une hôtesse adorable qui, débordée, a elle aussi, participé au chahut avant de se réfugier en riant et sous les applaudissements, dans une autre cabine.

 

Le rapport avec les USA d'Obama?

 

L'éditorialiste explique alors que si cet évènement s'était produit à bord d'un avion américain, il aurait fait demi-tour et les passagers chahuteurs auraient eu maille à partir avec la police et la justice. Elle conclut que l'Amérique d'Obama comme celle de Bush ne sait peut-être plus rire...

 

Et au même moment, le bandeau qui défile en bas de l'écran annonça fièrement qu'un journal anglais avait déduit que Nicolas Sarkozy mesurait 1m 65 soit la taille de Napoléon Bonaparte!

 

En me dirigeant sur la piste vers l'avion enfin arrivé, je me disais qu'avec la France que nous construisent Sarkozy et sa clique, les français ne sauront plus rire d'ici quelques années!

 

Publié dans société

Commenter cet article

SisKiwiCouic 31/08/2010 09:28


D'autant plus qu'on nous prive peu à peu de bonnes sources de rire ! Stéphane Guillon, on aimait ou pas, mais l'acide qu'il répandait à la radio, à la face d'un certain nombre de politiciens,
UMPistes notamment, ça faisait du bien, ça libérait...le risque c'est que seul le rire bigardien prenne le dessus. Quel ennui !! Vivement 2012, et encore...


Mariethé 18/08/2010 19:21


En me dirigeant sur la piste vers l'avion enfin arrivé, je me disais qu'avec la France que nous construisent Sarkozy et sa clique, les français ne sauront plus rire d'ici quelques années!

généreux le Milton ,ça fait des qq années (3ans ?) que
*
les français ne savent plus rire ,sinistrose ? la mère

Bachelot va nous trouver un bon vaccin ,j'en doute pas

des tonnes de bisous pour toi


Milton Dassier 19/08/2010 00:18



gros bisous à toi