Rachida se lache

Publié le par Milton Dassier

A quoi tient le succès ou l’échec : Une fellation quasi nulle

 

Rachida est une femme prête à tout.. pour exister.

 

Après avoir tant espéré, après s’être donnée corps et âme pour celui qui fit ce qu’elle est, elle reste vouée à jouer les seconds rôles sur les plateaux de tournage de la Sarkozie. Alors, elle tente de redorer son blason, de trouver la crédibilité qu’elle a perdue.

 

Sur Canal + hier, la voilà qui nous livre ses réflexions sur l’économie. Elle parle retraites, salaires des femmes, délocalisations des entreprises, s’embrouille pas mal, dans un débit souvent précipité, presque bredouillé traduisant une certaine nervosité et, patatras ! Adieu, veaux, vaches, cochons, un lapsus lui remplit la bouche :

 

« Les fonds d’investissement veulent une rentabilité de 20-25% avec une fellation quasi nulle. »

 

 

 

Dommage, le prix de l’humour politique 2010 a déjà été attribué. Rachida reste en vice lice pour l’année prochaine.

 

Tout le monde s’est arrêté au mot « fellation » mais, en réalité, c’est toute la phrase qui est remarquable. Essayons d’en découvrir le sens caché en retournant la phrase..

 

Une fellation quasi nulle, pourrait être rentable mais seulement à 20-25%, c’est ce que veulent les fonds d’investissement.

 

Première tentative de traduction : Si tu fais une pipe pour obtenir quelque chose et que ta pipe n’est pas terrible, tu obtiendras quand même 20 à 25% de ce que tu escomptais. Juste parce que tu t’es donné la peine ?

 

Arrêtons-nous à la notion de « fonds d’investissement », c’est quoi en langage « Dati» ?

 

Qu’est-ce que la rentabilité à 20-25% pour un fond d’investissement ?

 

Je réfléchis et Euréka !Investir, ça veut dire aussi « pénétrer », « envahir ». Ne dit-on pas « investir les lieux » ?

Une pénétration à 20-25% ne va pas jusqu’au fond mais peut être tout de même rentable.

Ça y est ? Vous voyez de quoi il s’agit. Pas besoin de deuxième tentative de traduction mais un graphique très explicite. Ce que veut dire Rachida c'est qu'il faut avoir la banane pour réussir sa vie.

 

 

 

 

Pauvre Rachida ! Il faut dire que la journaliste l’avait « chauffée » à blanc en la harcelant de questions sur les rumeurs d’adultère sur Carla Bruni dont on disait que l’ancienne garde des sceaux était la propagatrice.

 

Rachida avait cru son heure arrivée quand le cœur de Nicolas était à prendre. Il travaillait ensemble jusque très tard dans la nuit. Une heure avancée où, la fatigue aidant, le langage n’est plus aussi précis, où le désir joue avec les mots les plus simples.

 

Un soir, sur le point de rentrer chez eux, il lui avait proposé de la raccompagner :

 

-Rachida, je te ramone ?

-Avec plaisir Nicolas mais je voudrais que tu me prennes euh… que tu m’apprennes la meilleure façon de gagner une érection

 

 

Si ça se trouve, Sarkozy lui a préféré Carla parce qu'elle fait … Noooooon pas pour ça quand même ! Vous voyez à quoi ça tient, le bonheur. Une maladresse, une petite chose, un petit rien, un truc quasi nul !

 

Il faut dire qu’avec Sarkozy, il n’y a pas de basse besogne … Coq de basse-cour, c’est un boulot !

 

Ramoner plus, pour jaillir plus.

Publié dans pipoles

Commenter cet article

simplesanstete 27/09/2010 22:56


Excellent, les érections et la débandade, le gros baiseur du FMI a bien des chances, des signes qui ne trompent pas.