Qui est Robert Ménard ? Un néoconservateur autoritaire déguisé en rebelle?

Publié le par Milton Dassier

Un petit clash sur I-Télé a opposé le journaliste Julian Bugier à Robert Ménard que je soupçonne depuis longtemps d’être un autoritaire qui s’ignore.

L’ancien président de « Reporters sans frontières » a défendu la peine de mort juste après que Julian Bugier eut annoncé le verdict pour l’affaire du RER-D où une jeune femme avait été sauvagement assassinée.

 

« Par moment, on regrette qu’il n’y ait plus la peine de mort » a commenté Robert Ménard.

 

 

 

Au delà de la polémique de ce jour, on peut s’interroger sur Robert Ménard.

 

On le soupçonnait d’être un peu homophobe, on l’avait vu défendre Eric Zemmour et ses saillies néocolonialistes, aujourd’hui, il défend la peine de mort et ce n’est pas la première fois.

Après un parcours de girouette, on ne sait plus tellement comment situer Robert Ménard.

 

D’abord gauchiste et anarchiste, puis socialiste protégé de Mitterrand, il a accepté de recevoir la légion d’honneur des mains de Nicolas Sarkozy en 2008. Peut-être a-t-il trouvé le bon filon médiatique avec l’association « Reporters sans frontières » ?

Car à part avoir créé l’association et avoir fait quelques coups médiatiques comme lors des jeux olympiques de Pékin, quelle est l’œuvre journalistique de Robert Ménard ?

 

Certains prétendent que Robert Ménard a une conception particulière de la liberté, qu’il serait occidentaliste, atlantiste et proche des néocons américains.

On le voit présider une organisation au Qatar, pays peu démocratique et en même temps fustiger de façon violente Hugo Chavez, le président du Venezuela, comme le font les néoconservateurs du monde occidental. C'est toujours comme ça! On dénonce des atteintes à la liberté de la presse au Venezuela qui reste un pays démocratique, on en fait des tonnes sur l'Iran, mais on se tait sur celles qui ont lieu au Maroc, en Tunisie, en Arabie Saoudite ou dans les pays du Golfe Persique!

 

Certes, Robert Ménard a gardé un côté un peu rebelle et a défendu la liberté d’expression de Dieudonné ou la diffusion de la télévision du Hezbollah en France.

 

Le côté rebelle affronte une certaine rigidité d’esprit qui apparaît lors de ses interviews en télé où il joue plus à l’accusateur sourcilleux qu’au journaliste soucieux d’un vrai débat.

 

De toute évidence, Robert Ménard choisit bien ses cibles pour un profit médiatique certain !

 

C’est peut-être cela son job finalement, défendre ce qui paraît indéfendable, histoire de faire parler de lui, puis,  jouer au Robin des Bois devant les caméras et séduire les bien-pensants de gauche tout en regrettant que les salauds ne crèvent pas pour ramasser la mise avec les réacs de droite!

 

Il y a dans la presse de nombreux spécialistes de la gymnastique dorsale et ceux, plus rares, du grand écart. Rober Ménard est de ceux-là.

 

 

 

Publié dans presse et médias

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

eclectique 19/12/2010 19:11


Ce Ménard... Merci pour cet article, j'ajouterai qu'il est d'une extrême incompétence.
Ultra mégalo aussi, assez hallucinant pour l'ancien responsable de RSF, qu'il a juste utilisé pour se faire connaître finalement.
Très grave aussi ces paroles tellement vraies où tout le monde a le droit à son 1/4 d'heure de gloire, car finalement, seuls les sans talents restent.

Ménard est un con, un vrai, il excelle dans la stupidité...

Un coonard absolu, donc, forcément, un fasciste, bien triste histoire que cela, pour i-télé ne le vire pas ?


sarkis 18/12/2010 14:48


j'ai pas aimé sa manierre a parler avec l'ambassadeur de cote d'ivoire franchement si c'est ete un autre pays allemagne,usa ou russie je me demande si il parlera a la meme facon


bob 16/12/2010 12:57


C'est du pur sarkozysme, exploiter l'émotion pour faire passer une loi!


ReineRoro 16/12/2010 09:39


Ménard a eu la même attitude concernant Hank Skinner (condamné à mort au Texas et reclamant des tests ADN).
Il a aussi déjà fait une sortie remarquée pour justifier le recours à la torture lors d'une émission de France Culture...
Drôle d'oiseau !!