Quand la com’ gouvernementale se prend les pieds dans le tapis des dépêches

Publié le par Milton Dassier

pinocchio.jpgJe lis la presse du 1er janvier et surprise, un communiqué triomphal du ministère de l’intérieur :

 

« Aucun incident majeur pendant la nuit du Nouvel An ! »

 

Un ministère qui a soigneusement occulté le nombre de voitures brûlées alors que la tradition médiatique du Nouvel An veut que, pour justifier encore plus de mesures répressives, on publie ce chiffre, puis qu’on le commente, qu’on en débatte avant une nouvelle loi pour déclarer une guerre sans merci à la délinquance….

 

Mais sans doute, pour le ministère de l’intérieur, les voitures brûlées, c’est mineur, élections à venir et bilan gouvernemental forcément positif obligent. En fait, c’est même marginal, mais pas pour les assureurs et les assurés.  Donc, aucun incident majeur pendant la Saint-Sylvestre.

 

Un DJ a été lynché et laissé pour mort au Blanc-Mesnil…

 

Aucun incident majeur…

 

Une jeune femmerusse violée en plein Paris…

 

Aucun incident majeur…

 

Un jeune homme tué d’un coup de couteau à Rennes

 

Aucun incident majeur…

 

Une jeune danoise renversée par une voiture à Paris..

 

Non, ça c’est mineur, c’était une étrangère après tout !

 

Une prostituée en état de coma éthylique se fait rouler dessus par une voiture conduite par un type moins bourré qu’elle..

 

Mineur, qu’on vous dit.

 

Donc, ce qui est majeur, vous l’avez compris, c’est quand les forces de l’ordre se font tirer dessus par des malfrats d’origine étrangère et c’est quand il y a des émeutes dans les cités où vivent les enfants d’immigrés ou des attentats. Un petit tour dans les archives des Nouvel Ans précédents. Ben, merde, c’est incroyable, y en a pas eu !

 

Ce qui veut dire que n’importe quel gauchiste laxiste ferait aussi bien qu’Hortefeux.

Publié dans société

Commenter cet article