Quand Eric Zemmour se fait "moucher" à la loyale par Audrey Pulvar

Publié le par Milton Dassier

Hier soir, un grand moment de télévision entre Eric Zemmour et Audrey Pulvar à l'émission "On n'est pas couché" de Laurent Ruquier.

 

On peut le dire sans détour, Eric Zemmour s'est couché devant la belle Audrey.

 

Il l'a attaquée sur son appartenance supposée au microcosme politoco-médiatique de gauche et, très sûr de lui, en a conclu avec une rare suffisance qu'il pouvait deviner les positions politiques d'Audrey Pulvar rien qu'aux questions qu'elle pose lors de ses interviews.

Eric Zemmour avait mal bossé ses fiches. Pour lui, la liaison Audrey Pulvar-Arnaud Montebourg se comprenait comme le partage d'idées socialistes bien pensantes.

 

Voici les vidéos de l'émission

 

 

 
 

C'était oublier l'origine et le parcours de la journaliste martiniquaise. Elle lui en rappela une partie quand elle affirma ne pas être issue de cette élite si influente qui a fait Sciences Politiques Paris et être restée très proche des gens.

Certains ne la croiront pas sincère. Mais pour défendre Audrey Pulvar, je rappellerais qu'elle commença sur une chaîne privée martiniquaise (ATV) après un DEUG de sciences éco et une école de journalisme. De plus, c'est une fille de la Martinique d'en bas. Son père fut un syndicaliste très connu là-bas, un syndicaliste classé à l'extrême gauche, très proche des indépendantistes et qui fut condamné pour avoir brandi un revolver contre les nervis des békés lors d'une grève.

 

Son enfance, elle l'a passée avec des gens ordinaires, soucieux de défendre les faibles contre les forts, préoccupés par l'avenir de leur pays.

Lisez ce qu'elle en disait au web magazine Grioo:

 

 

Etant donné l’activité de mon père (syndicaliste martiniquais et indépendantiste), toute ma petite enfance a été bercée par un rapport très fort à l’actualité et à ce qui se passait dans le monde. La maison était remplie de journaux et de livres. Mon père avait une radio sur laquelle on écoutait en AM la radio de Moscou et d’autres radios du monde entier, dont des pays d’Afrique. Et je ne compte pas les heures de discussions politiques entre adultes de mon entourage, que j’entendais d’une oreille inattentive à l’époque… Je pense que tout cela a réellement éveillé ma curiosité par rapport au monde.
C’est resté un peu en sommeil et vers 10-12 ans j’ai commencé à vraiment me passionner pour l’information, sans pour autant avoir l’idée de devenir journaliste.


 

Voici une vidéo de ses débuts dans l'interview d'un écrivain, Jonas Rano, à propos de la littérature antillaise et la culture africaine sur ATV (Antilles-Télévision)

 

Plusieurs fois, elle moucha Eric Zemmour quand elle lui annonça que, contrairement à Arnaud Montebourg, elle n'avait pas voté Jospin en 2002 au premier tour (J'en déduis qu'elle a sûrement voté pour Christiane Taubira) et qu'elle avait voté Chirac au deuxième tour.

Même chose pour son soutien au "non" au référendum sur la constitution européenne; ça c'est pour la dimension politique..

 

Eric Zemmour fut donc obligé de mettre de l'eau dans son vin. Il avait procédé par amalgame et s'était planté.

Il avait voulu donner une leçon de déontologie journalistique à Audrey Pulvar, il se retrouva bien ennuyé quand elle lui dit qu'elle connaissait des journalistes qui tutoyaient les politiques, qui faisaient la fête avec eux, d'autres qui couchaient régulièrement avec eux, que c'était connu dans leur milieu professionnel mais qu'on se taisait alors qu'on pouvait se demander légitimement où était leur objectivité. Elle avait annoncé sa liaison dans un souci d'honnêteté vis-à-vis du public, elle en paye le prix aujourd'hui tandis que d'autres plus discrets, mieux protégés par leurs réseaux...

 

La réalité n'a échappé à personne. La mise à l'écart d'Audrey Pulvar sous le prétexte fallacieux qu'elle a annoncé avoir une liaison devenue une histoire d'amour avec Arnaud Montebourg est une façon pour Canal + de plaire à Nicolas Sarkozy qui s'offusquait régulièrement du ton décalé de la chaîne cryptée.

 

Audrey Pulvar s'est fâchée avec Nicolas Sarkozy puis avec Eric Besson ce qui l'a rendue populaire. Elle continuera malgré tout à France-Inter, à six heures du matin! Un lot de consolation qui ne compensera pas le fait qu'elle restera pratiquement interdite de télé jusqu'à nouvel ordre.

Publié dans presse et médias

Commenter cet article

H-Yves 20/12/2010 21:31


Moi , je ne regarde plus l'émission de Ruquier à cause de Zemmour. Ce type vit de notre argent (de la redevance). Ce sont donc les téléspectateurs qui financent sa propagande sournoise et raciste,
c'est pourquoi , je suis d'avis que les gens visés par Zemmour et soutenu par son patron au rire idiot , Ruquier, boycottent cette tranche horaire. Il est aisé de parler de justice à longueur de
journée , mais si les Afro-Américains s'étaient contentés de pleurer sur le sort de Rosa Parks, je suis sûr que les bus du Sud des USA,continueraient de contraindre les Noirs à s'assoir au fond ou
laisser la place aux Blancs.En Israël,dans certains endroits dans les transports publics ( ailleurs aussi sans doute) les femmes ne peuvent toujours pas s'assoir dans l'espace des hommes.Que fait
BHL ?
D'ailleurs , je ne supporte même plus Ruquier ainsi que le pseudo-cultivé Naulleau.Je boycotte aussi systématiquement toutes leurs émissions même si Zemmour y est absent.
Le fait que Zemmour est toujours à l'antenne est la preuve la plus flagrante que les citoyens français ne savent pas évaluer le pouvoir qu'ils détiennent réellement.
C'est plus facile de faire grève ,de rejeter tout en bloc,et de faire chier les gens ?


fait là sion 19/12/2010 20:24


Avec qui couche Zemmour le siono-sionouillard qui se fait passer pour franco-franchouillard ? Avec une très vielle dame au teint jaune et au sourire édenté qui a pour nom Haute Trahison. D'ailleurs
si kes Juifs sont de race blanche, si tant est que ça veuille dire quelque chose, est-ce les Hébreux l'étaient, eux ? On risquerait d'avoir quelque surprise sur le sujet. Ce qui est le plus
éloquent c'est sa gueule d'arrogant... sufisant parce qu'il parle à une... femme et à une... noire ! Pas raciste pour deux ronds le petit juif !


boubou 19/12/2010 16:38


C'est la démocratie vue par Sarkozy l'Américain .


Marie 19/12/2010 16:27


Moi ce que j'ai aimé, quand elle a dénoncé tout ces journalistes qui sont invité a l'élysée et aux anniversaires et même dans le lit de cetains politiques, beurkkkk pour cette magouille