Plus de deux milles morts en Libye : l’occident condamne et ne fait rien !

Publié le par Milton Dassier

Deux mille morts, peut-être plus en Libye après plusieurs jours d’émeute et plusieurs semaines de manifestations..

 

La France condamne les violences, pense qu’il faudra juger les auteurs pour ces crimes, envisage de geler les avoirs des proches du régime libyen.

 

J’ai envie de dire : C’est tout ?

 

Parfois, on n’y comprend rien, mais rien de rien…

 

Deux milles morts, peut-être plus et sans doute beaucoup plus, si Khadafi, dans son délire paranoïaque, fait monter les enchères !

 

Deux mille kilomètres à peine, séparent la France de la Libye à moins de 350km de l’Europe depuis Malte.

 

Pourtant pas un navire de guerre, pas un avion militaire pour porter assistance au peuple libyen en parachutant des vivres, des médicaments ou des armes de façon à aider la population.

 

Pourtant, pas un navire de guerre, pas un avion militaire pour bloquer l’espace aérien et ainsi, empêcher les avions et hélicoptères restés fidèles à Khadafi, de bombarder les insurgés.

 

Pas la moindre rumeur non plus, de la constitution d’une force militaire d’interposition prête à se déployer pour éviter d’autres massacres. Même pas la menace de le faire au niveau des pays de l’OTAN, histoire de pousser Khadafi à quitter le pouvoir un peu plus vite !

 

Parfois, on n’y comprend rien, mais rien de rien…

 

Il me semblait que Sarkozy avait envoyé des troupes françaises en Afghanistan pour empêcher les talibans d’imposer leur diktat sur le peuple afghan et de prendre en otage la démocratie, c’estt ce qu’il répète à chaque fois, non ?

 

Il me semblait que le même Sarkozy avait approuvé l’intervention américaine en Irak puisqu’elle avait été décidée pour chasser Saddam Hussein, un dangereux dictateur capable de massacrer son peuple dés lors qu’il réclamait la justice et la démocratie.

 

Apparemment, la logique qui prévaut pour l’occident avec la Libye, c’est il vaut mieux 2000 morts libyens que 2 millions de barils de pétrole perdus !

 

Finalement, la démocratie, les occidentaux ne voient ça que pour chez eux. Les fameuses valeurs universelles offertes à l’humanité par les Etats-Unis, la Grande-Bretagne et la France, ne sont que beaux discours pour soirée de gala lors des visites officielles, matière à débat lors des campagnes électorales, prétexte à indignation en « live and direct » pour nos philosophes de plateau télé. La démocratie vue comme ça, c'est comme du rimel pour embellir les yeux lors des cocktails à l'ambassade. Sauf que cette fois, le rimel coule et ça fait comme une tache ridicule!

 

 

Vu comme ça on comprend tout ! Et vous ?

Publié dans international

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article