Ouverture d’une conférence pour la reconstruction d’Haïti à Fort de France

Publié le par Milton Dassier

http://www.lefigaro.fr/medias/2008/11/08/7f8aa076-ae4c-11dd-b52c-2401c4a78ef3.jpgDepuis aujourd’hui à Fort de France, c’est l’effervescence. Les délégations de trente pays arrivent et des cortèges escortés de motards de la gendarmerie se fraient un chemin dans les embouteillages foyalais.

Cette conférence internationale des villes et des régions du monde pour la reconstruction d’Haïti est placée sous l’égide de l’ONU et réunira plus de 200 participants. L’intérêt est que les délégations sont essentiellement composées de maires et de responsables de régions et non d’états. 35 maires haïtiens ont fait le déplacement.

Le gouvernement français est représenté par Marie-Luce Penchard, ministre des DOM-TOM et Alain Joyandet, ministre de la coopération.

 

Les délégations proviennent de trente pays :

 

Mexique, Algérie, Arménie, Mexique, Mexique, Bénin, Brésil, Burkina Faso, Canada, Cap-Vert, Corée du Sud, Mexique, Mexique, France, Haïti, Mexique, Japon, Liban, ancienne République Yougoslave de Macédoine, Maroc, Maurice, Mexique, Norvège, Pays-Bas, Pérou, République Dominicaine, Suède, Suisse, et Viêt-Nam.

 

L’objectif de la conférence est de déterminer des projets prioritaires et de s’assurer leur financement.

Trois autres conférences sont prévues après celle-ci.

 

Le bilan du séisme d’Haïti est de 229.000 morts et de 1,5 million de sans-abri.

Les antillais et guyanais ont été les premiers français sur place, leur rôle a été très efficace particulièrement dans les secours, ceci grâce aux points communs existant entre haïtiens et antillais.

Les populations antillaises se sont montrées extrêmement solidaires avec les haïtiens leur faisant parvenir des dizaines de tonnes de denrées alimentaires, d'eau et de matériel médical grâce à des collectes organisées par les mairies dans chaque commune.

Publié dans international

Commenter cet article