Mardi 13 juillet 2 13 /07 /Juil 22:20

Dés le lendemain de l’intervention télévisée de Nicolas Sarkozy sur France 2 et ses  mensonges, on apprend que l’intègre ministre du travail Eric Woerth a menti à toute la France.

 

Il ne faut pas trop accabler David Pujadas. Ce n'est pas facile d'interviewer son DRH!

 

Nicolas Sarkozy a proféré un certain nombre de mensonges hier soir. Par exemple, que s’il a proposé le bouclier fiscal, c’était pour faire comme l’Allemagne. En réalité, nos voisins d’outre-rhin  l’ont supprimé en 2006.

Ou bien, la France est le pays d’Europe où les riches payent le plus d’impôts. Faux, les pays scandinaves font mieux. Même chose avec cette France, pays où on travaille le moins. Faux car battue par l’Allemagne et les Pays-Bas !

Et puis, il y a eu cette petite perle. N’oublions pas que Nicolas Sarkozy est avocat de formation, alors le voir dire avec aplomb que les enquêtes dans l’affaire Bettencourt sont menées par un juge et qu’il ne souhaite pas qu’on change de juge est un mensonge grossier puisque c’est un procureur et non un juge qui les mène.

 

C’est grave de prendre les français pour de sombres idiots tout juste bons à picoler leur pastis sur les plages entre deux parties de pétanque.

 

Hier donc, Nicolas Sarkozy se réjouissait de l’innocence (sic) d’Eric Woerth.

Aujourd’hui, le Nouvel Obs démontre le contraire avec preuve irréfutable à l’appui.

Eric Woerth prétend n’avoir rencontré Patrick de Maistre qu’en de rares occasions normales dans les relations entre la plus grande fortune de France et le ministre du budget.

Le Monde avait montré qu’il y avait eu huit rencontres étalées sur deux ans.

Le rapport de l’IGF en ajoute trois.

 

Et aujourd’hui, le Nouvel Obs publie un message adressé à Mr Bettencourt en 2006 par Patrick de Maistre. Le voici :

 

«Suite à la réunion que j'ai eue avec Monsieur Eric Woerth, trésorier de l'UMP, celui-ci m'a confirmé que les contributions sont réservées aux seules personnes physiques, qui peuvent donner au maximum 7.500 euros aux partis et aux associations de financement des personnes. Pour la campagne présidentielle chaque personne peut donner 4.500 euros (en réalité 4.600 euros). Nicolas Sarkozy n'étant pas encore candidat déclaré, cette contribution n'est pas à l'ordre du jour.»

«Votre épouse et vous-même pouvez donc faire chacun un chèque de 7.500 euros, aux deux associations suivantes :

- Association nationale de financement de l'UMP (ANFUMP)

- Association de soutien à l'action de Nicolas Sarkozy

Nous avons convenu, avec Monsieur Woerth, que vous pourriez faire déposer ces quatre chèques à son intention, à l'UMP 55, rue de la Boétie Paris 8ème».

 

Puis Patrice de Maistre termine son courrier sur une précision cocasse: «Monsieur Woerth m'a fait savoir que vous aviez déjà envoyé un chèque de 7.500 euros à l'UMP, mais que celui-ci a été utilisé par Monsieur Renaud Donnedieu de Vabres.»

http://www.mediapart.fr/files/Mediapart01717.pdf

 

On comprend ainsi pourquoi Eric Woerth est si important pour Nicolas Sarkozy : il a les clés du coffre de l’UMP et de sa nébuleuse d’associations et clubs de réflexion en tous genres, mais il a surtout celles du coffre à secrets.

Par Milton Dassier - Publié dans : politique - Communauté : Tel est le monde !
Ecrire un commentaire - Voir les 0 commentaires
Retour à l'accueil

Calendrier

Août 2014
L M M J V S D
        1 2 3
4 5 6 7 8 9 10
11 12 13 14 15 16 17
18 19 20 21 22 23 24
25 26 27 28 29 30 31
             
<< < > >>

Rechercher

Créer un blog gratuit sur over-blog.com - Contact - C.G.U. - Rémunération en droits d'auteur - Signaler un abus - Articles les plus commentés