Mardi 31 mai 2 31 /05 /Mai 23:55

Vous connaissez ce poisson qui vit dans les récifs, qu’on appelle la murène.

Ceux qui font de la plongée ont pu en observer l’agressivité. Vous passez près d’un amas de rochers et d’un seul coup, une sorte de long serpent s’en extirpe la gueule grande ouverte, prête à mordre. La murène, c’est ça ! Une grande gueule pleine de dents! Impressionnante mais pas vraiment dangereuse.

 

Nadine Morano est une femme pas très intelligente qui compense ses faibles facultés intellectuelles par l’utilisation d’un charme agressif. Au mieux, l’on pensera qu’elle est certainement une passionnée. Malheureusement, on ne retiendra d’elle que sa méchanceté un rien parano.

 

Parano, la Nadine ! Comme lorsqu’elle fit mettre en garde à vue après le dépôt d’une plainte, de pauvres internautes qui avaient commis le crime irréparable de l’avoir traitée de menteuse (« Hou hou la menteuse ! ») sur le ton de la plaisanterie.

 

L’affaire avait fait grand bruit et la pauvre Nadine avait dû calmer ses ardeurs vengeresses. Il y avait eu aussi ce photographe accusé de mal avoir mis en valeur sa beauté.. Hé hé !

 

 

Ces derniers temps, elle a brillé par son intelligence. Non contente de confondre l’entreprise Renault avec le chanteur Renaud, elle a été surprise à l’assemblée nationale en train de réciter mot pour mot à voix basse et en simultané, la déclaration de Claude Guéant sur l’immigration.

De quoi dire que tout ce que disent les ministres est préparé à l’avance à l’Elysée et « distribué » à tout le « personnel », il n’y a qu’un pas !

 

 

 

Il y eut aussi l’épisode peu glorieux de sa sortie sur les casquettes à l’envers que ne devraient pas porter les jeunes s’ils veulent qu’on les considère un peu mieux.

 

 

 

Aujourd’hui, une simple vendeuse de chez Kookaï vient d’être licenciée pour injures à Mme Morano.

 

L’histoire est édifiante de connerie. Nadine Morano est arrivée dans le magasin avec sa fille et un garde du corps pas très baraqué au goût de certains. Cela fit rire les employés dont l’un plaisanta en disant qu’un tel garde du corps, il pouvait en venir à bout. Sa collègue Albane lui répondit que pour s’en prendre à son garde du corps, il faudrait d’abord s’en prendre à Nadine Parano et lui casser la gueule, laissant entendre qu’il serait plus difficile de s’en prendre à Nadine Morano qu’à son garde du corps.

Nadine Morano entendit la fin de la diatribe gouailleuse où il est question de lui casser la gueule et exigea des excuses. Malgré les regrets insistants de la vendeuse, elle demanda à ce qu’il y ait des suites.

Les suites, c’est un licenciement sans avoir pu s’expliquer avec sa direction…

Kookaï ne mérite pas qu’on s’y arrête..

 

Quant à Nadine Morano, on peut maintenant l’appeler Nadine Parano et la renvoyer chez elle en 2012 pour trouver non pas l’intelligence car il est trop tard, mais le sens de l’humour.

 

 

 

 

 

Par Milton Dassier - Publié dans : pipoles - Communauté : PARLONS FRANCHEMENT
Ecrire un commentaire - Voir les 0 commentaires
Retour à l'accueil

Calendrier

Juillet 2014
L M M J V S D
  1 2 3 4 5 6
7 8 9 10 11 12 13
14 15 16 17 18 19 20
21 22 23 24 25 26 27
28 29 30 31      
<< < > >>

Rechercher

Créer un blog gratuit sur over-blog.com - Contact - C.G.U. - Rémunération en droits d'auteur - Signaler un abus - Articles les plus commentés