Menace fantôme contre l'émission de Sarkozy!

Publié le par Milton Dassier

http://www.starwars-holocron.net/images/galerie/10_la_menace_fantome.jpgSarkozy est déjà furax. Il craint que son émission sur mesure sur TF1 ce soir, ne fasse un flop d'audience.
Quand il appris que France 2 programmait "FBI porté disparu" et surtout M6 diffusait l'épisode 1 de Star Wars "la menace fantôme", il s'est mis en colère pestant contre ces goujats.

D'autant qu'on va se le farcir dés 20h15 en direct dans le JT de Laurence Ferrari! De toutes façons, je ne regarde jamais son JT.

De plus, on apprend qu'un des dix français sélectionnés, un bénévole des restaus du coeur a refusé de participer. Le brave homme!

Les neuf autres français "représentatifs" sont des gens interviewés par Jean-Pierre Pernaud au cours de ses reportages sur les traditions bien françaises. J'aurais préféré "Juju le pêcheur", le type qui avait menacer de lui casser la tête, le faisant bafouiller de rage en direct. 

abrarac2.JPG



 En plus, ils vont être assis autour d'une table avec Sarkozy. Comment pourrait-on se montrer pertinemment impertinent dans de telles conditions, le trac de se trouver à quelques centimètres d'un habitué des plateaux et des courtizâneries télévisuelles, s'ajoutant à celui d'une participation à une émission de télé?

Vous imaginez le type qui aimerait bien dire ce qu'il a sur le coeur mais qui, face aux caméras, aux techniciens et au regard du président, préfère la fermer, de peur de se retrouver avec un contrôle fiscal le lendemain, ou en face du visage désaprobateur de son patron  ou encore, essuyant les postillons de colère de sa boulangère, militante UMP "bon teint"?

Mon choix est fait, un morceau de scotch sur la télécommande pour ne surtout pas presser le bouton 1 qui mène à TF1!

Ce sera "Stars Wars : la menace fantôme" avec une pensée pour les couillons qui regarderont l'émission de TF1. Les pauvres se seront fait chier une bonne partie de la soirée avant d'aller dormir pour être en forme dans les queues du pôle emploi!






Publié dans sarkozy

Commenter cet article