Mais à part ça, l'urgence pour cette république, c'est la burqa!

Publié le par Milton Dassier

L'urgence, c'est la burqa. Copé n'a pas mâché ses mots.

Il rumine là-dessus depuis des semaines sentant que sa popularité ne peut que grimper parmi son électorat de droite et même au centre et à gauche.

 

Et tant pis si l'islamophobie gagne du terrain, tant pis si des mosquées sont profanées, tant pis si la parole raciste et hostile aux musulman n'a pas plus un seul garde-fou.

On continue dans le délire du choc des civilisations, du risque terroriste, de la protection des femmes.

L'urgence pour sauver, quoi, entre 500 et 1500 femmes qui ont choisi de se vêtir d'un voile intégrale.

 

Et tant pis pour leur liberté et la notre.

La raison ultime mais cachée de ce projet liberticide est pourtant simple: décourager l'arrivée de musulmans en ne faisant plus de la France, une terre d'acceuil et d'asile.

 

L'urgence, c'est la burqa. L'hypocrisie est à son comble. Pas mal à gauche et dans les mouvements féministes se sont fait avoir.

On aurait pu faire oeuvre de pédagogie pour que des femmes sous burqa forcée décident de la retirer. Non, on va réprimer. Une fois la loi votée, il y aura certainement des dérapages. Certains voudront faire justice eux-mêmes en arrachant le voile, donc en portant atteinte à la personne. Des policiers mettront les plus réticentes en garde-à-vue après refus d'obtempérer. Des femmes joueront à cache-cache, en la mettant dés que la maréchaussée aura le dos tournée.

 

L'urgence, c'est la burqa! Au nom du vivre ensemble d'après l'évangile républicaine selon Jean-François Copé.

Pourtant, il y a des gens qui choisissent de vivre hors de la vue des autres. Liberté élémentaire que celle de rester en dehors de la société tout en vivant en son sein. Qui n'a jamais voulu s'abriter à l'ombre de l'anonymat dans ces grandes villes où personnes ne vous connait? Qui n'a jamais connu la joie d'être un inconnu de tous ceux qu'il croise?

 

L'urgence c'est la burqa! Une étude scientifique sort du four médiatique ces jours-ci et démontre que la discrimination envers les musulmans atteint des proportions à peine imaginées jusqu'ici.

 

L'enquête est originale, elle a été menée par une équipe franco-américaine et a utilisé la méthode du testing à partir d'envois de CV.

Son originalité tient dans les trois CV envoyés à 550 entreprises pour répondre à des annonces pour un emploi d'aide-comptable.

Deux CV de jeunes femmes de même âge, de la même ville, aux mêmes diplomes et à la même expérience professionnelle et portant exactemet le même nom. Diouf, un nom sénégalais, pays qui réunit les deux religions: chrétienne et musulmane

 

1) Un CV chrétien au nom de Marie Diouf. C'est à dire que tout dans le CV démontre que la candidate est de culture chrétienne pratiquante: prénom, scoutisme, associations

 

2) Un CV musulman au nom de Kadijah Diouf. C'est à dire que tout dans le CV démontre que la candidate est de culture musulmane pratiquante: prénom, scoutisme, associations

 

3) Un CV neutre au nom d'Aurélie Ménard ayant le même âge, les même diplomes, la même expérience que les deux premières.

 

Les résultats donnent 25% de réponses positives pour Aurélie Ménard, 21% de réponses positives pour Marie Diouf, 8% de réponses positives pour Kadijah Diouf.

 

Une femme musulmane a donc 2,5 fois mois de chance de trouver un travail qu'une femme chrétienne.

 

Cette enquête montre une fois encore que les inégalités et le racisme sont des plaies de notre société qui, vraiment, peine à se sortir de ses archaïsmes et de ses archétypes coloniaux. A force de stigmatiser les musulmans pour un "oui" ou pour un "non", on prend le risque de très grandes tensions sociales, de pousser à la ghettoïsation ou au communautarisme une part importante de la population. Si la république ne peut garantir l'égalité des chances à tout lemonde, c'est une communauté musulmane organisée qui décidera de subvenir à ses ouailles comme cela se fait aux Etats-Unis dans la communauté noire notamment : développement d'entreprises, mutuelles de santé, instances de solidarité..etc.

 

Le communautarisme est bien souvent l'unique réponse aux discriminations de toutes sortes. On ne pourra pas dire que les dirigeants de la république n'étaient pas au courant.

 

Mais à part ça, l'urgence pour cette république, c'est la burqa!

 

 

Publié dans société

Commenter cet article

visiteur 11/04/2010 21:50


vive la burqua, les hommes politiques comme copé veulent être président en faisant de la télé réalité en attendant les allemands avancent et règlent les vrais problèmes de leurs peuples, nous on a
des hommes politiques qui font la politique "réalité". entre nous, ou sont les journalistes qui posent des vraies questions, franchement je ne sais pas à part J.M apathie!!!! vive la France. je
croie que je vais partir ailleurs. quesqu'on a fait pour mériter ces hommes politiques?