Les politiciens ne sont pas dignes de confiance sauf si…

Publié le par Milton Dassier

Les règles morales et éthiques deviennent aussi faciles pour eux qu’une règle de trois !

 

« Si 10 objets identiques coûtent 22€, combien coûtent 15 objets ? »

 

Le ministre de l’éducation nationale a été sollicité par Jean-Jacques Bourdin pour résoudre ce problème. Il n’a pas su répondre. Il est vrai qu’il a été cueilli à froid.

 

 

Beaucoup se sont marrés car il suffit d’une simple règle de trois pour trouver le résultat mais on doit avouer que si c’est abordable pour un élève moyen de CM2 penché sur sa feuille, ça l’est moins si on se trouve dans des conditions moins favorables où le stress paralyse certains processus mentaux.

(22/10 ) x 15 voilà ce qu’on pose sur une feuille mais dans la tête, on ferait plutôt 22 + 11 (la moitié de 22 car 15 = 10 + 5 (la moitié de 10).

 

Voilà bien tout le problème du politicien d’aujourd’hui. L’ambition et les convictions ne suffisent plus. S’y ajoutent : paraître digne de confiance, ce qui signifie être exemplaire, et être capable d’apporter une solution à tous les problèmes.

 

La confiance est sérieusement écornée. Les politiciens nous prouvent toutes les semaines qu’ils ne sont pas ce qu’ils essayent de nous faire croire. Appât du gain, privilèges exorbitants, combines, clientélisme, conflits d’intérêts, droit de cuissage, favoritisme, racisme. La morale en prend un sacré coup non ?

Même au PS puisque j’ai appris, hier soir, en regardant l’émission « Complément d’enquête », que le sénateur-maire (PS) de Neuilly sur Marne a été condamné pour agression sexuelle sur une employée de sa mairie et qu’il n’a même pas été exclu de son parti…

 

Pour ma part, j’estime que mon bulletin de vote vaut une fortune. Alors, je ne vais investir ma voix que si j’ai la garantie que certaines règles morales seront édictées.

Par exemple, tout ce qui a trait au cumul des mandats, aux privilèges et au comportement des élus, à la parité homme/femme, à la promotion de la diversité.

 

Après, il sera temps d’envisager le programme politique proprement dit.

 

 

Publié dans politique

Commenter cet article