Le CRIF ou le Likoud France ?

Publié le par Milton Dassier

Je viens de lire un excellent éditorial de Jean Daniel. Cet intellectuel n’est pas ma tasse de thé, je trouve souvent que sa sagesse n’est qu’une tempérance prudente ! Au niveau où il est, il ne faut pas se fâcher avec les puissants.

 

Mais là, il nous livre sa vision du glissement idéologique qui s’est opéré peu à peu vers ce qu’il appelle « une likoudisation » des institutions juives en France. Il rappelle que c’est le Likoud, au pouvoir en Israël, qui a tout fait pour que le changement d’attitude des Etats-Unis vis-à-vis du conflit palestinien soit caduc.

 

Obama souhaitait faire de l’avenir du peuple palestinien l’un de ses chevaux de bataille sans renoncer à la sécurité d’Israël. On a vu en Israël et à l’extérieur une gigantesque opération de propagande le faire renoncer à ses projets.


Il reste que ces derniers (« les saboteurs de l’appel d’Obama ») ont accompli leur funeste besogne : ils ont réuni les institutions les plus puissantes pour s’opposer à un plan de paix qui impliquait deux Etats, palestinien et israélien. Car les auteurs de cette entreprise n’ont jamais souhaité qu’il y eût deux Etats, et le parti le mieux organisé dans cette lutte était le Likoud de M. Netanyahu, qui est au pouvoir aujourd’hui en Israël.

 

 

 

Et il parle aussi de la France.

 

En France, le Crif vient de faire entrer dans sa direction les personnalités les plus engagées de l’extrême droite
 pro-israélienne. Ainsi, ce mercredi 3 février, à l’occasion du dîner annuel du Crif, c’est à une institution dominée par le Likoud que le chef du gouvernement français et une partie de ses ministres vont rendre des comptes
.

 

Il finit en adoptant un ton grave:


J’écris avant que ce dîner n’ait lieu, mais je doute que l’un quelconque des invités du Crif ait l’audace de rappeler que le Likoud et ses alliés, qui ont saboté les projets de Barack Obama, sont les plus mal placés pour défendre la mémoire de la Shoah, et qu’ils ont assassiné un rêve - même si, contrairement à Martin Luther King et à Itzhak Rabin, l’auteur de ce rêve est toujours bien vivant.

 

 

Le choix du gouvernement français et d’une partie de la gauche est clair : soutenir le CRIF Likoud France par tous les moyens. Certains le font parce qu’ils sont sur la même longueur d’onde. D’autres s’imaginent que le communautarisme juif mérite un traitement à part. La preuve, pour eux, le communautarisme, ce sont les autres communautés.

Pourtant q
uelle communauté religieuse, ethnique, géographique est organisée de façon aussi rigoureuse avec des institutions aussi actives pour peser autant sur la politique d’un pays ?

Les musulmans ? Les corses ? Les bretons ? Les antillais ? Les arméniens ? Les gitans ? Les  protestants ? Les scientologues ?

 

Non, je ne crois pas alors je cherche, je cherche mais je ne vois pas.

 

Les musulmans sont une communauté disparate et hétérogène. Le CFCM, organisation nationale est uniquement à vocation religieuse. S’il y a des manifestations de communautarisme, c’est de la part de petits groupes ultras pas assez organisés pour peser autrement que sur une municipalité dans des domaines bien précis relatifs à leur religion.

Les antillais, les corses, les bretons ont des réseaux mais ne pèsent pas lourd sauf peut-être localement, lorsqu’il y a des élections.

 

Alors quel est ce communautarisme qui menacerait l’équilibre social et politique de La France ? Tous à droite et beaucoup à gauche répondent : le communautarisme musulman, histoire de ne pas dire « la communauté musulmane ».  Pourtant, tous les spécialistes le reconnaissent, les musulmans français sont en train de réussir cette intégration dont on nous rabat les oreilles.

 

Et ainsi, ils vont dans le sens du CRIF  Likoud France qui n’a d’autres buts que stigmatiser les musulmans qui se soucient des palestiniens et donc les palestiniens eux-mêmes. C'est simple, la stratégie consiste à démontrer que si les premiers sont incapables de vivre dans une démocratie à l’européenne, les autres sont forcément incapables de prendre leur destin politique en main et obtenir l’état dont ils rêvent depuis 60 ans.

 

Fillon et Sarkozy n’ont pas manqué ce rendez-vous de l’hypocrisie politique.

 

Comme chaque année, le pouvoir exécutif a condamné l’antisémitisme.

 

Comme chaque année, il a rappelé l’attachement de La France à la sécurité d’Israël sans un mot pour la sécurité des palestiniens.

 

Comme chaque année, il a promis des sanctions contre l’Iran.

 

Comme chaque année, il a exhorté les palestiniens et les israéliens à discuter.

 

Et comme chaque année, le CRIF a bu du petit lait.

 

Ce qui n’empêchera pas Kouchner de rester interdit de visite à Gaza.

 

Ce qui n’empêchera pas le français Salah Hamouri de rester en prison en Israël sans pouvoir dire sa tristesse sur TF1 comme Florence Cassez depuis sa prison mexicaine, hier soir.

 

Ce qui n’empêchera pas Netanyaou de continuer de trahir la parole d’Israël engagée depuis près de dix ans dans la feuille de route et la conférence d’Annapolis.

 

La colonisation à outrance, le basculement vers l’extrême droite des dirigeants d’Israël, l’assimilation des musulmans à des terroristes potentiels. Tout cela avait été dénoncé avec brio dans un sketch à la télé en 2003. Il me semble qu’à l’époque, on n’imaginait même pas que les israéliens puisse être autre chose que de braves et bons démocrates, humanistes, amoureux de la paix et tout et tout et tout…

 

L’auteur  du sketch s’appelait Dieudonné. Un artiste engagé. Il l’a chèrement payé depuis. Sa vie a été menacée. Il lui a fallu faire de la surenchère médiatique pour continuer d’exister. Il est peut-être devenu un antisémite médiatique par provocation, juste pour faire chier. Nul ne le sait à part lui.

 

Quand Jean Daniel signale avec élégance qu’il y a une mouche dans la soupe, on ne peut s’empêcher de se rappeler que Dieudonné, pour les mêmes raisons, avait sauté à pieds joints dans la soupière sept ans auparavant, éclaboussant tous les convives. Désormais, quand une soupe est servie, on ne l'invite plus.

 

 

Publié dans opinions

Commenter cet article

pach_adeel2000@yahoo.fr 10/02/2010 18:55


Salut Milton ,jette un oeil sur le blog des pseudos gg ,impunité total.p

Voila ce que donne leurs débats sur l’IN, qui véhicule le racisme et la haine islamo-arabophobe en toute impunité sans que cela ne trouble personne ,çi dessous un éxemple de propos racistes sur le
blog rmc qui passent comme un lettre à la post,des comme ça il y en a des dizaines.

435. Le mercredi 10 février 2010, 16:06 par DÉFENDONS NOS COULEURS!!!
DEBOUZE est un BOUGNOUL comme les autres: SALE RACE!!!!!! Votez FN!!!!!

http://www.rmc.fr/blogs/lesgrandesgueules.php?post/2010/02/10/Demandez-le-programme-du-10-fevrier#comments

436. Le mercredi 10 février 2010, 16:07 par DÉFENDONS NOS COULEURS!!!
DEBOUZE est un BOUGNOUL comme les autres: SALE RACE!!!!!! Votez FN!!!!!

Répondre


Milton Dassier 10/02/2010 19:38


ok j'irai voir. Et dire que le gouvernement parle du racisme sur internet en ne se concentrant que sur les blogs et non la webpresse. Merci


pach 08/02/2010 10:42


Salut Milton, un peut d'humour,il a dit le pere,et non le créateur d'axtérix, abruti de prasquier fils de Zeev Jabotinsky, et Theodor Herzl ces pères spirituels!.


pach 05/02/2010 03:34


Salut Milton,j'ignore ci tu a écouté le spitch de Prasquier qui en faite est pratiquement la copie conforme des discours précédent tout les ans la propagande fascisioniste est la même, israél,
l'antisémitisme,,l'Iran et l'Islam dans sa globalité dont la burka dont même prasquier y a mis sa petite touche ,quel culot il a déclaré, "la burka n'est pas conforme avec la république".Quel culot
comme si lui il l'était conforme à la république ,mais cette année ont a eux droit à un vrais scoop,le père d'axtérix aurait été juif.Moi je ne demande qu' apprendre,il a vraiment existé
astérix?.Tchao Milton!


Milton Dassier 05/02/2010 20:02


Je ne savais pas qu'Astérix avait vraiment existé... Je rigole!


pach 04/02/2010 22:11


Pourquoi vous posez la quéstion,c'est pourtant clair.


Milton Dassier 04/02/2010 23:06


Cela ne n'est pas pour tout le monde... La preuve avec ce dîner.