La Sarkozie cherche des idées pour reconquérir l’amour des français

Publié le par Milton Dassier

Nicolas Sarkozy est toujours au plus bas dans les sondages alors nous nous sommes amusés à imaginer des mesures qui pourraient le réconcilier avec les français. Pas n’importe lesquels : les français bien dans leur identité de français qui veulent pouvoir travailler, boire l’apéro, faire la fête le samedi soir et aller au stade le dimanche sans qu’une bande de racailles basanées se foutent de leur gueule. Des français fiers de l’être qui rêvent d’avoir un patrimoine reluisant quand ils cesseront de  jouer au loto, au poker ou de parier en ligne. Il y a quelques mois, Le Président avait réuni des personnalités au cours d'un colloque secret.

 

En fonction de leurs domaines de compétence, nous avons pensé que ces belles idées pleines d’audace pourraient émaner de certaines d'entre elles.

 

Coupe du monde de football

 

Rama Yade propose que les joueurs et le staff de l’équipe de France de football soit punis publiquement s’ils perdent et sanctionnés en cas de victoire s’ils n'ont pas montré leur amour indéfectible pour la patrie à chacune de leur sortie.

Ils véhiculent une image désastreuse! Elle suggère donc qu’on prenne acte de leur défaite, si elle a lieu, et de leurs piètres résultats pour dénoncer leurs comportements d’enfants gâtés. L’hôtel de luxe où ils séjournent, les privilèges dont ils disposent, leur manque d’ardeur à chanter La Marseillaise, leur nonchalance sur le terrain, tout ça pourrait faire l’objet d’une campagne, d’un débat dans l’opinion. Elle propose une émission de télé sur TF1 où les téléspectateurs voteront parmi une liste de châtiments amusants mais humiliants.

 

Identité nationale

 

Eric Besson pourrait relancer le débat sur l’identité nationale en le recentrant sur le rôle des sportifs. On ferait un site internet dédié et des débats publics dans les clubs d’amateur. La Marseillaise serait jouée et chantée avant chaque match y compris en division d'honneur. Des stadiers pourraient être formés à observer la justesse des paroles et la réalité de la voix chez les joueurs. Finis ces Marseillaises bredouillées ou mal fredonnées. On couperait ainsi l’herbe sous les pieds de Marine Le Pen et on rappellerait à quel point le président est attaché aux symboles de la nation, à la réussite, au mérite et à l’effort.

 

Civisme et humanités

 

Jacques Myard, lui, veut une loi qui instaurerait un permis à points du civisme pour tous les français. La loi définirait une liste d’incivilités. En cas de comportement antifrançais manifeste, une commission retirerait un ou plusieurs points. Quand le permis atteindrait 0 point, les prestations sociales seraient suspendues, y compris l'assurance-maladie, une amende de catégorie 5 serait prononcée par le tribunal de police, et le contrevenant devrait faire un stage de civisme et fournir des travaux d’intérêt général  dans un service public républicain, la police par exemple. Son nom serait publié dans la presse.

 

Lutte contre la pauvreté

 

Patrick Balkany veut s’attaquer au scandale de la pauvreté. Un problème qui lui tient à coeur. Il souhaite interdire les signes extérieurs de pauvreté sur tout l’espace public. Interdiction de mendier, de s’allonger sur les trottoirs, de boire dans la rue, de porter des vêtements usés et sales.

 

Les vacances d’été

 

Christine Boutin veut se charger d’une mission supplémentaire pour étudier l’impact de la baisse des revenus sur la qualité des vacances d’été. Elle se verrait bien à la tête d’une caravane faisant le tour des campings pour organiser des jeux avec les vacanciers. Elle en profiterait pour recueillir leurs doléances entre la partie de pétanque et l’apéro. Une mission qu’elle facturera 9.500 € par mois défraiement non inclus.

 

Des apéros géants

 

Jean-Pierre Raffarin veut monter la France d’en bas sur les estrades de l'alégresse. Une tournée d’apéros géants dans chaque préfecture pourrait être organisée avec Johnny Halliday en invité d'honneur.

 

  

Le chômage

 

Une idée géniale signée Christian Estrosi et reprise in extremis par Laurent Wauquiez complètement débordé par les statistiques qui grimpent en flèche ces derniers mois. Leur slogan: "Le droit au travail, ça se mérite!"

Tout travailleur absent trop souvent cèdera sa place à un chômeur à qualification équivalente pendant une durée déterminée proportionnelle à la durée de l’absence.

Tout chômeur indemnisé devra travailler gratuitement pour rembourser ce qu’il a touché. S’il n’a aucune qualification, il aura le choix : faire des jardins, des pare-brise, dénoncer à la police.

Une idée très novatrice de Jean Sarkozy qui se place résolument dans les pas prestigieux de son père avec des propositions de cette pointure :  Permettre aux pompistes au chômage de s’engager chez les pompiers sans formation. Selon lui, ils ont le même intérêt pour les pompes, la même façon de dégainer le tuyau, la même connaissance des produits inflammables. 

  

Education nationale

 

Les dernières trouvailles de Luc Chatel pourraient faire l’objet d’un référendum pour contourner l’obstacle des syndicats qui les contesteront à coup sûr. Blouse et uniforme obligatoires jusqu’en terminale, ateliers républicains pour élèves difficiles animés par des retraités de l’armée, de la police et de l’enseignement, établissements sponsorisés par les entreprises, panneaux publicitaires autorisés dans les couloirs des écoles.

 

La dernière idée en date a reçu un accueil très favorable du Président : Une émission « College Academy » où un groupe de jeunes recevra un enseignement très difficile dans un pensionnat. Chaque semaine, les candidats devront fournir une création intellectuelle sous le regard d’un jury en prime time. Par exemple, un nouveau produit boursier, un système d'alarme balançant des agrafes "taser" sur les délinquants, un poême à la gloire de la France, une dissertation sur l’œuvre littéraire d’Alain Minc..etc.

Le vainqueur sera récompensé d’un diplôme et d’une somme d’argent lui ouvrant les portes de toutes les grandes écoles.

 

 

Coopération diplomatique

 

Bernard Kouchner n’était pas très favorable mais comme il n’y peut rien, il a dit « banco » à l’idée d’une diplomatie par les armes. Il s’agit d’utiliser les banlieues chaudes de France comme terrain d’entraînement à la guérilla urbaine pour les pays qui en font la demande. Hervé Morin examine les lieux les plus intéressants avec Brice Hortefeux qui est paraît-il, emballé par cette idée.

Ils ont déjà retenu : La Courneuve, Argenteuil, Clichy, Grigny.

Israël, la Colombie, l’Ouzbékistan seraient intéressés. Les tarifs seront à la mesure des prestations fournies : tirs à balles réelles, interrogatoires des prisonniers, usage de blindés, de drônes, type ethnique des « terroristes »…etc

Ce ne sera pas gratuit bien sûr, de quoi faire rentrer des devises tout en garantissant la sécurité des centres-villes et assurer la pérennité de nos relations diplomatiques avec les pays amis de la France.

Sur cette base, TF1 propose une nouvelle émission animée par Jean-Pierre Foucault "Qui veut les tuer par millions" où des équipes de soldats d'élite s'affronteraient en pacifiant chacune de leur côté une banlieue difficile.

 

La burqa bleu blanc rouge

 

Jean-François Copé a longtemps réfléchi avant de soumettre cette idée au Président de la République. Il  croyait que cela pourrait braquer l’opinion contre lui. N’est-il pas le héros qui a imposé au Président l’interdiction totale de la burqa ?

Il pense maintenant qu’il serait bon d’adoucir l’interdiction, histoire de reconquérir l’électorat musulman.

Une burqa aux couleurs de la France serait autorisée. Une burqa bleu blanc rouge ou une burqa avec un coq bleu blanc rouge brodé qui concilie le choix religieux et un patriotisme excentrique certes, mais réel et sincère.

 

Devoir de mémoire

 

Dans la perspective du Prix Nobel de la Paix qui sera un jour ou l’autre remis à Nicolas Sarkozy pour son action en faveur des femmes opprimées partout dans le monde, un comité serait mis en place pour commémorer comme il se doit chacune des actions valeureuses qu’il a organisées. Ainsi, France-Télévision incorporera dans ses programmes, des émissions qui rappelleront à la population le rôle du président lors de la libération des infirmières bulgares, d’Ingrid Bétencourt et bientôt, de Florence Cassez.

 

Si vous avez des idées, n’hésitez pas à en faire part.

Publié dans fruits imaginaires

Commenter cet article