La dernière bévue policière de l'UMP : T'es touriste ou terroriste?

Publié le par Milton Dassier

http://www.eighties.fr/images/stories/dessinanime/eighties%20gribouille%20gant-1.jpgL'UMP en fait toujours trop quand il s'agit de sécurité. Mais avec le second tour des élections régionales, leur fébrilité en fait des gribouilles de l'action politique qui se résume le plus souvent à des effets d'annonce.

D'autant que non seulement le gouvernement en demande toujours plus à ses policiers mais, malgré des résultats d'aggravation de l'insécurité, il se permet de diminuer les effectifs de la police. Les policiers en ont marre d'être des instruments politiques, les arrêts-maladie se multiplient, les suicides aussi...

Pas grave pour le gouvernement qui tait soigneusement le malaise. Des gribouilles on vous dit!

 

Après la méprise qui avait conduit le Premier Ministre, François Fillon à déclarer qu'un policier blessé était décédé pour reprendre le flambeau du thème de la sécurité et sauver une UMP en plein naufrage;

après la visite très médiatisée de Nicolas Sarkozy affirmant que les crimes de sang contre les policiers feraient l'objet d'une condamnation à trente ans incompressibles;

après l'outrage à policier déclaré par le président comme assimilable à une agression, ce qui augure une augmentation des gardes à vue arbitraires;

après une garde à vue illégale de 43 heures sans avocat et sans médecin pour deux jeunes un peu provocateurs contre lesquels il n'y aura pas de poursuite;  voici que la médiatisation de l'affaire des terroristes d'ETA de Dammarie-les-Lys, se retourne contre le gouvernement.


Les policiers font leur boulot avec efficacité et tout le monde sait que la discrétion est une donnée essentielle pour mener une enquête basée sur le renseignement.

Mais là, on a voulu précipiter l'annonce d'un succès. Dés hier, la presse relayait les communiqués de victoire à venir sur l'identification des auteurs de l'attaque des policiers, préfigurant leur arrestation imminente..


La vidéo surveillance était glorifiée puisque c'est à partir d'une vidéo du centre commercial de Dammarie-les -Lys où s'est produit la fusillade, qu'on avait trouvé le nom des suspects.


Sauf que, en l'occurence, les noms avaient été fournis par le suspect arrêté....

En France, question police, on aime les aveux et on les prend pour argent comptant surtout quand le ministre de l'intérieur et le président veulent être tenus au courant, minute par minute comme ils disent. Alors, sous la pression du préfet et des politiques, on n'a pas attendu d'avoir vérifié et on a balancé le portrait des suspects dans toute la presse.

En tous cas, la malchance frise l'incompétence, car les suspects sur la vidéo surveillance sont de braves pompiers catalans en vacances en France. Leurs familles les ont reconnus à la télé espagnole et l'ont signalé aux autorités catalanes. Celles-ci ont transmis aux autorités françaises.

Ouf! On a peut-être évité une bavure. Vous imaginez, ces pompiers catalans croisant la route de policiers français très remontés et sous pression. Avec la barrière de la langue, on ne se comprend pas vraiment et dans ce cas, un pistolet est vite dégainé...


Celui qui a dû se marrer, c'est le type arrêté. Grâce à la naïveté des autorités françaises, ses amis ont peut-être pu trouver où se planquer ou même quitter le pays!


Aux dernières nouvelles, François Fillon attribuerait cet échec à Jean-Paul Huchon qui n'a rien fait au niveau de la région pour protéger les francîliens.

Quant à Nicolas Sarkozy, il va sûrement annoncer une nouvelle loi pour punir très sévèrement d'une peine incompressible de prison ferme ceux qui mentent à la police...

Des gribouilles qu'on vous disait!

Publié dans politique

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

maurice 21/03/2010 00:45


Fillon et Sarkozy c'est Dupont et Dupont.La France est gouvernée par des gens très serieux.Ou est passé l'inspécteur Clousot?