L’infâme stratégie électorale de la droite pour les régionales

Publié le par Milton Dassier

Immigration, sans-papier, insécurité, identité nationale. La droite est en train de nous remettre le couvert de 2007. Des restes de plats indigestes qu’on a surgelés juste après l’élection présidentielle parce que le pays devait se relever de sa prétendue inertie grâce au « choc de confiance » du sarkozisme triomphant. La crise étant là, les choix politiques inconséquents  et irréfléchis alors, le pays va encore plus mal. Masquer l’échec en  désignant des coupables. On ressort du congélateur les vieilles idées d’extrême droite qui marchent et on les  place dans le micro-onde.

 

Le problème est que le surgelé réchauffé au micro-ondes n’est pas de la grande cuisine. Sarkozy et ses lieutenants continuent donc à prendre les français pour des cons alors qu’ils sont au pouvoir depuis sept ans et demi. Après tout, la sécurité, l’immigration, ça fait bien sept ans que Sarkozy s’en occupe non ?

 

L’échec de la gouvernance Sarkozy est patent et les produits du terroir de l’extrême-droite ne suffiront pas à tromper les français.

Il y a une chose simple à faire. Réfléchir un peu et reprendre juste ces quelques chiffres. On parle des sans-papiers et de l’immigration clandestine responsables, parait-il de l’insécurité, du chômage, du mauvais climat qui règne en France. Mais n’y a-t-il pas eu environ 80.000 reconduites à la frontière depuis l’arrivée de Sarkozy au pouvoir ? Cela devrait avoir déjà une incidence sur les maux français non ?

 

L’identité nationale en danger à cause de la diversité démographique et du choc des cultures. Laissez-moi rire. Je la trouve bien plus en danger quand je lis que les produits de telle ou telle marque française sont fabriqués en Chine ou en Tunisie.

Je la trouve bien plus en danger quand les journalistes français et, par mimétisme les citoyens, dénaturent des mots comme  le verbe « supporter » à cause de l’anglais et invente l’horrible « breaker » en commentant le tennis. Et que dire du vocabulaire marketing !

Des séries américaines à toute heure à la télé, qui valorisent le bon flic yankee, la gentille famille yankee, la très belle femme yankee, l’homme courageux yankee et le rêve national américain !

 

Chassons les immigrés comme le souhaite le FN et Eric Besson. Poussons les jeunes qui, soit disant n’arrivent pas à s’intégrer, à quitter ce pays. Puis à l’heure des déficits abyssaux des régimes de retraite et d’assurance-maladie, on verra bien le nombre de jeunes qui travailleront pour alimenter les caisses de leurs cotisations.

 

La France est un pays de vieux qui ne sortent plus, ne font plus la fête, ne sont plus bruyants, ne sautent plus de joie. Un pays où la peur de l’autre est plus forte que l’envie de l’autre.

Voilà la maladie. Et au lieu d’attaquer de front les vrais problèmes sociaux, on se contente de placebos et de psychothérapies de groupe.

 

On lance des débats sur tout et n’importe quoi, histoire de faire croire qu’on agit. On ment, on déforme les chiffres, on manipule car le plus important n’est pas de trouver des solutions mais d’accaparer l’attention des gens. Et quoi de mieux que de souligner des menaces, de montrer des fauteurs de troubles, d’accuser des saboteurs, des fraudeurs, des tricheurs ! Ainsi, on empêche l’électeur, le travailleur, le consommateur, le contribuable, le bon citoyen de penser et de se demander pourquoi les hommes et les femmes qu’ils ont élus, ont échoué aussi lamentablement à remettre le pays sur les rails et à améliorer la vie de leurs concitoyens notamment les plus démunis comme ils le promettaient.

Publié dans politique

Commenter cet article