L'extrême droite a-t-elle noyauté la Sarkozie?

Publié le par Milton Dassier

Aujourd'hui Sarkozy se verrait bien président de la Suisse 

 

C’est peut-être son but caché, l’apothéose souhaité de sa carrière politique si on en juge la tribune qu'il a écrite, publiée dans Le Monde du 9 décembre.

 

En effet, le mot « Suisse » apparaît 7 fois et le mot « France » que 6 fois.

La première partie du texte est exclusivement consacrée à la Suisse et la décision de son peuple d’interdire les minarets. Le président demande de comprendre cette décision, demande de voir sa signification au-delà des débats partisans.

 

La seconde partie est consacrée au débat sur l’identité nationale et des mots d’ouverture, de dialogue, de tolérance ponctuent le texte afin d’atténuer l’impression de rejet et d’exclusion suscitée par cette idée présidentielle.

Car les choses tournent mal pour le président. La presse annonce des départs de l’UMP à cause du climat de plus en décomplexé qui règne dans la Sarkozie.

Trop à droite, trop intolérante, voilà comment l’UMP est décrite par Hervé de Charrette et Jean-Luc Roméro.

 

Alors pour mieux comprendre, j’ai enquêté sur le net. Tout est parti du débat Ferry-Julliard sur la chaîne LCI, où un Luc Ferry déchaîné s’en est pris à Claude Lévy-Strauss, accusé d’avoir toujours été contre l’occident et dont l’œuvre n’est pas si essentielle qu’on la décrit.

 

 

 Je cherche alors où ces idées ont cours dans des blogs politiques et là, une découverte de taille. Les mêmes critiques contre le grand ethnologue avec les mêmes arguments sont retrouvées sur le blog de la Nouvelle droite Républicaine.

 

 

Une Nouvelle Droite Républicaine devenue depuis peu l’Alliance pour les Libertés avec l’influence remarquée d’organisations sionistes de l’ultra droite.

 

Un petit tour sur d’autres sites encyclopédiques pour y voir plus clair. Et là, tout s’éclaire.

Cette organisation est le fait d’anciens du FN, du Parti des Forces Nouvelles et du Bloc Identitaire qui, tout en en restant proches, se sont mis « en disponibilité ». Pour cela, ils ont gardé les mêmes idées fascistes basées sur la pureté de la race européenne voire blanche, se sentent proches des franquistes espagnols, mais ont chassé toute référence à un antisémitisme dépassé selon eux. Mieux, ils se sont adjoints les services de certaines personnalités sionistes radicales comme Daniel Bensoussan et militent pour un soutien total à Israël.

 

 

Lisez le « pedigree » de Jean-François Touzé, le président d’Alliance pour les Libertés, c’est éloquent. Ancien cadre du FN, ancien de National Hebdo, ami de Bruno Mégret et de Jean-Pierre Stirbois. Aujourd’hui, conseiller régional FN d’Ile de France mais il a pris ses distances depuis. Il est aussi un grand supporter de la LDJ.

 

Ces gens augmentent leur influence sans tambour ni trompette mais en noyautant les partis de droite : le FN pour qu'il apparaisse plus respectable mais surtout l’UMP.

 

D’où, ce débat sur l’identité nationale qui les comble d’aise un peu comme s'ils avaient voix au chapitre dans le livre de la politique du président de la république qui, apparemment, a décidé de miser sur eux, sentant que ses idées ne sont pas très éloignées des leurs.

 

On a donc l’émergence d’une nouvelle extrême droite invisible mais très structurée qui a gardé les mêmes idées fascistes opportunément débarrassée de l’antisémitisme qui faisait fuir les sympathisants de la droite libérale, modérée ou chrétienne.

On risque d'avoir d'autres défections à l'UMP..

Publié dans politique

Commenter cet article

Robert 09/12/2009 16:09


Je ne crois pas que le FN soit pro-juif ou judéomane. Je crois que le FN, comme beaucoup de partis politiques et autres institutions, a été infiltré par les sionistes. Jean-François Touzé peut tout
à fait être un sioniste ayant infiltré le FN pour y distiller les idées sionistes anti-Arabes et pro-Israël. S'il a pris ses distances d'avec ce parti, c'est peut-être que les frontistes ont vu
dans son jeu et ont tenté de limiter la casse.

Il faut aller au-delà des apparences avant d'affirmer ses observations comme des faits avérés. Mais je suppose que vous n'avez ni le temps, ni la capacité de mener une véritable enquête ?


Milton Dassier 09/12/2009 19:19


Je ne pense pas non plus que le FN soit sioniste, au contraire. Mais certains en son sein ou dans les partis proches ont peut-être pensé que les problèmes avec les immigrés arabes étaient
comparables à ceux des israéliens avec les palestiniens. De plus, le fascisme peut aussi évoluer vers moins de nationalisme et plus d'atlantisme. Vous avez raison, il faudrait une véritable
enquête, j'ai juste donné une piste.


goc 09/12/2009 15:31


@ milton
"Je ne crois pas qu'il y ait affrontement mais une évolution, un rapprochement autour de l'idée néocoloniale."

En fait je pensais que l'affrontement viendra plutôt en cas de crise économique grave, car là ça sera du "chacun pour soi" et les vieux demons faschistes ressortiront: il faudra bien aller chercher
les "responsables a tous nos malheurs" ailleurs que chez les arabes, mais plutot là ou il y a de "l'argent et des privileges". Meme si eux ne le font pas, c'est leur base qui le fera, et ce sans
prendre de gants. Parceque je peux vous dire, en ecoutant les gens, que certains clichés sont toujours aussi vivaces


Milton Dassier 09/12/2009 19:20


C'est justement la meilleure façon qu'ils ont trouvé pour qu'on ne s'intéresse pas aux vrais responsables de cette situation.


A2N 09/12/2009 14:36


Bonjour, Milton !

Belle analyse de la situation dans laquelle la France se trouve à l'insu de son plein gré, mais par la volonté de 53% d'électeurs lobotomisés. Pour faire simple, il suffit de comparer la situation
des US sous George W Bush et celle de la France sous les couleurs UMP. Un seul dénominateur commun: l'alliance judéo-chrétienne contre les AUTRES, c'est à dire les musulmans et les basanés. Quand
on voit où cela a mené en huit années de bushisme, il y a tout à craindre en France. Tout est possible désormais. Et les gesticulations contre l'Iran ne sont qu'un galop d'essai.

A+


Milton Dassier 09/12/2009 15:14


Merci A2N,
De toutes façons, malgré une propagande sans précédent, le débat sur l'identité nationale a capoté car de débat on ne vit point, juste les vociférations xénophobes de l'ultradroite.


OrangeOrange 09/12/2009 14:14


Sarkozy : toujours les mêmes fondamentaux !


Le plus extraordinaire avec ce personnage c'est qu'il arrive en permanence à relancer la polémique sur des thématiques dont il a pourtant déjà tout dit depuis longtemps. A chaque fois en exploitant
tel ou tel évènement, mais toujours avec les mêmes fondamentaux, ceux qui lui ont permis de siphonner l'électorat du FN.

Sur ce thème des 'Valeurs', je recommande vivement de voir, surtout d'écouter, une excellente anthologie des mots et des idées qui construisent sa prise du pouvoir et ses deux premières années à
l'Elysée: http://www.youtube.com/watch?v=Fm-TdlB8QNI

Quatre autres vidéos de la même série sont aussi sur YouTube, mots clés: Sarkozy Midterm

Pour qui veut se faire la version 'intégrale' de la série (les 5 volets à la suite, dans leur ordre chronologique), c'est sur MySpace : http://tinyurl.com/yguhsyv

Un petit bijou pédagogique, si l'on a 30 minutes devant soi et deux cachets d'aspirine de secours !


goc 09/12/2009 13:01


Milton

d'accord avec votre analyse
Et puis c'est aussi comme un boomerang: le nabot avait recuperé les voix du FN pour se faire élire, aujourd'hui il doit passer a la caisse et payer pour la "location" des voix

Le problème etant de savoir qui de l'ultra-sionnisme ou de l'extreme-droite gagnera, car là on assiste a une alliance de la hyène et du vautour, totalement contre nature, basée uniquement sur la
haine de l'ennemi commun, mais le jour ou ils auront le pouvoir, il devront bien se tapper dessus pour savoir qui aura plus de pouvoir que l'autre


Milton Dassier 09/12/2009 15:17


Je ne crois pas qu'il y ait affrontement mais une évolution, un rapprochement autour de l'idée néocoloniale. Toute domination entraîne une forme de racisme. L'antisémitisme n'a plus lieu d'être
dansla tête de ces néofacistes puisque les juifs ont un pays souverain et un ennemi commun aux occidentaux.