L'étrange position pro-Besson de Mr Dray peut-elle le conduire en Sarkozie?

Publié le par Milton Dassier

http://jeff123.typepad.fr/.a/6a00d83451fa7169e20115712260f4970c-800wiJulien Dray a défendu Eric Besson et désavoué publiquement Jean-Christophe Cambadélis qui avait comparé le ministre de l'identité nationale à Pierre Laval, collaborateur notoire et zélés des nazis pendant l'occupation allemande.

Il l'a défendu en ne remettant pas en cause le débat sur l'identité nationale, en déclarant comprendre sa trahison et en exortant soncollègue socialiste à faire des excuses à Eric Besson.


Etrange de comprendre une trahison quand on milite dans le camp qui a été grugé!!


Peut-on douter de la sincérité de Julien Dray qui se targue d'être un des fondateurs de SOS-Racisme ?


La réponse est dans des faits qu'il faudra certainement vérifier. Le Canard Enchaîné rapporte que Julien Dray aurait eu des contacts récents avec Nicolas Sarkozy et aurait aussi défendu Jean Sarkozy quand il avait dû renoncer à prendre la présidence de l'EPAD.


La surprise de l'indulghence de la justice en a laissé pas mal sur leur faim.

Faim de comprendre pourquoi un homme politique est subitement le jouet d'une campagne visant à le présenter comme un corrompu.
Faim de comprendre pourquoi après des mois d'enquête, on arrête toute poursuite en justice et on considère que ce qu'il a fait, n'avait pas de quoi fouetter un chat. Oserais-je dire que si on avait voulu le tenir par les couilles, on ne s'y serait pas pris autrement?


Il faut dire qu'en général, quand on veut attaquer un groupe et le déstabiliser, le mieux est de s'en prendre à un de ses chefs parmi les plus fragiles.


On se souvient des ambigüités dans l'attitude de Julien Dray, son discours à droite sur certaines questions de société : communautarisme, sécurité.

En fait, Julien Dray est l'incarnation de cet antiracisme qui n'est pas loin d'être ce qu'on pourrait appeler un contre-racisme. La langue française offre bien des possibilités pour inventer des concepts.

Contre-racisme pourrait se définir comme un rejet d'une partie des gens à cause de leur comportement, de leur religion, de leur communauté ou de leur opinions politiques au nom de la lutte contre le racisme. On pourrait même aller plus loin en affirmant carrément qu'il institue une hiérarchie des causes antiracistes défendables tout comme le racisme constitue une approche hiérarchique des races et des religions, et légitime la notion de communautarisme.


En cela, il rejoint certaines thèses très tendances, à droite. Il a donc tout pour plaire en ce moment...

Publié dans politique

Commenter cet article

maurice 23/12/2009 23:49


Julien Dray est un sioniste comme l'est notre cher President et donc ils ont les memes objectifs , il y a eu non lieu par la justice , devinez pourquoi ?Bonnet blanc et blanc bonnet.


A2N 23/12/2009 15:47


Bonjour, Milton !

Une annalyse de ce type ne passera jamais dans les médias, tu comprends bien pourquoi ? A force de les confondre, nos imposteurs finiront pas rendre gorge!

Foss !

A2N