L'ambassadeur de France en Israël nie-t-il les crimes de guerre à Gaza?

Publié le par Milton Dassier

On apprend aujourd'hui, que 838 étudiants palestiniens ne peuvent pas sortir de Gaza pour se rendre à l'étranger dans des universités où ils sont incrits comme étudiants boursiers, y compris des universités de pays "amis" d'Israël.

 Les critères imposés par le gouvernement israélien sont si difficiles qu'il leur est impossible d'y satisfaire. Parfois, l'université n'est pas reconnue par Israël. Parfois, on leur impose d'avoir un visa du pays d'accueil pour quitter Gaza mais comme le consulat est soit en Israël, soit en Cisjordanie et qu'il faut sortir de Gaza pour y aller... Même l'Egypte à Raffah demande à ces étudiants d'avoir une permission de sortie établie par le gouvernement israélien. Un comble !

Cela ne gêne pas l'ambassadeur de France et les autorités françaises qui pensent apparemment qu'à Gaza, il n'y a pas vraiment de blocus...

C'est le Canard Enchaîné qui le rapporte dans son édition de mercredi dernier.

L'ambassadeur a ainsi contesté la réalité du blocus de Gaza, le 12 octobre. Voici ses propos à  des journalistes français et israéliens tels que les rapporte le Canard Enchaîné:

"Le blocus est à mettre entre guillemets. Car,après tout, des produits entrent à Gaza, soit par les tunnels, soit par Israël. Tant que Gilad Shalit n'est pas libéré, Israël ne peut pas envisager une réouverture de Gaza."

Selon ce journal toujours bien informé, le nouvel ambassadeur de France en Israël a déclaré:  "J'ai du mal à croire que des soldats israéliens aient tué délibérément des civils palestiniens" ,


Il a même ajouté : "Nous savons tous comment l'armée israélienne opère à Gaza. Nous savons bien que ce n'est pas le cas"; contestant ainsi le rapport Golstone sur le conflit à Gaza.


L'ambassadeur semble donc dire que le rapport de l'ONU comporte des contre-vérités. Le Canard Enchainé ne peut s'empêcher de commenter ainsi: "L'ambassadeur se moque du monde. Des témoignages de soldats et d'officiers sur des exécutions de civils palestiniens, ainsi que sur l'utilisation d'obus au phosphore blanc contre des immeubles ont été publiées, après la guerre par la presse de Jerusalem,  puis confirmés par des ONG israéliennes."

Même la diplomatie de Barack Obama fut l'objet de commentaires acerbes et très hypocritesde la part de l'ambassadeur:

"Demander à Israël le gel intégral de la colonisation(....) est-ce vraiment réaliste?.(.... )Si la colonisation était le principal problème, on n'aurait pas attendu 2009 pour le traiter."

D'après le Canard Enchaîné, ces prises de position peu diplomatiques, cette liberté de ton inhabituelle pour un ambassadeur ressemblent au langage de l'Elysée et représenteraient donc fidèlement ce que pense Nicolas Sarkozy.

A moins que cet ambassadeur soit un sioniste zélé. En témoigne sa tentative d'empêcher l'organisation début 2009, d'une exposition palestienne à l'Institut du Monde Arabe à Paris, "Palestine : La création dans tous états", au motif que cela pourrait contrarier les relations de la France avec Israël.

Au moins, on a une confirmation du rôle de parrain de la droite israélienne pour Nicolas Sarkozy qui s'est donc assis sur les revendications palestiniennes comme le faisait Georges Bush en son temps. L'hystérisation de l'affaire du nucléaire iranien est du pain béni pour Israël et son parrain Sarkozy. Oui, c'est bien commode afin d'éviter de soutenir avec franchise Barack Obama, dans ses intentions de contraindre Tel Aviv à de vrais concessions aux palestiniens.

Publié dans international

Commenter cet article

NAQBA 25/10/2009 18:13


Mais oui encore un valet des fachos sionistes qui nie les crimes de guerre,alors que même les soldats de l'entité sioniste ont libérés leurs consciences ont disant ce qu'ils ont vu des civils se
faire tirer dessus pour le plaisir de tuer des PALESTINIENS.Mais pour l'ambassadeur cela est faux!!!!!!!!!!


Tycoon 25/10/2009 15:47


Il faut poursuivre ce diplomate en justice car selon les conclusions du Procès de Nüremberg ce qu'il a dit est carrément du négationnisme de crimes de guerre et de crimes contre l'humanité tels que
décrits dans le Rapport Goldstone. Même son immunité ne pourra pas le protéger. La loi Gayssot est formelle : le négationnisme et le révisionnisme ne resteront pas impunis.