Dimanche 21 novembre 7 21 /11 /Nov 15:10

Ce n'est plus qu'une question de temps!

 

 

 

Certains conçoivent la démocratie comme un système où le peuple vote et élit ses dirigeants. C'est ainsi que les commentateurs politiques, pourtant très informés, nous rabattent les oreilles. Et pan! Une calotte, tas d'ignares qui ne comprenez rien! Ils ont été élus, ils sont légitimes sur la durée entière de leur mandat. Point final!

 

Il faut veiller bien tard pour trouver un commentateur rappeler que la démocratie, c'est un savant équilibre entre pouvoir législatif, pouvoir exécutif, pouvoir judiciaire avec des instances de contrôle des uns par les autres sans oublier la presse, le pouvoir associatif et l'opinion publique.

 

L'affaire Karachi n'est plus une épine dans le pied de Nicolas Sarkozy, elle va bien au delà. Elle interroge in fine, sur le fonctionnement des institutions de la république, elle questionne le citoyen que je suis et que vous êtes, sur la confiance qui unit le peuple et ses dirigeants. Après tout, je travaille, je produis, je vote, je paye des impôts et des taxes, je contribue à l'essor du pays quitte à y laisser ma santé en plus de tout ce temps que j'y consacre.

 

On va me rétorquer que le pays fonctionne plutôt bien, qu'il est plutôt bien organisé, que les droits de tous sont garantis, disons globalement.Ce serait cela donc, le devoir de l'état vis-à-vis de ses citoyens.

Alors, je constate qu'une fois les tâches régaliennes et les devoirs sociaux assurés, les dirigeants s'arrogeraient des privilèges consistant à détourner à leur profit des sommes d'argent provenant de contrats de vente d'armes et de haute-technologie.

 

Un peu comme si, il y avait la république française et, en son sein, un cabinet d'affaires fantôme réalisant de juteux profits, grâce à la signature de contrats impliquant des états étrangers et des sociétés françaises contrôlées par l'état.

 

L'habileté politique finalement à ce haut niveau, ce serait de trouver la meilleure façon de dissimuler l'activité du cabinet d'affaires tout en présentant un visage de neutralité, de souci de l'intérêt général, d'attachement aux valeurs républicaines et démocratiques.

 

Il y aurait deux sortes de carrièristes politiques: la carrière d'élu et de serviteur de l'état heureux d'obtenir un ministère ou un poste prestigieux et la carrière de celui qui va toucher, en plus de la gloire,  le jackpot du pouvoir par l'argent et pour l'argent. Cela commence parfois, au niveau d'une mairie ou d'une présidence de conseil général...

 

Ne nous faisons pas d'illusions, ce n'est pas la personnalité de tel ou tel qui est en cause mais un système échafaudé pas à pas, président après président, le nouveau corrigeant les erreurs de son prédecesseur pour chercher à l'utiliser à son profit en toute opacité et discrétion tout en prétendant moraliser la vie politique..

 

 La vidéo ci-dessous montre que désormais, l'opinion publique a sa propre idée tout comme les familles des victimes..

 

 

Et moi, j'en profite pour utiliser le traitement judiciaire de l'affaire Karachi comme un test de la santé de notre démocratie. Vous savez pourquoi?

 

Parce que tout accuse Nicolas Sarkozy et que dans n'importe quelle démocratie authentique, il serait destitué ou poussé à la démission. On va donc bien voir, si une telle éventualité se produit et au bout de combien de temps et de rebondissements..

 

Mediapart qui devient de plus en plus l'honneur de la presse française et a provoqué son réveil, publie des documents produits par des témoins, acteurs de l'affaire. Il faut les faire tourner car avec la multiplication des cambriolages et des vols d'ordinateurs dans les rédactions -cela vient d'arriver à la rédaction de Rue 89 pas plus tard que samedi-, il ne restera peut-être plus grand chose.

 

 

Soucieux d'informer le plus grand nombre, et conscient du risque d'étouffement de l'affaire, je vous les reproduis ici, sur ce site, avec quelques explications reprenant sans les copier celles de Mediapart et d'autres.

 

Premier document: une chronologie trouvée par les enquêteurs au siège de la DCN (société nationale qui a vendu les sous-marins au Pakistan) et par la police luxembourgeoise au siège de la société Heine, résumant année après année, certains faits marquants pour la société Heine, société écran basée au Luxembourg, servant à recueillir des fonds en provenance des commissions sur les contrats d'armement signés par le gouvernement Balladur, et créée sous l'aval de Nicolas Sarkozy comme le montre la partie 1994 ci-dessous (cliquez sur l'image pour voir de plus près):

 

 

 

 

 

 

La partie 1995 montre qu'il y aurait bien un lien entre les contrats d'armement AGOSTA (AGO), SAWIRI2 (SWII) et le financement de la campgane de Balladure (BAL). cliquez sur l'image pour voir de plus près

 

 

 

 

 

Il y a aussi l'enquête de la police luxembourgeoise qui s'interroge à propos d'un courrier émis en 2006, udonc un an avant la présidentielle, par le PDG de la société "luxembourgeoise" Heine demandant des instructions à Nicolas Sarkozy, ministre de l'intérieur de la république française...(cliquez sur l'image pour voir de plus près)

 

 

Le PDG de cette société a voulu faire acheter son silence et a reçu la visite de deux "émissaires" de Nicolas Sarkozy venus le mena   négocier avec lui.

Par la suite, il a rencontré un membre de la direction de la DCN, Gérard-Philippe Menyas et lui a raconté "la négociation". Ce dernier a pris des notes, c'est le document ci-dessous où il est question d'un certain NS qu'il a confirmé comme étant Nicolas Sarkozy..(cliquez sur l'image pour voir de plus près)

 

 

 http://www.mediapart.fr/files/media_50004/NS.png

 

On le voit, l'affaire Karachi est bien plus grave que le Watergate, elle met en cause directement la président de la république.

 

Par Milton Dassier - Publié dans : justice - Communauté : PARLONS FRANCHEMENT
Ecrire un commentaire - Voir les 2 commentaires
Retour à l'accueil

Calendrier

Septembre 2014
L M M J V S D
1 2 3 4 5 6 7
8 9 10 11 12 13 14
15 16 17 18 19 20 21
22 23 24 25 26 27 28
29 30          
<< < > >>

Rechercher

Créer un blog gratuit sur over-blog.com - Contact - C.G.U. - Rémunération en droits d'auteur - Signaler un abus - Articles les plus commentés