Jean Sarkozy bientôt en stage chez Ali Bongo et Hannibal Khadafi ?

Publié le par Milton Dassier

Ne cherchez plus la cause du ramdam à propos de la probable nomination de Jean Sarkozy à l’EPAD et de son budget de 115 millions d’Euros.

On a trouvé ce qui a tourné la tête du président Sarkozy. Rue 89 s’est livré à un inventaire de ceux avec qui Jean Sarkozy ne manquera de proposer un jour, une véritable Union pour les pistonnés bien nées.

 

A force de fréquenter des dictateurs et des chefs d’état douteux, il lui est venu l’idée de faire comme eux sur un point anodin : Fonder une dynastie. Vous savez comme dans le feuilleton américain.

 

Oui, il y a des précédents célèbres de chefs d’état soucieux de donner à leur pays une lignée de dirigeants qui ont forcément la même valeur qu’eux. "Il est de mon sang, il est de mon rang alors il est comme moi : un génie." Et vive la « génietique » !

 

Des exemples, des exemples.

 

Tout récemment, Nicolas Sarkozy a fait un voyage éclair qui l’a encore un peu plus éclairé pour pouvoir prétendre être un grand de ce monde à part entière, comme il en a toujours rêvé. C’était au Kazakstan. Là-bas, question dynastie, le président a déjà fait au mieux. Il a nommé ou fait nommer sa fille à la tête de deux groupes de médias puis députée avant de la propulser à la présidence de l’académie des arts télévisuels…

 

Il ne reste plus à Jean Sarkozy qu’à choisir entre la présidence de TF1, le CSA avant de devenir député…

 

Mais il y a mieux …ou pire, c’est selon.

 

Toujours en Asie centrale, en Ouzbékistan, le président Karimov a nommé ou fait nommer sa fille, chanteuse professionnelle, ambassadrice aux Nations-Unies.

 

Jeannot, un poste d’ambassadeur, ça t’intéresse ?

 

Et l’Afrique ? Là-bas, ensemble tout est possible avec Papa !

 

On passera sur les frasques des fils de Khadafi, Mouhamad, Seif, Saadi, Hannibal, respectivement patron des télécommunications libyennes, patron de la fondation pour le développement, chef militaire, et prince de la jet-set.

 

Jean Sarkozy, futur PDG de France-Telecom ou général de division ?

 

Il y aussi le Sénégal. Le fils du président sénégalais est déjà président de l’agence nationale de l’organisation de la conférence islamique et conseiller spécial de son père. Et pour le consoler d’avoir perdu les élections municipales de Dakar, son père l’a nommé ministre des transports.

 

Jean Sarkozy n’a plus qu’à prendre la tête du Conseil Français du Culte Musulman avant de prendre la place de Dominique Bussereau…

 

Au Gabon, Ali Bongo, le tout nouveau président est le digne fils de son  père décédé mais son parcours politique a été mené à la force du poignet. Quel talent, quel tempérament ! Jean Sarkozy devrait s’en inspirer.

Tout d’abord représentant spécial de son père, il fut nommé ministre des affaires étrangères puis ministre de la défense.

 

Kouchner et Morin sont dans leurs petits souliers. Mais Monsieur fils a tant à faire pour le pays…

 

Jack Lang a été nommé chargé de mission en Corée du Nord par le nouveau phare de la pensée occidentale Kim Sarkozy I.

On peut être sûr que l’intérêt du président français pour la Corée du Nord ne s’arrête pas aux portes des usines de fabrication de missiles nucléaires. Il laisse ça aux américains. Non, la dynastie régnante l’intéresse au plus haut point.

 

Bientôt en France, Kim Sarkozy II s’apprête à prendre son envol…

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Publié dans sarkozy

Commenter cet article