Israël-Palestine: L'Amérique Latine peut-elle faire bouger les choses?

Publié le par Milton Dassier

Savez-vous que l'état palestinien existe pour une bonne partie du monde. C'est important et cela explique que les occidentaux restent silencieux sur la question.

 

La majorité des état d'Amérique Latine a reconnu l'état palestinien dans ses frontières de 1967.

Cuba, le Nicaragua et le Vénézuela ont été les pionniers de cette reconnaissance.

Au mois de décembre, l'Equateur, l'Argentine, le Brésil, la Bolivie et l'Uruguay ont fait de même.

 

En occident, sans doute y voit-on un caprice de pays plus désireux de montrer leur hostilité aux Etats-Unis que sincèrement préoccupés par le sort des palestiniens.

 

On se trompe.

 

Pour les pays latinoaméricains, il s'agit de montrer à quel point les américians et les européens ont été incapables de peser sur les belligérants de par les liens profonds qui les unissent à Israël.

 

Ils démontrent aussi la couardise de beaucoup de pays arabes qui restent prudents tant ils sont apeurés de la réaction israélienne ou américaine.

 

Les pays d'Amérique Latine ont subi la domination américaine avec l'impossibilité de dire "non". Pareils à la Françafrique, les Etats-Unis avaient mis en place un système de vassalisation des états où l'on intervenait dans la vie politique et publique latinoaméricaine, où au nom de la lutte contre le communisme, on réprimait dans le sang les désirs de démocratie et où l'on placait à la tête des états des hommes favorables aux Etats-Unis et au libéralisme le plus dur. Elections truquées, coups d'état, contrats juteux, répression policière et militaire...

 

Les peuples ont réussi à s'en émanciper sans l'aide de personne, surtout pas des européens.

 

En Amérique Latine, on sait donc ce que c'est la souffrance d'une population et la domination d'un état sur un autre et son peuple.

 

Il ne manque plus que de grands états reconnaissent à leur tour la Palestine. Le Brésil, qui souhaite avoir un siège permanent au conseil de sécurité de l'ONU, pourrait peut-être plaider cette cause auprès de ses amis indiens, turcs voire russes et chinois.

 

Un mince espoir renaît.

Publié dans international

Commenter cet article

goc 28/12/2010 18:02


je pense que cette reconnaissance est primordiale, surtout avec la campagne d'opinion que nous rabâchent les sionistes et leurs collaborateurs, tentant de nous faire croire que la Palestine aurait
du disparaitre et donc qu'elle doit se contenter des bantoustans que dans leur humanisme, les occupant sont prêts à concéder
la reconnaissance de la Palestine, c'est surtout la reconnaissance des frontières, et donc cela veut dire que toute paix doit passer par le retrait des occupants et leur retour dans les frontières
de 67


ReineRoro 28/12/2010 11:35


Tu as oublié Le Costa Rica.


Milton Dassier 28/12/2010 12:28



Mille excuses...



boubou 27/12/2010 22:42


Tant que le monde sera dirigé par les occidentaux Israël continuera à tuer les Palestiniens en toutes impunités car les Américains et les Européens financent et arment Israël et posent leurs vétos
contre les sanctions envers Israël .


Mariethé 27/12/2010 12:34


encore un bon coup de rein pour éliminer cette racaille de

riches qui pille la Terre et les peuples ,j'aimerais tant que ce coup de rein provienne de la France ,afin de me réconcilier avec mon pays


sarkis 26/12/2010 17:37


si les portes de l'onu s'ouvrent a tous pareillement,(memme largeur )
ce la signifera la phase finale de mondialisation