Georges Frêche : prochain ministre de l’identité nationale ?

Publié le par Milton Dassier

http://dutron.files.wordpress.com/2009/05/georges_freche-lepeniste.jpgCela commence à faire beaucoup. Après les noirs et les harkis, voici que Georges Frêche s’en prend à Laurent Fabius en parlant de sa « tronche pas très catholique » .

 

Le PS a réagi vivement, la phrase faisant scandale. Certains trouvent que Frêche a fait dans l’antisémitisme, Laurent Fabius étant juif.

D’autres trouvent quel’expression « pas très catholique » est anodine car utilisée depuis des siècles.

Mon avis? D'accord sur "anodine" sauf si on parle de tronche!

 

Que veut dire « pas catholique » ? Pas dans la norme, douteux. On l’utilise en général pour des faits (« ce que tu fais n’est pas très catholique »), une idée ou une méthode (« ce n’est pas très catholique la façon dont tu t’y prends »).

 

Sûrement que des gens ont été qualifiés de « pas très catholiques » à une époque où être un bon catholique était la norme. Donc, protestants, musulmans, juifs y avaient droit. Ainsi, on montrait qu’il ne fallait pas leur faire confiance.

 

Georges Frêche parle de la tronche de Laurent Fabius, pas de ses idées politiques, pas de sa façon de faire de la politique ou de mener sa campagne.. La tronche, c’est la personne. Donc Georges Frêche laisse entendre qu’on peut douter de Laurent Fabius rien qu’en le regardant. Or, Laurent Fabius a une tronche assez banale, qui correspond à celle que porte une majorité de gens en France.

 

Dans l’esprit de Frêche, il s’agirait donc de chercher dans la tronche de Laurent Fabius, ce qui peut apparaître de douteux, pas dans la norme.

 

Peut-être a-t-il voulu rappeler implicitement que Fabius avait été mis en cause dans le scandale du sang contaminé ? La tronche pas très catholique serait celle d’un criminel.

 

Ou alors, a-t-il voulu rappeler que les origines juives de Laurent Fabius seraient visibles sur sa tronche ?

 

Dans tous les cas, le procédé est dégoûtant et indigne. Une façon de classer les gens en se basant sur le physique par amalgame. Tronche de criminel ou tronche de juif? Même si ça n’est pas du racisme dans l’intention, ça y conduit forcément.

 

Et cela ne nous étonne pas. Car Georges Frêche est un habitué de ces jugements basés sur l’origine ou la couleur de la peau.

 

Georges Frêche se trompe de camp et parti politique. L’extrême droite de l’UMP est bien plus proche de ses idées !

 

 

Publié dans racisme et xénophobie

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

maurice 28/01/2010 21:23


Freche est un sioniste pro-Israelien et Fabius est Juif mais pas sioniste , d'ou le fait que Freche ne l'aime pas , parcontre il aime Sarkozy et Kouchner qui sont Sionistes également et pas du meme
parti.


Milton Dassier 29/01/2010 15:58


Tout à fait juste. Cela peut jouer dans sa haine de Fabius qu'il voit peut-être comme un tra^tre à sa communauté.


Maxime 28/01/2010 19:18


http://betaplayer.dailymotion.com/video/x2d9nf_intervention-g-freche

Freche antisémite ?
Vaut mieux entendre qu'être sourd ..non ?


Milton Dassier 29/01/2010 15:57


Il y a des fanas non juifs d'Israël qui le sont pour dissimuler un antisémitisme qui les heurtent dans leur raison. Et ils adoptent des attitudes d'affection condescendante. Tout est possible.
Mais, en réalité, je ne pense pas que Frêche soit antisémite. C'est un facho qui s'est retrouvé socialo par opportunisme pour y faire une carrière politique de notable de province très
conservateur, paternalisme et néocolonialiste.


Colonel 28/01/2010 18:51


« On ne devient pas vieux pour avoir vécu un certain nombre d'années, on devient vieux parce qu'on a déserté son idéal. Les années rident la peau, renoncer à son idéal ride l'âme.
Les préoccupations, les doutes, les craintes et les désespoirs sont les ennemis qui, lentement, nous font pencher vers la terre et devenir poussière avant la mort. Jeune est celui qui s'étonne et
s'émerveille ; il demande, comme l'enfant insatiable : "Et après ? ..." Il défie les évènements et trouve de la joie au jeu de la vie.
Vous êtes aussi jeune que votre foi, aussi vieux que votre doute ; aussi jeune que votre confiance en vous-même, aussi jeune que votre espoir, aussi vieux que votre abattement.
Vous resterez jeune tant que vous resterez réceptif, réceptif à ce qui est beau, bon et grand, réceptif au message de la nature, de l'homme et de l'infini.
Si un jour votre cœur allait être mordu par le pessimisme et rongé par le cynisme, puisse Dieu avoir pitié de votre âme de vieillard. »


Milton Dassier 28/01/2010 18:56


Très beau et très solennel!