Garde à vue et prison : On achève bien les blaireaux !

Publié le par Milton Dassier

incsarko2.jpgUn français sur 100 est allé en garde à vue, un français sur 1000 est en prison.

 

Il y a vraiment de quoi s’inquiéter.

 

800.000 gardes à vue pour 2009, ça représente 1,21% de toute la population française (66 millions d’habitants), femmes, vieillards et enfants compris.

 

Oui on en est là.

 

Mais il y a pire.

 

66.000 prisonniers peuplent les prisons françaises. Cela représente 1 français sur 1000.

300 suicides par an dans les prisons françaises, c'est 0,5% des prisonniers qui se suicident chaque année..
Dans chaque groupe de 200 prisonniers, il y a un futur suicidé !
 

Quand vous vous promenez dans la rue et que vous croisez cent personnes, une d’elle a déjà été emmenée en garde à vue.

 

Et si vous observez les motifs de placement en garde à vue, vous serez surpris. Comme ce chef d’entreprise interpellé à son domicile et interrogé pendant huit heures de façon rude, parce que un de ses fournisseurs avait porté plainte pour 1000€ d’impayé, vous pouvez vous demander avec anxiété: C’est quand mon tour ?

 

La ministre de la justice a opportunément senti le vent de l’opinion souffler sur sa tête. Elle propose donc un truc dingue qui ne changera pas grand-chose : L’audition libre.

 

Kézaco l’audition libre ?

 

Les infractions non punies d’une peine de prison ne feront plus l’objet d’une garde à vue mais d'une audition "libre" de la personne interpellée pendant quatre heures maximum. L’audition libre, c’est quatre heures au poste à être interrogé. N’imaginez même pas une seconde que le mot « libre » ait le sens de non obligatoire ou de non forcée. Il ne s’agit pas d’une invitation à boire une tasse de thé avec les flics en donnant sa version des faits reprochés de façon, décontractée!

Non non non! C'est comme le 100m nage libre. T'es obligé de nager quand même!

 

L’audition libre est ni plus ni moins qu’une garde à vue limitée à quatre heures avec les mêmes méthodes..

Et toujours pas d’avocat dés la première heure..

 

Ils nous prennent vraiment pour des bêtes!

Publié dans justice

Commenter cet article

Le passant ordinaire 14/02/2010 08:12


Près de la frontière suisse j'ai été maltraité par un pandore frustré de me voir rouler dans un coupé Renault Laguna immatriculé à Genève.
Avec mon portable j'avais eu la précaution de photographier sa tronche pensant que cela pouvait toujours servir.

Or, faut-il pas que par le plus grand des hasards un samedi après-midi je retrouve cet enfoiré dans une grande surface de Genève.
Ni une, ni deux, je lui balance mon caddie encore vide dans les jambes, il tombe, je lui place un violent pied dans son cul et me barre sans demander mon reste.

La vengeance est un plat qui se mange froid. Mais combien de pauvres hommes ou femmes n’ont pas la possibilité de se venger en pétant la tronche de ces fascistes soutenus et promus par le myrmidon
Sarcosi (cela fait plus corse).

--Myrmidon personne de petite taille, insignifiante et sans valeur, voire prétentieuse, ridicule, et qui veut paraître supérieure.


Milton Dassier 16/02/2010 13:05



De la violence avec intention de se venger.. C'est pas bien ça! Vous m' chanterez 100 fois la Marseillaise!



A2N 12/02/2010 12:54


Bonjour, Milton !

Et encore, on n'a rien vu. Le petit agité a revisité la France, faisant de celle ci un Etat progressivement policier. Moralité, les pandores peuvent tout faire, dans la plus grande indifférence.
Encore 5 ans et la France se réduira aux mensurations du bonhomme. Inquiétant, non ?

A+


Reine Roro 11/02/2010 19:12


Comme tu parles de suicide en prison ... un nouveau suicide le 9/02 à la M.A de Fresnes ...http://reineroro.kazeo.com/EN-SARKOZY/SUICIDES-EN-PRISON,a1764383.html