Fadela Amara a trouvé du boulot...

Publié le par Milton Dassier

Chers amis, vous n’entendrez pas beaucoup Fadela Amara à l’avenir.

Finies les belles envolées à la gouaille ravageuse, finies les déclarations critiques envers Fillon et d’autres ministres. Fadela Amara a trouvé du boulot avec médaille comme cadeau de bienvenue.

 

L’ancienne présidente de Ni putes – Ni soumises va devenir inspectrice générale des affaires sociales. Elle n’en a ni la formation et encore moins les compétences mais, en devenant fonctionnaire, elle sera soumise au devoir de réserve. Donc obligée de la fermer !

 

Déjà en 2009, elle annonçait :

 

«Je n'aime pas les petits arrangements entre corporations. Moi je suis libre parce que je sais que je ne prépare pas la suite de ma carrière. Demain, de toute façon, je pointerai au Pôle emploi.»

 

Elle n’a même pas eu besoin d’y aller…

 

Au moment de son éviction, ne disait-elle pas :

 

 

Elle en avalé des couleuvres mais cela ne l’a pas tellement démoralisée. Elle disait fièrement au moment de son entrée au gouvernement :

 

«Ça me permet de continuer à regarder ce qui se passe politiquement, à évaluer les politiques publiques notamment sur les secteurs qui m'intéressent, la cohésion sociale, les questions de santé et d'accès aux droits.»

 

Elle a donc assisté sans broncher aux restrictions d’accès au droit de se faire soigner des sans papier, au développement des contrôles de police au faciès, à la précarisation du travail, aux restrictions des droits des sans emploi, à la crise du logement.

 

Elle a même trouvé le moyen de défendre Hortefeux à propos de ses paroles racistes…

 

Tout ceci méritait récompense pour services rendus : d’abord la trahison de la gauche, puis la complaisance habilement enrobée de gouaille populaire sans oublier son côté VRP qui fait des cadeaux aux amis des associations tout en promettant n’importe quoi. Certains offrent tee-shirts et porte-clés, d’autres des médailles du mérite !

 

Bref Fadela Amara a tenu les promesses qu’on attendait d’elle lors de son recrutement.

 

Après s’en être pris à Fillon, après avoir laissé entendre qu’elle pourrait rejoindre Borloo s’il quittait l’UMP, elle a attendu tranquillement les enchères sur son silence et le prolongement de son contrat avec la Sarkozie.

 

On devrait la voir sur les planches de la campagne de Sarkozy en 2012 danser pour ses maîtres, la danse du ventre sur le social et la diversité.

 

Publié dans politique

Commenter cet article

sarkis 07/01/2011 00:08


ecrire sur fadela amara, franchement Milton laisse la ou elle est, elle ne merite meme pas que les gens parle de elle et en plus ca lui fait la pub
tudonne une medaile a un dobermane il est content, mais il ne sais pas pour quoi