Et pour quelques euros de plus...

Publié le par Milton Dassier

L’Europe est sauvée. Après un suspense insoutenable de plusieurs jours, Sarkozy et Merkel ont réussi à sauver la Grèce, la zone euro et par là même, le monde…

 

Sauf que cette histoire va coûter 15 milliards à la France, ce qui fait dire à Fillon que la politique d’austérité et de serrage de ceinture pour les français va se poursuivre. Le premier ministre à l’ambition de ramener le déficit de 8 à 3% du PIB avant 2013.

Il ne faut pas se faire d’illusion. Cela veut dire que les salaires ne bougeront pas, que les prix de l’énergie augmenteront, que les services publics seront moins efficaces, moins performants, que la TVA augmentera. Il est peu question de faire payer les riches. Au contraire, l’UMP espère tellement leur concours pour financer sa campagne qu’on ne va pas annoncer un tour de vis à leur encontre.

  

Un petit conseil si vous avez les moyens: Passez vos vacances dans un pays de la zone dollar. Un séjour à 1000$, vous coûtera 740€.

 

Pour ceux qui n’auraient pas encore compris, l’UMP et le gouvernement ont clairement dévoilé leur double-jeu qui consiste à maquiller de justice sociale et fiscale des mesures très injustes d’austérité pour les français moyens et les pauvres. Déjà, face à la régression des droits sociaux, les plus démunis n’ont plus qu’à ramper en espérant « boulotter » les restes que voudront bien leur octroyer par charité les nantis.

 

La dernière en date : la prime exceptionnelle pour les salariés dont les entreprises distribuent des dividendes à leurs actionnaires. Comme ça, on évacue la possibilité d’une augmentation générale des salaires tout en faisant une petite bourse d’écus prestement jetés aux gueux sur le sol pour qu’ils arrêtent de se plaindre.

 

 

Il y a aussi l’allègement de l’impôt sur les grandes fortunes (ISF) habilement voilé par l’abrogation du bouclier fiscal qui, par des artifices compliqués, ne sera appliqué qu’en 2013.

 

L’UMP sait s’y prendre pour se faire aimer des français. Petit à petit, s’est dégagée une hiérarchie implicite de la société française. Pour l’UMP, il y a des français plus français que les autres, et dans ce groupe, il existe des gens qui ont plus de valeur : certaines corporations, les gens fortunés, les retraités, les ambitieux de la nouvelle économie.

Pour les médias, on fait semblant d’être attaché à l’égalité républicaine, on trouve même des personnes alibis, histoire de faire taire les critiques. Le noyau dur des fidèles et des obligés du sarkozisme se fait discret tandis qu’on s’affiche avec telle personnalité populaire ou qu’on pousse telle vedette sur le devant de la scène.

 

Parfois et de plus en plus souvent, les personnalités de droite se font plus royalistes que le roi en proposant tout et n’importe quoi, histoire de se faire mousser auprès d’un électorat qui n’est plus très sûr de rien.

Après Lionel Lucca qui rêvait d’interdire les grèves dans les transports en période vacances, voici un autre député UMP qui lui, propose carrément de limiter les gains des jeux de hasard comme l’euromillion. Il serait interdit de gagner plus de 30 millions d’euros ! Soit le prix de trente jours de guerre en Libye.

 

Marrant, c’est exactement le montant du redressement fiscal de Liliane Bettencourt, cette grande bienfaitrice de l’UMP !

 

C’est sûr, Kadhafi doit trembler à l’idée que grâce à l’argent ramassé par le gouvernement français chez Liliane Bettencourt, la France a de quoi le bombarder encore pendant un mois !

 

 

Publié dans opinions

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Sékateur 23/07/2011 19:08


Je rejoins cette synthèse du travail UMP sur de nombreux points... Par contre, "redressement fiscal" ? Il me semble que les 30 millions d'euros était le chèque de remboursement lié au bouclier
fiscal, mais je me trompe peut-être, c'est loin tout ça (un an !)