Elections régionales : L’UMP bientôt en garde à vue sans avocat

Publié le par Milton Dassier

abrarac2.JPGExtraordinaire ce qui se passe en ce moment.

Il y a une campagne électorale et la parole se libère enfin.

La parole de l’UMP d’abord… Xénophobe, réactionnaire, conservatrice, élitiste, clientéliste.

Le parti du président de la république est un ramassis de vieux schnocks embourgeoisés.

 

Et puis la parole de la gauche avec, en dehors des critiques et des affrontements avec l’UMP, des idées, des intentions, une envie de prendre les choses en main. Une envie de revanche sûrement.

 

Oui, la parole a été confisquée par le pouvoir de droite. Finalement au quotidien, les politiciens de droite font la tournée des plateaux télés et des studios de radio sans se soucier des réalités sur le terrain. Il y en à gauche qui font pareil mais temps de parole oblige, on les voit peu. On peut donc imaginer qu’ils sont au plus près du pays.

 

Les régionales focalisent l’attention sur les lieux de vie. Là où se trouvent usines, cités, villes et villages. Là où ce qui est vu comme de bien petits problèmes par les notables en goguette à Paris sont en réalité de grosses difficultés pour les gens qui peinent à payer leur loyer, leur transport, leur bouffe, leur santé.

 

Je regardais l’émission « Mots croisés » d’Yves Calvi. Laurent Wauquiez représentait l’UMP.  Il avait préparé quelques questions pièges sur la fiscalité, sur les dépenses de fonctionnement des régions socialistes, sur l’emploi. Il a tenté de stigmatiser la gestion des régions de gauche. Sans succès, car il n’a pas la légitimité étant donné le bilan catastrophique de son gouvernement. La gauche est plutôt apparue comme celle qui peut encore faire une politique sociale dans les régions et ainsi compenser un peu l’impact de la crise sur certains secteurs économiques et sociaux. On vit ainsi dans les reportages, des chefs d’entreprise lâchés par les banques et qui avaient su trouver des financements directement par le biais du conseil régional.

 

A l’heure on l’on prépare la privatisation progressive de la Poste, et donc le désengagement de l’état, rappeler à ces messieurs de la droite que leur souci premier doit être l’intérêt général et non la compétitivité des grosses entreprises ou la protection des nantis, c’est les mettre face à leurs responsabilités.

 

La conclusion est sans appel…

L’UMP fait la politique de Thatcher en croyant faire celle de Tony Blair, mais, contrairement à La Grande-Bretagne de l’époque, nous sommes dans un système économique sans protection. Et pour sauver les apparences et mobiliser ce qui lui reste d’électeurs, elle n’a pas d’autres solutions de se livrer au même petit jeu hystérique de communication populiste que Berlusconi et la droite xénophobe néoconservatrice italienne.

 

Certains commencent à se rendre compte qu’ils se sont fourvoyés dans une politique aveugle et une soumission servile aux desiderata du chef de l’état.

 

S’ils continuent ainsi à verser des larmes de crocodile, ils vont bien finir par nous faire rire…

 

 

Publié dans politique

Commenter cet article

socrate 04/03/2010 15:39


Elections Régionales 2010 - mais avons nous réellement le choix… ?

Régionales: avez-vous fait votre choix ?
élections régionales, Politique
Par calvero le 02/03/2010 à 20:41, le POST

Les derniers sondages concernant les élections régionales sont sortis.
De votre côté, avez-vous décidé de ce que vous ferez le 14 mars?
J’irai voter et j’ai déjà choisi mon camp. 75 %
J’irai voter mais j’hésite, j’hésite, j’hésite … 5,6 %
Je ne suis pas encore sur d’aller voter. Il fera beau le 14 ? 4.4%
Je suis sûr de ne pas aller voter. 12.4%
Je suis un rebelle et j'en ai assez des réponses imposées. Je donne donc un avis personnalisé dans les commentaires. 2.1%
-------------------

Mais quel choix avons nous ?

Autopsie d’un meurtre électoral consommé….

La suite ….. http://aviseurinternational.agence-presse.net/2010/03/03/elections-regionales-de-2010-mais-avons-nous-reellement-le-choix%E2%80%A6/

Socrate


A2N 03/03/2010 18:17


Bonjour, Milton !

Et oui, nous prédisions ce chaos avant mai 2007. Et pourtant, les 53% de pigeons ont mangé la farine du boulanger Hongrois. Il ne leur reste plus qu'à demander le remboursement de leurs billets.
Plus ça va et plus le bonhomme est à poil devant la France toute entière. Mieux encore, il se prépare désormais à une reconversion dans l'industrie du HARD, d'où l'embauche d'une coach sexuel.
Quelle histoire !


http://www.ninapeople.com/nicolas-sarkozy-a-un-coach-sexuel-a16499.html


A+


Milton Dassier 03/03/2010 20:00


Je vais aller voir sur le lien, j'aime les trucs croustillants..


maurice 02/03/2010 19:06


La France est gouverné par les pieds nickelés avec ribouldingue comme chef et c'est l'image que donne la France à l'étranger.