Depardieu grimé en noir : Le cinéma français est-il fâché avec les acteurs noirs ?

Publié le par Milton Dassier

http://www.quiadiquoi.com/wp-content/uploads/2010/02/Lautre-Dumas.jpgCe film va faire couler beaucoup d’encre. « L’autre Dumas » avec Gérard Depardieu dans le rôle de l'écrivain sort ce mercredi en salle.

 

C’est à priori une bonne idée que d’aborder la vie d’Alexandre Dumas sous l’angle de ses relations avec son principal collaborateur Auguste Maquet que certains présentent comme un véritable nègre littéraire, histoire peut-être d’introduire un doute sur les propres capacités de l’écrivain. Le nègre du presque nègre en quelque sorte !

 

Oui, Alexandre Dumas était un métis originaire d’Haïti par son père, le général Dumas.

Comme pour Obama, métis, ça veut dire « noir » si on se base sur la couleur de la peau. Celle de Dumas était brune, incontestablement. Aujourd’hui n’est pas si différent d’hier, de ce point de vue en France.

 

Il est l’écrivain français le plus lu dans le monde.

 

Malgré un comité de soutien actif, les gouvernements français refusent de rendre sa légion d’honneur à son père. Le général Thomas-Alexandre Dumas fut le seul français à l’avoir reçue puis à en avoir été dépossédé pour des raisons racistes*, le film tend donc à  dissocier l’écrivain de son père, le grand général noir de la révolution française, créateur du corps des chasseurs alpins, l’homme qui prit Alexandrie lors de l’expédition napoléonienne en Egypte.

http://www.blackpast.com/files/blackpast_images/dumas_thomas-alexander.jpg
 

Alexandre Dumas s’inspira de la vie de son père dans les Trois Mousquetaires, c’est attesté par les plus grands spécialistes de son œuvre. Le général Dumas avait trois compagnons d’armes dont la forte amitié et la réputation de courage ne furent jamais remises en cause.

 

Alexandre Dumas avait même l’accent créole comme il le reconnaissait lui-même. Sa couleur et son accent n’avaient pas bonne côte à son époque. Le racisme scientifique en était à ses débuts… Un critique avait écrit : "Grattez l'écorce de Mr Dumas et vous trouverez un sauvage. Il tient du nègre et du marquis tout ensemble. Cependant le marquis ne va pas au delà de l'épiderme..."

http://www.nndb.com/people/192/000025117/dumas-fils-1-sized.jpg


Sans doute, les rejets subis, la méfiance ressentie, l’injustice faite à son père, mêlés à son grand amour de la culture française eurent-elles une grande influence sur son œuvre. « Le masque de fer », « Le comte de Monte-Christo » et d’autres romans mettent en scène des héros victimes de rejets et d’injustices de la part de leurs semblables, dans des contextes historiques troublés.

 

Alors Depardieu, créole et noir? Pas vraiment crédible même si l’acteur ne dément pas sa réputation de grand comédien.

 http://img.news-de-stars.com/g%E9rard-depardieu/gerard-depardieu-dans-la-peau-de-dumas_41495_w250.jpg

Pourquoi pas Napoléon joué par Wesley Snipes ou un film sur Nicolas Sarkozy joué par Djamel Debbouze  pendant qu’on y est ?

 

Cela fait des années que le cinéma français est montré du doigt pour son manque de grands acteurs noirs cantonnés le plus souvent dans des rôles de « nègres des banlieues » : flic mais pas commissaire, bonniche, maîtresse sexy, voyou, malfaiteur.

 

Faire jouer Dumas par un européen causasien, c’est lui faire renier la négritude qu’il vécut et  fit de lui ce qu’il fut.

 

Cela me rappelle ces grands peplum hollywoodiens où l’on voyait les pharaons égyptiens et leurs dignitaires joués par des blancs grimés et leurs esclaves joués par des noirs. Drôle d'époque que la notre!

 

 

* Le général Thomas-Alexandre Dumas reçut un sabre d’honneur des mains de Napoléon pour la prise d’Alexandrie. Napoléon créa juste après, l’ordre de la légion d’honneur. En faisaient partie de droit, tous ceux qui avaient reçu le fameux sabre. Napoléon retira son sabre au général Dumas au moment où il faisait promulguer le rétablissement de l’esclavage avec en plus, des lois racistes qui interdisaient l’accès au territoire métropolitain aux gens de couleur, l’interdiction pour eux d’exercer des fonctions militaires et l’interdiction des mariages mixtes.

 

 

 

Publié dans racisme et xénophobie

Commenter cet article

Blaka J 11/03/2010 14:00


Bon article, qui ne changera malheureusement pas le mode de pensée de bcp d francais...
Bless


A2N 11/02/2010 13:00


Bonjour, Milton !

Ce n'est pas une anecdote que de voir un Depardieu dans le rôle du Nègre Dumas. Que le réalisteur ait pensé comme ça relève de l'acte manqué suprême, qui signifie tout le mépris à l'égard de
l'identité Nègre. Tout ça rappelle les scènes qui se déroulaient aux Etats-Unis pendant la ségrégation, où les noirs étaient grimés pour jouer les noirs. Depuis, les choses ont changé. En France,
il y a encore un mur à abattre, et ça personne n'en parle.
Aimé Césaire évoquait un " génocide par substitution" parlant de ce qui se passait aux Antilles. On peut dire la même chose concernant l'attitude de l'élite "française" à l'égard de ce qui n'est
pas caucasien. C'est terrible ! Il faut dénoncer ce film là !

A+

A2N