Copé en difficulté face à une femme voilée

Publié le par Milton Dassier

On aurait dit que Thierry Ardisson l’avait fait exprès. Organiser un débat entre Jean-François Copé et une femme voilée. Mais pas une de ces femmes réputées sous l’emprise de leur mari et qui portent la burqa contraintes et forcées.

Non bien au contraire. Une femme française « de souche » et célibataire qui a choisi l’islam et la burqa par conviction.

 

Jean-François Copé s’est retrouvé plutôt gêné car à court d’argument. Il a même tenté la comparaison entre porter une burqa et déambuler nu dans les lieux publics ou porter des armes. Argument balayé par Roland Dumas, ancien président du conseil constitutionnel, présent lui aussi. Une façon à peine voilée de dire à Copé qu’une interdiction serait sans doute anticonstitutionnelle.

Comment accroire l’idée qu’interdire la burqa, c’est pour le bien des femmes musulmanes ?

Justement en voilà une, et ce n’est sûrement pas la seule, qui a choisi en toute connaissance de cause !

 

Même l’argument « sécuritaire » tombait à l’eau puisque, selon la jeune femme, elle a été victime d’opprobre et d’agression assez fréquemment à cause de son voile et qu’elle ne voit aucun inconvénient à montrer son visage pour être identifiée quand c’est nécessaire. Puisque pour l’instant, la burqa est autorisée, la police est-elle prête à protéger la liberté de ces femmes ?


Alors, Copé se lança dans l'émotionnel en disant sa gêne de parler à une femme dont il ne voit pas si elle sourit ou pas et oubliant que, sans doute, il parle beaucoup plus toute la journée à des gens dont il ne voit pas le visage : au téléphone et à la télévision quand il s'adresse aux téléspectateurs!
 

 C’est dans des moments pareils que l’on comprend que les politiciens sont à mille lieux des  réalités de la vie de leurs concitoyens. On comprend ainsi qu’on est prêt à sacrifier la liberté de s’habiller de tout un chacun juste parce qu’une partie de l’électorat de Jean-François Copé a peur des islamistes.

 

On m’a toujours enseigné que la liberté des uns s’arrête là où commence celle d’autrui.

Si le fait de porter une burqa menace la liberté d’une seule personne alors il faut l’interdire et si cela n’est pas démontré, alors il faut laisser faire.

 

De toutes façons, la partie est déjà jouée. Que Copé le veuille ou non, la burqa ne fera pas l’objet d’une loi mais d’une résolution qui n’a aucune valeur juridique.

 

Tout ce cinéma juste pour s’assurer les voix de l’extrême droite…

Publié dans société

Commenter cet article

Ph 12/01/2010 23:46


@Tathia: oui vous avez raison aussi, lisez ce que j'ai posté au dessous.

@Milton: Merci, vous voyez, j'ai eu un coup de sang dans un sens, puis dans l'autre. :)

Des fois j'avoue, je commence à sur-saturer des ces faux problèmes, ça fatigue à la fin.

Un petit mot tout de même pour vous dire que je lis avec plaisir et intérêt votre blog, ainsi que celui d'Alain Jules et Kameroon Scoop, je traine souvent sur les ogres, j'y ai beaucoup posté il y
a quelques années, beaucoup participé, ainsi que sur LBS. Un peu moins depuis quelque temps, je lis mais j'ai un peu moins envie d'y participer, une sorte de lassitude...

Mais bravo pour vos articles qui sont pertinents et que je lis avec grand plaisir.

Salutations.


Milton Dassier 13/01/2010 13:00


Je vous remercie de vos encouragements. Par rapport aux sites et blogs dont vous parlez et que j'aime bien pour leur liberté de ton, j'essaye de varier les sujets et les thèmes tout en ne tombant
pas dans la facilité et le racolage. A bientot


Ph 12/01/2010 19:06


Mais je suis d'accord également, interdire n'est pas la solution, et me suis fait l'avocat du diable car je suis en général plutôt en train de défendre les musulmans qui sont systématiquement
stigmatisés et accusés à tort de tous les maux. Mais cette idée de vouloir afficher sa religion sur sa tête me gave finalement. Si je rencontre quelqu'un avec une kippa sur la tête, avant même de
connaître son prénom et d'entendre sa voix, je connais sa religion. Je trouve aussi inadmissible que les conseils des ministres en France soit souvent déplacés pour cause de fête juives. Hanouka ou
autre, raz-le-bol à la fin. Je pourrais m'en foutre, suis pas français, mais ça m'énerve, suis Suisse et j'ai voté contre cette interdiction des minarets, initiative que je trouvais raciste,
gratuite et inutile. Mais au bout d'un moment ça va, les valeurs de la république doivent passer au dessus de ce communautarisme, Genève étant aussi une république, et c'est tout autant valable
pour les chrétiens que les juifs ou les musulmans. Tout de même le problème avec ce fondamentalisme religieux force les autres à être tolérant alors que les religieux fondamentalistes ne le sont
pas du tout et ne veulent pas transiger avec leurs "valeurs". Je ne connais pas forcément grand chose à l'Islam mais me semble bien que Mohammed n'as jamais prescrit de voile intégral. Un foulard
sur la tête comme en Iran, ça va très bien, on voit le visage, les expressions, les sourires et même les cheveux. Cet accoutrement, qui est un nikab et pas une burka, est grotesque. N'étant pas
croyant ni pratiquant, c'est peut-être facile pour moi de dire ça, mais la foi, me semble, est tout de même quelque chose d'un peu plus profond que l'histoire d'un bout de tissus. Et au delà de ça,
tout ça n'est à nouveau qu'une farce pré-élection et plutôt que de se préoccuper des 2000 illuminées qui ont décider se couper du monde et de porter leur nikab, ce foutu gouvernement ferait bien de
se préoccuper des millions de français qui sont dans la merde et qui ont de la peine à boucler leurs fins de mois.

Salutations.


Milton Dassier 12/01/2010 21:17


Tout à fait d'accord avec vous.


tathia 12/01/2010 17:15


Ph, la défense des droits de la femme ne tient pas dans ce faux débat sur la burqa, qui n'est autre chose que de vouloir imposer à tous un uniforme, qu'il soit vestimentaire, social ou spirituel.
le coup des pauvres femmes musulmanes ne marche plus. Non que les femmes musulmanes ou catoliques, ou ... ne le méritent pas. Ce que les femmes ne méritent pas c'est de servir une cause nauséabonde
de pouvoir sur l'identité. Car ce n'est ni pour l'identité de la femme, ni pour reconnaitre un terroriste que cette loi est pondue, mais pour avoir la main mise sur NOTRE IDENTITE.


A2N 12/01/2010 14:57


Bonjour, Milton !

Belle analyse, un fois de plus. En fait, ces politicards, voire mon billet de ce jour, prennent les gens pour des idiots. Il faudrait plutôt mettre une burqa sur la bouche de JFC, l'islamophobe
néoconservateur. Il est temps que nous regroupions nos forces pour faire entendre d'autres sons de cloche. Les médias sont vraiment à gerber !

Foss !


Milton Dassier 12/01/2010 21:17


Merci A2N, je vais aller voir ton billet


Ph 12/01/2010 12:33


Sincèrement, désolé, vais pas défendre Copé, mais il a raison, cette nana, d'une part n'a pas forcément l'air très futée, d'autre part, si dieu existe, il nous a fait avec un visage, un sourire,
des expressions, de joie, de tristesse, de vie, bon sang! Là, j'ai l'impression d'avoir un fantôme en face, c'est vraiment troublant. Quand à son soi-disant fondamentalisme, l'islam ne prescrit pas
de se couvrir intégralement, c'est son interprétation à elle. Et au delà de ça, les religieux qui veulent vraiment se consacrer entièrement à dieu, vivent reclu dans des couvents, monastères,
madrassas, yeshivas. Si elle veut vraiment consacrer sa vie à dieu, et bien qu'elle le fasse jusqu'au bout. Et pour terminer, c'est bien gentil de nous montrer quelqu'un qui a délibérément choisi
de le faire, mais combien sont-elles dans ce cas, comparé au milliers, millions qui elle n'ont pas le choix.


Milton Dassier 12/01/2010 15:02


Non, vous tombez dansle piège. Est-ce que votre vie est bouleversée parce que de temps en temps, vous apercevez une femme en burqa? Moi non. Chacun fait comme il l'entend avec sa religion. Ou
alors, il faut aussi interdire les autres tenues religieuses : les moines et nonnes catholiques et boudhistes, les loubavitchs juifs. Si on commence à interdire au nom de la sécurité et du vivre
ensemble, on peut interdire toute sorte de choses...