Jeudi 2 décembre 4 02 /12 /Déc 17:18

Cantonna aura fait le buzz avec son idée de faire la révolution en faisant plier les banques. Pour cela, il a imaginé que plusieurs millions de personnes retirent en même temps l’argent qu’elles ont déposé.

Il s’agissait d’une vidéo proposée par le journal Ouest-France où Cantonna était interviewé sur entre autre, le mouvement social de protestation contre la réforme sur les retraites.

 

 

Et, apparemment, ce fut la lumière pour beaucoup.

 

Les banksters nous font payer leurs erreurs et leurs errances bien facilement pardonnées par les dirigeants politiques du monde. On le sait de façon certaine, le niveau de vie des pays occidentaux va baisser d’au moins 30%. Le système a été reconduit dans ses grandes lignes. Rien ne changera donc à part peut-être quelques gardes-fous. L’art politique consiste à dissimuler cet baisse du niveau de vie et l’étaler le plus possible pour ne pas provoquer de crise sociale sclérosante. Encouragé par son succès sur les retraites, Sarkozy, en ce moment, prépare d’autres mesures visant à diminuer la participation financière de l’état aux prestations sociales. Le but étant pour lui, de rendre la France moins chère face aux pays émergents. Blocage des salaires, diminution des remboursements d'assurance-maladie, franchises médicales, échéances et niveau des retraites, dépendance financée bientôt par une assurance obligatoire chez les assureurs privés à partir de 50 ans...etc.

 

Sommes-nous sûrs de vouloir être les rouages d’une machine de guerre industrielle et commerciale qui ne profitera qu’aux plus riches et aux plus chanceux ?

 

Sommes-nous sûrs de vouloir laisser jouer notre labeur à la roulette des casinos financiers puis nos vies à la roulette russe quand rien ne va plus ?

 

L’idée de Cantonna est en fait excellente… Elle se base sur le rapport de force qui, seul, permet de négocier avec une chance d’aboutir.

 

Sauf que ceux qui ont proposé cela pour le 7 décembre n’ont pas tellement réfléchi et, même si l’idée séduit, elle ne sera pas beaucoup suivie. Un bon début prometteur et c'est déjà, en soi, une victoire que certains banquiers et même Christine Lagarde en aient parlé. Qu'elle en ait parlé même avec ce mépris aimable qu'elle sait si bien montrer, c'est bien la preuve que ça les fait fliepper, un peu comme si, le peuple venait de découvrir une arme avec laquelle il a une bonne chance de se voir respecté.

 

 

Je crois qu’une telle opération ne se prépare pas comme un apéro géant ou une flashmob. Si l'opération marche, il s’agit de sommes colossales libérées des griffes des circuits financiers. Des sommes qui manqueront dans les bourses, dans les institutions financières mais aussi pour assurer les simples crédits. Des sommes qui pourraient peser sur le cours des monnaies ! Les banques se retrouveraient piégées par leur propre gourmandise, un peu comme un obèse privé de ses cinq repas quotidiens par ceux qui ont le pain quotidien relativement hebdomadaire comme dirait Jacques Prévert.

 

Retirer son argent des banques ça demande une préparation pour beaucoup de gens qui tirent le diable par la queue pour s’en sortir.

Il faudra calculer au plus juste, déjà retirer l’argent des comptes épargne, c’est bien vu mais juste avant le versement des intérêts fin décembre, c’est débile et ça fait gagner de l’argent aux banques.

Ensuite, la date est très mal choisie. Comment faire au moment où on vient ou on est en train de payer ses impôts locaux et autres taxes ?

 

Il faut donc laisser les gens le temps de faire leur calcul car, se retrouver à découvert ou payer des frais pour absence de provisions pour un prélèvement rejeté, c’est au contraire, permettre aux banques de se faire un peu plus de fric.

 

Je crois qu’il faut cibler avant tout, les comptes épargne type Livret de Développement Durable et Livret A en début d’année et demander aux gens de retirer 50% de l’argent qui reste disponible après les différents prélèvements et le paiement des chèques permettant d’honorer son loyer et autres factures « obligatoires ».

 

Après cette première tentative qui pourrait en promettre d’autres, l’idéal serait que des associations regroupent des gens s’engageant à le faire et le refaire et, munis de cette arme nouvelle, négocier avec les dirigeants des banques et les gouvernements partout où c’est possible.

 

Ainsi, on contourne l’écueil de l’accusation qui fait peur au péquin moyen de mettre les états en faillite et, ainsi rassuré, on s’assurera, petit à petit son soutien voire sa participation. Le but n’étant plus de faire écrouler tout le système mais d’avoir une arme de destruction du système pointé sur sa tempe et donc, à même de peser sur son évolution, de permettre un retour à une démocratie authentique.

 

Il y a à construire de véritables stratégies d’actions collectives. Toutes les suggestions seront les bienvenues. N’hésitez pas.

Par Milton Dassier - Publié dans : opinions - Communauté : PARLONS FRANCHEMENT
Ecrire un commentaire - Voir les 1 commentaires
Retour à l'accueil

Commentaires

tout est là ! : http://yapafoto.unblog.fr/2010/12/03/cantona-quelques-sous/

http://yapafoto.unblog.fr/2010/12/03/leconomiste-et-le-footballeur/
Commentaire n°1 posté par BILLY le 03/12/2010 à 14h31

Calendrier

Août 2014
L M M J V S D
        1 2 3
4 5 6 7 8 9 10
11 12 13 14 15 16 17
18 19 20 21 22 23 24
25 26 27 28 29 30 31
             
<< < > >>

Rechercher

Créer un blog gratuit sur over-blog.com - Contact - C.G.U. - Rémunération en droits d'auteur - Signaler un abus - Articles les plus commentés