Avec son débat sur la laïcité, l'UMP avance en terrain miné

Publié le par Milton Dassier

Attention terrain miné !

En mettant la laïcité en débat, l’UMP risque de se prendre le train de l’islamophobie puis celui de l'antisémitisme en pleine tronche !

Ce débat sur la laïcité est un débat sur l’islam déguisé, on l’a dit et redit mais s’y ajoutent des considérations sur l’identité nationale et ce qu’ils appellent le communautarisme.

Et là, ça risque de leur péter à la gueule. Je suis vulgaire mais il y a de quoi !

 

Quand ces messieurs parlent de communautarisme, ils évoquent l’islam et ses organisations cultuelles et culturelles qui tentent de peser sur la vie sociale dans les quartiers et villes où elles se trouvent. Quoi de plus normal, elles imitent les associations de toutes sortes que chaque ville abrite en son sein.

 

Le débat se focalise par exemple sur des histoires absurdes d’horaires de piscine municipale réservés aux femmes musulmanes et de repas spéciaux dans les cantines scolaires.

Cependant, on tait soigneusement que les associations juives font les mêmes demandes…

Le Monde, l’Express, le Parisien ont rapporté de nombreux cas ces cinq dernières années. Voir une synthèse ici .

 

 

 

Même chose avec les crêches loubavitch privées subventionnées par l’argent public dans certaines villes comme Paris ou Strasbourg, et, pour Paris, depuis 1995.

 

 

Autre bombe à venir, celle qu’Eric Zemmour a dégoupillé lors de sa réunion avec l’UMP qui l’applaudit debout, Copé en tête.

 

 

Eric Zemmour souhaite carrément l’abrogation de toutes les lois mémorielles et la liberté d’expression absolue ce qui implique l’abrogation des lois réprimant l’incitation à la haine raciale.

Eric Zemmour est tout à fait sincère, on ne peut pas lui reprocher de faire un calcul. Il met dans le même sac la loi Gayssot et la loi Taubira. Sauf que la loi Gayssot concerne les juifs et l’holocauste. L’UMP n’a-t-elle pas applaudi un peu vite ?

  

Eric Zemmour en a profité pour fustiger les associations antiracistes qui lancent des procès dés lors qu’une personnalité profère des propos interprétés comme racistes. Il souhaite que des associations ne bénéficient plus ni de subventions ni de partenariats publics.

Là aussi, l’UMP applaudit ! L’UMP oublie que parmi ces associations nombreuses sont celles qui lui sont proches ou proches des organisations juives : la LICRA, l’UEJF, le CRIF, le BNVCA ont été à l’origine de procès pour antisémitisme contre des personnalités qui avaient tenu des propos contre la politique israélienne. Dernièrement, le CRIF se vantait d’avoir agi discrètement pour qu’un colloque sur le boycott des produits israéliens soit annulé.

 

La LICRA a senti le danger pour son fond de commerce, elle vient d’écrire à Copé.

 

Même chose pour Serge Klarsfeld, le célèbre avocat, ancien chasseur de nazi, très impliqué dans la lutte contre l’antisémitisme.

 

Avec de telles intentions de la part des élus de droite, Dieudonné devrait se produire dans les villes tenues par l’UMP, juste histoire de voir…

 

En fait, ce qu'espèrent l’UMP et Sarkozy, c’est la définition d’une nouvelle identité française à plusieurs vitesses :

- un grand groupe blanc comprenant ceux qui se définissent comme chrétiens et les juifs dont on respecterait les spécificités au nom d’une obligation de protection.

- des minorités pas assez « intégrées » pour prétendre participer au patrimoine culturel de la France et avoir une influence, souvent trop pauvres d’ailleurs pour avoir un morceau de France en patrimoine. On trouverait ainsi dans ce groupe : les originaires des Antilles, les maghrébins, les originaires d’Afrique, les roms..etc.

 

Il y aurait même un clivage au sein du second groupe qui pourrait se lire ainsi :

Il y a ceux dont on a voulus et qu’on tolère, et ceux qu’on a été obligé d’accepter comme les immigrés d’Afrique noire et du Maghreb qui ont en commun d’être musulmans… Ainsi la boucle est bouclée.

 

Il y a donc une tentative de redéfinir les français non pas sur la citoyenneté que leur confère le fait d’être français mais sur des critères d'une nouvelle anthropologie française fruit de la réflexion d'intellectuels très médiatisés comme Elizabeth Lévy, Alain Finkielkraut, Pascal Bruckner et, bien sûr, Eric Zemmour. Des critères de mérite de la citoyenneté par la naissance, l’origine, la culture, la religion, le patrimoine. C'est un virage idéologique qu'on prépare pour la France. On annonce l'échec du multiculturalisme puis on lance un débat sur la laïcité, ni vu ni connu.

 

Bien entendu, tout cela ne sera pas explicité formellement mais suffisamment bien sous-entendu pour que chacun comprenne qu’à droite, on a décidé d’ethniciser l'idée qu'on a de la société française. Les personnes âgées et les grands bourgeois repliés sur leurs résidences sécurisées adhèreront certainement mais dans le reste de la population, là où la mixité est vécue au quotidien dans d’assez bonnes conditions, le discours risque d’être rejeté. Bonjour l’ambiance et les tensions ! Mais ainsi, on ne parlerait pas du reste… Et, si en plus, un évènement grave et violent survient mettant en jeu une dimension raciale, ceux qui hésitaient, pourraient basculer du côté de cette droite manipulatrice et rétrograde.

 

Cet évènement ou ces évènements auront lieu, soyez-en sûrs !!

Publié dans racisme et xénophobie

Commenter cet article

H-Yves 05/03/2011 18:19


On veut la même liberté d'expression qu'aux USA , celle qui autorise le Klu Klux Klan a dire des horreurs et à manifester protégés par des flics. On pré-suppose que les Français sont aussi mûrs.
Mais, les Américains ont AUSSI le droit d'afficher des signes religieux , et même d'être armés.De plus,il n'existe pas de carte d'identité dans les pays Anglo-Saxons. Le concept de liberté
américain est comparable au modèle britannique , à la différence que les citoyens british ne peuvent être armés.Mais les british sont logiques et sincères puisque même leurs flics ne sont pas
armés,alors que les flics français sont armés (gendarmes = gens d'armes) alors que les citoyens français n'en ont pas le droit et que les flics peuvent nous contrôler et nous séquestrer si on a pas
de papiers d'identité sur nous.On peut même se faire embastiller (sans la présence d'un avocat...et on a pas le droit de garder le silence!!) si quelqu'un porte une croix ou un voile islamique dans
certains lieux.
C'est évident , on est mûr pour la liberté !


H-Yves 05/03/2011 18:02


Bizarrement,la page française de Wikipédia ignore cette info sur Zemmour :
« Zemmour attended École Yabn, a well-regarded Jewish high school in Paris, which reportedly left a lasting impact on his self-image.[1] »
http://en.wikipedia.org/wiki/%C3%89ric_Zemmour
Pourquoi donc la page en anglais ose-t'elle prétendre que Zemmour n'est pas allé dans une école publique et laïque, mais , dans une école communautaire et confessionnelle juive? Est-ce de la
calomnie ou est-ce vrai ? Et, si c'est vrai, pourquoi ça passe moins bien en Français? Zemmour aurait-il peur d'être discrédité dans sa lutte contre le communautarisme? Apparemment, il n'y pas que
la vérité qui compte dans ce pays.
A quoi sert la liberté d'expression si chèrement défendue par France2, le Figaro, RTL et Canal+ qui soutiennent Zemmour ?
Mentir par omission , c'est mentir!


A2N 04/03/2011 23:37


Bonjour Milton,

En effet, ces tristes politiciens jouent avec le feu du racisme. En crachant en l'air, ils oublient que les crachats tomberont sur leurs faces d'imbéciles.
Foss !

A2N