Avec Sarkozy, les français se sont mis au blues!

Publié le par Milton Dassier

L'UMP est fantastique! Vraiment fantastique!

Le parti présidentiel vient de pondre 40 mesures de justice sociale. Il faut lire les mesures qui, en fait, portent plus sur la limitation des aides, CMU et autres RSA que sur leur répartition. De quoi décourager ceux qui y ont droit et en ont besoin pour ....vivre!

 

Parmi celles-ci: un fichier national des fraudeurs sociaux. Pas mal hein? Mieux: doubler les peines et amendes encourues pour travail au noir!

Sinon, en piochant au hasard, il y a la création d'une sorte de FBI social pour lutter contre les fraudes. Comme ils aiment les flics à l'UMP! La fraude aux allocs, au RSA, aux remboursement santé. Une véritable obsession!

Le reste est du blabla avec des souhaits, des recommandations sur la création d'entreprises, la promotion des salariés, la formation professionnelle, les prêts aux étudiants..

Et puis, il y a cette petite perle en matière de collège. Lisez bien et ne rigolez pas trop fort:

L'UMP propose que dans une grande agglomération ou un département, chacun de ses collèges ne se consacre qu'à une seule classe. Le collège du quartier A recevrait tous les élèves de 6ème de l'agglomération ou du département, le collège de la bourgade B recevrait tous les élèves de 5ème du département, le collège de la ville C, tous les élèves de 4ème.

 

L'imagination est au pouvoir avec l'UMP!

 

La justice sociale, la lutte contre l'assistanat: des priorités pour l'UMP. Pourtant rien contre l'assistanat versé directement aux entreprises, aux agriculteurs, rien contre l'assistanat sous forme de défiscalisation et d'exonérations diverses offertes aux investisseurs dans l'immobilier, aux entreprises.

 

C'est bien ça qui est amusant, cette grosse ficelle qui consiste à désigner des coupables sans présomption d'innocence.

Les pauvres? Forcément des fraudeurs, du moins potentiellement. Et au même moment sortent les 4495€ de salaire mensuel fictif de Luc Ferry, le favoritisme qui se compte en centaines de millions d'Euros de Lagarde envers Tapie. A peine quelques semaines après le scandale des enveloppes de Liliane Bettencourt, Eric Woerth et son hippodrome, les mises en examen d'élus UMP et PS pour diverses opérations frauduleuses, l'affaire Alliot-Marie et le remboursement par le contribuable français à Taïwan pour les rétrocommissions versées lors du contrat des frégates de Taïwan et dont les bénéficaires sont protégés par le secret-défense.. 

 

 On rigole encore plus. Au moment même où on attaque l'assistanat comme étant un cancer, un fléau, l'assemblée nationale vote la fin du bouclier fiscal. On se dit: "Bon, ça y est, ils ont compris qu'il faut être juste".

 

Mais non, la fin du bouclier fiscal prendra effet en 2014 ! Ils sont géniaux non?

 

Mais à part ça, la lutte contre les fraudes chez les plus pauvres, c'est prioritaire. Et tant pis si la France se voit reléguée à la 25ème place du classement des pays les moins corrompus loin derrière Barbade et juste avant l'Estonie... La corruption chez les gens bien, ça n'est rien, le problème, ce sont les fraudes des assistés, ces parasites, ces glandeurs..!

 

Question qualité de la vie, qualité de la vie démocratique et liberté, la France a fait un bond énorme.. en arrière! Pour la liberté de la presse, la France était à la 11ème place en 2002 et se classe en 2010 à la 44ème place sur 178 pays, entre le Surinam et les îles du Cap-Vert!.

 

La liberté d'expression, on a vu ce qu'il en est. Même chanter une chanson de Brassens marrante et moqueuse envers nos amis les bêt. euh les flics peut vous conduire en garde-à-vue.

La qualité de la vie. Pas seulement une question de pouvoir d'achat. La qualité de vie, c'est aussi la santé, le logement, l'éducation, le travail, les services publics, le temps libre, les liens sociaux. Il n'y a qu'à se rendre à un guichet dans une préfecture ou une administration sociale ou tout simplement se promener en centre-ville au milieu des mendiants pour comprendre...Et pourtant qui promettait zéro SDF dans la rue en 2006?

 

 

Les français ne vont tout de même pas redonner les rênes de la république à des hommes qui ne voient pas le monde évoluer et préfèrent appauvrir et abrutir les français, juste pour préserver leur pouvoir et leurs privilèges dans ce qu'on peut appeler une véritable guerre économique et financière. Abrutir les français pour qu'ils acceptent d'être mieux que de la chair à canon: de la chair de mouton qu'on tond et retond, sinon c'est la prison, petit patapon!

 

Les dirigeants français n'ont qu'une seule ambition: faire partie du gotha mondial, jouer dans la cour des grands. On imagine le plaisir d'un petit ministre français qui débarque pour quelques heures à une conférence internationale en avion privé, serre les mains de quelques grands patrons accompagnés de célébrités, sourit pour les caméras et repart dare-dare pour ne pas rater l'invitation à un talk-show dont les questions ont été préparées par ses attachés de presse en concertation avec l'animateur.

 

Voilà pourquoi, on protège les riches mieux qu'une espèce en voie de disparition! Il faut des riches et même des très riches pour peser sur les décisions du monde.

Rendez-vous compte à quel point c'est dur pour les dirigeants politiques français. Il faut savoir mentir, bien sûr, parler la langue de bois mais, mais: 

 

Il faut plaire à la fois aux conseil de surveillance des grandes multinationales pour qu'elles investissent chez nous.

Il faut séduire les agences de notation afin que la France s'endette un peu plus à un taux assez bas.

Il faut placer ses pions et ses fidèles dans les instances internationales et se faire inviter à Davos ou au club des Bilderberg.

Il faut même poser pour une photo avec telle chanteuse, tel acteur, telle vedette du sport.

 

Sans oublier, le racolage de dons et  tenir la liste des renvois d'ascenseur pour la réélection

 

La politique: Un métier vraiment difficile, pénible et très ingrat!

 

Le bilan n'est peut-être pas trop catastrophique pour la France du point de vue du maintien des privilèges de ses élites. L'image est correcte à l'étranger et les grandes fortunes du monde adorent venir à Paris.

 

 

Mais cette politique est terrible pour les français.

 

Finalement, les français auront tout sacrifié ces cinq dernières années. Ils ont renfloué les banques qui continuent de les arnaquer. Ils ont perdu leur pouvoir d'achat pour un plan de relance où l'on assiste les entreprises à coup de milliards d'aides, de subventions et d'exonérations, qui gagnent ainsi leur chantage à la délocalisation. Des milliards payés par qui d'après vous? Ben vous! Même les travailleurs immigrés payent, n'en déplaise au FN !

 

La santé des français coûte de plus en plus cher. Je ne vous rappellerai pas les baisses de remboursements, les franchises médicales et les augmentations de tarifs et de cotisations.

D'une certaine façon, avec tous ces sacrifices, les français ont même offert leur sueur, leurs tripes, leurs rêves, bref leur vie à leur pays. Et tout ce qu'a trouvé l'UMP, c'est de dénoncer l'assistanat et parler des devoirs des français vis à vis de la France. Ils sont culottés à l'UMP!

Le quinquennat de Sarkozy, c'est le quinquennat de tous les records. Outre la dette colossale, le nombre de chômeurs et de travailleurs pauvres, on n'a jamais vu autant de tentatives de suicide en France qui a un taux supérieur de 50% à la Suède.

 

En France il y a un suicide toutes les 50 minutes, en particulier sur les lieux de travail, on n'a jamais vu autant de suicides en prison, on n'a jamais vu autant de gardes à vue.

 

Nicolas Sarkozy gouverne la France comme le PDG d'une très grosse entreprise. Il a même institué une hiérarchie entre ses salariés: vous, moi, lui,les copains, et les autres. Pour lui, il y a des français stagiaires qu'on peut jeter, des intérimaires bouches trou, des CDD, des CDI à l'essai, des préretraités, des cadres, des cadres dirigeants, des consultants..etc.  Et il ne parle pas à tout le monde... La parole du boss, ça se mérite!

 

2012, sera l'année de l'assemblée générale des actionnaires de l'entreprise France.

 

Or, que fait-on à une équipe dirigeante qui a endetté l'entreprise et obtenu de piêtres résultats?

 

Et, que fait-on à un PDG qui a découragé ses salariés et semé la discorde parmi eux?

 

On l'éjecte.

 

 An attendant ce moment béni, un blues de 1951 par un maître du genre, Howlin wolf, qui explique au début de la vidéo ce que c'est que d'avoir le blues? Tu as le blues, quand tu es dans la merde ! 

 

Publié dans opinions

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article