Après le nazisme, la pédophilie : Sarkozy invente un nouveau point Godwin

Publié le par Milton Dassier

incsarko2.jpgSi on en croit Nicolas Sarkozy, les journalistes qui avancent des idées et des preuves sur le Karachigate pourraient être des présumés pédophiles juste si quelqu’un en a l’idée.

Le ridicule ne tue pas même si, concernant Sarkozy, le ridicule a des sommets qui n’effraient plus les nains.

 

C’est un peu ce que Berlusconi a dû vouloir dire quand il a affirmé à des journalistes italiens que, lui, sait qu’ils ne sont pas pédophiles.

Si Berlusconi s’amuse avec ça, Sarkozy risque de toucher des droits d’auteur pour son expression.

Rien n’empêche une personnalité désormais d’esquiver une question sensible par un tonitruant : « Vous faites des allusions déplacées, est-ce que je vous traite de pédophile moi ? »

 

Sarkozy a donc inventé un nouveau point Godwin. Le point Godwin, c’est quand une discussion s’envenime à un point tel que l’un des protagonistes traite son interlocuteur ou ses idées de nazis. Après le nazisme, la pédophilie. Grâce à Sarkozy, vous pourrez traiter vos contradicteurs de pédophile pour avoir le dernier mot !

 

Exemple

 

Vous engueulez avec votre beau-frère à propos de la façon dont il traite sa femme, votre sœur.

Il défend âprement son point de vue machiste, vous le traitez de nazi tant il vous exaspère par son intolérance. Ayant retenu la leçon sarkoziste,  il vous traite de pédophile avec un grand sourire tant vous l’exaspérez avec vos arguments très chrétiens, très « prêtre catho », défendant l’humanité, la communication, la morale et les beaux sentiments.

Publié dans sarkozy

Commenter cet article

valentini 28/11/2010 13:45


Effet papillon?

Si Président représente tous les Français, Président est pédophile, forcément. D'un autre côté, tout aussi logiquement, n'étant pas président, je mens, car je ne suis pas la preuve vivante de ce
que j'avance, mais nano-portion. Mais là, ah, qu' c'est embêtant, la vérité ne peut pas incarner le mensonge, même à dose infinitésimale, et donc la preuve est faite que les Français ne peuvent pas
avoir de président, ils se contrediraient en permanence. Heureusement, il y a , quelque part, une solution qui sauve: io, sono completamente pazzo! (traduire ici ne me semble pas nécessaire) et
donc si je crie: Innocent! Président! Innocent! Président! Un nouveau pape est appelé à régner.

Tout ça, il va de soi, n'est qu'une plaisanterie.


moi 25/11/2010 22:49


le le syndrome godwin...c est pas un truc eculé et naze de la gauche ou des communos roses a court de savoir et d arguments ???????

.....bien fait pour leurs gueules...ils recupère ce qu ils ont semé à l attention du parti national francais et de JMLEPEN
moi je me regale...