Amis riches, fraudez! En haut lieu, on s’occupe de votre impunité !

Publié le par Milton Dassier

castor.jpgJe me rappelle les propos sidérants de Nicolas Sarkozy qui avait repris un slogan du FN remis au goût du jour par Philippe de Villiers : "La France, tu l’aimes ou tu la quittes".

 

Un slogan destiné essentiellement à ceux qui, tout en résidant en France, étaient accusés de dénigrer la France, de la critiquer.

 

Mais, certainement pas aux français qui partent les uns dans des pays européens, les autres en Amérique. Ceux-là, cherchent de bons jobs là où ils peuvent mais, personne ne se dit qu’ils ont peut-être perdu l’amour de leur pays.

 

Et, certainement pas aux évadés fiscaux qui ne supportant le poids des impôts et taxes en vigueur en France, ont choisi des pays qui les accueillent à compte ouvert.

 

Pourtant, ce sont ces derniers qui ont été l’objet de toutes les sollicitudes des instances dirigeantes de l’UMP.

 

Des exilés fiscaux. Le terme est bien choisi pour ne pas remettre en cause leur amour de la France. Nous les appellerons les mauvais français, histoire de rééquilibrer.

 

Que ce soit en Suisse, en Grande-Bretagne, en Belgique et aux Etats-Unis, l’UMP a recueilli auprès de ces mauvais français, neuf millions d’Euros pour la campagne de Nicolas Sarkozy.

 

Argent caché au fisc français, argent blanchi, on peut se poser la question.

Si on en croit Mediapart et « La Tribune de Genève », Eric Woerth faisait partie des mandataires de l’UMP chargés de récolter des fonds à l’étranger. Etrange tout de même de convaincre des gens de verser leur obole pour aider le futur  président d’un pays qu’ils ont fui.

 

C’est là que toute la question de la contre partie se pose.

 

Que peut-on dire à ces gens pour qu’ils signent des chèques de 7500€ ? Certains en firent même plusieurs en en faisant au nom de leur épouse, de leurs enfants.

 

Que leur promet-on ? Que leur garantit-on ?

 

Un de mes amis, un kiné (50.000€ par an) s’est fait redresser deux fois en 6 ans pour un total de dix-mille Euros.

 

Liliane Bettencourt versait 50.000€ par semaine en liquide à des personnalités, ni vu, ni connu.

 

Liliane Bettencourt (2 milliards d’€) n’a pas eu de contrôle fiscal pendant quinze ans et s’est fait rembourser par le fisc, 30 millions d’Euros au titre du bouclier fiscal tout en dissimulant une île aux Seychelles d’une valeur de 700 millions et 75 millions sur des comptes en Suisse.

 

Eric Woerth a montré à plusieurs reprises, son intérêt pour la fortune de la mamie milliardaire.

Il a dîné avec elle à plusieurs reprises, il a remis la légion d’honneur à son gestionnaire de fortune et sa femme, Florence Woerth, travaillait pour la milliardaire jusqu’à une date récente.

 

Drôle de république !

Publié dans économie

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article