Affaire Liès Hebbadj : Pourquoi tout ce clapotis

Publié le par Milton Dassier

Etrange cette façon dont Hortefeux et certains leaders de l’UMP s’échignent, s’acharnent sur Liès Hebbadj.

Le problème est qu’on ne parle que de rumeurs, de faits non avérés, de supposition recueillies certainement dans les différents fichiers de la police.

Rappelez-vous, on est parti en fin de semaine dernière, d’un PV contestée à 22€ pour port du niqab au volant. Ensuite, le ministre de l’intérieur en personne est monté au créneau pour défendre la justification du fameux PV. Incroyable déjà. On n’avait jamais vu cela.

La polémique a subitement enflé quand le même Hortefeux a parlé du mari de la conductrice comme d’un homme qui devrait être déchu de la nationalité française parce qu’il pourrait être polygame et bénéficier des allocations familiales de ses épouses.

 

Bien entendu, après une période pour digérer la surprise de voir un ministre de l’intérieur s’occuper de basse besogne de police, la presse a enquêté, les avocats ont parlé pour dire finalement que, juridiquement, tout cela était du vent.

 

Un ministre qui ne prend pas plus de précautions pour accuser publiquement un homme, c’est suspect.

 

La réponse est dans le nom du ministre « Hortefeux ». Je ne sais si c’est ça mais j’y lis « heurte feux » ; Heurter et allumer des feux. Ou bien encore, on prend « horti » (jardin) comme dans « horticole » et ça donne allumer des feux de jardin. Comme pour brûler des orties par exemple. Hortefeux, ça peut donc signifier « feux de jardin ».

 

Sa mission est donc plus claire, allumer un feu médiatique pour masquer deux affaires très délicates pour son mentor de président. Vous savez le nain de jardin…Vous avez deviné ?

 

Le procès Pasqua et l’affaire de Karachi. Deux très très proches de Nicolas Sarkozy sont donc concernés : Charles Pasqua et Edouard Balladur.

 

Nicolas Sarkozy fut au service du premier et lui piqua la mairie de Neuilly, il fut ministre du budget et directeur de la campagne présidentielle du second… Tout ça crée de sacrés liens. Le procès Pasqua, c'est depuis la semaione dernière, les révélations sur l'argent de la campagne de Balladur, c'était Lundi..

 

Brice a donc pris de grands risques pour allumer un feu qui lèverait une épaisse fumée dissimulant le traitement médiatique du procès Pasqua et les révélations de Libération et de Mediapart sur l’implication de Balladur dans ce que certains appellent déjà le « karachigate ».

 

Un scandale qui reste ainsi à l’état de clapotis mais ne demande qu’à se changer en tempête…

 

 

 

 

Publié dans politique

Commenter cet article

Cyrille 30/04/2010 07:00


la carriere de Tsarko est basée sur des mensonges mediatiques, et le meurtre d'Erick Schmitt :
http://desourcesure.com/politiqueaffaires/
2007/09/_vous_tes_au_bord.php
plein d'affaires depuis (clairstream, Darfour...)auraient dû aussi faire couler le camembert president...


Antitotalitaire 29/04/2010 21:42


Je viens de lire un commentaire insultant à l'égard de Liès Hebbadj.

Je vois pas comment son auteur peut se permettre d'insulter un homme qu'il ne connait pas, et qui vaut sans doute, vu le langage employé, mille fois mieux que lui.

Je crois avoir plus dégoût por l'auteur de ce commentaire, ou plûtot de cette chiure, que pour les rats !


Antitotalitaire 29/04/2010 21:34


Brice Hortefeux, contrairement au résumé de l'article qui affirme qu'il risque gros du fait d'avoir accusé sans preuves Liès Hebbadj de "tous les maux de la terre". IL NE RISQUE, HELAS, RIEN DU
TOUT !

A par contre s'il avait accusé certains individus intouchables (mais cette hypothèse est impensable !) là, c'était le virage sur place à la minutes et des tonnes d'emmerdes en primes !

En France, tout ce qui est agréé par les maitres, est permis !

J'en sais quelque chose, pour en avoir été victime, mais c'est un autre débat.

Ce n'est pas un reproche particulier que je formule à l'égard de l'auteur de cet article,mais il faudrait quand même que nous prenions tous conscience (moi, c'est déjà fait depuis longtemps !!)
qu'avec les maîtres, tout est possible et tout peut arriver, dans le sens du plus pire.

Le droit, les Droits, les Droits de l'Homme, sont pour la façade, des bourreaux

Je sais que demain ou après demain, ou même dans un instant (bon, je ne leur faliciterai pas les choses, c'est certain !) si bon leur semble, je peux être arrêté sous n'importe quel prétexte,
torturé, tué...

Je ne suis pas parano, mais réaliste, compte tenu de ce que j'ai déjà subi et des témoignages recueillis ou apportés !

Amitiés Antitotalitaires à toutes et à tous.

Antitotalitaire


Milton Dassier 30/04/2010 00:48



Il risque gros en matière d'image et de réputation; ce qui pour un type comme lui qui a des ambitions de carrière, est essentiel. Sinon, on est bien d'accord.



James 29/04/2010 18:43


Cet homme est un enculé qui porte préjudice à l'Islam et aux musulmans qu'il aille se faire mettre lui et sa clique d'opportunistes autour de lui, des alimentaires qui défendent un gourou!....

http://lies-nantes-avertissement.e-monsite.com/rubrique,homme-manipulateur-profil,1193371.html