A l'ONU, l'Iran boycoté par 8 pays mais soutenu par 117!

Publié le par Milton Dassier

Mort de rire les amis! J'adore l'arrogance de certains pays occidentaux.

 

Et quand la presse de ces pays reprend une info qui n'en est pas une, en lui donnant une importance qu'elle ne mérite pas, je pouffe.

 

Il faut lire la presse française et ses titres:

 

Le Monde : "Le discours du président iranien boycoté à l'ONU"

 

Et dans un autre article, Libé: "ONU, le président iranien vocifère dans le vide"

 

Mazette, quelles gazettes!

 

Je me précipite pour en savoir plus et là, stupeur, j'apprend qu'Ahmaninejad a fait un discours virulent mais sans s'en prendre durement à Israël. Non cette fois, sa cible était les puissances nucléaires occidentales. Alors, des délégations ont quitté la salle en plein discours. Combien de délégations? Euh eh bien, laissez-moi le temps de compter..

 

Les Etats-Unis, ça fait une. La Grande-Bretagne, ça fait deux. La France, trois! Le Maroc, quatre! L'Allemagne, cinq! La Finlande, six! La république tchèque, sept! Le Canada, huit!

 

Sans doute y en a-t-il quelques autres.

 

Huit délégations sur un total de 192! Les autres, donc 184 délégations dont celle de la Chine, de la Russie, de l'Inde..etc, ont poliment applaudi le discours du président iranien.

 

Mais qu'a-t-il dit pour provoquer le courroux des boudeurs?

 

Il a dit que les USA et les puissances nucléaires étaient une menace pour le monde. Putain, c'est osé, personne ne le savait!

 

Il a demandé la création d'une instance indépendante pour veiller à l'élimination de toutes les armes nucléaires. Plutôt du bon sens non?

 

Il a rappelé que les Etats-Unis avaient utilisé l'arme nucléaire deux fois au Japon en 1945 et que c'était mal. Il a ajouté qu'ils avaient utilisé des armes à  uranium appauvri pendant la guerre en Irak et que c'était mal aussi.

 

Pour cela, il a demandé que les puissances nucléaires qui avaient déjà utilisé l'arme atomique ou menacé de le faire comme viennent de le faire les Etats-Unis contre l'Iran,  soit exclu des instances dirigeantes onusiennes sur le désarmement nucléaire et de 'lAIEA.  Il est dans son jeu, sa com' mais pas si insultant ou menaçant qu'on a coutume de le montrer.. non?

 

Il a accusé des pays occidentaux d'aider Israël à améliorer son arsenal nucléaire violant ainsi l'article 31 du traité de non prolifération.. Quoi! Des pays occidentaux violent le traité de non prolifération nucléaire tout en accusant l'Iran de vouloir le faire. Mais..mais..m..mmais c'est mal!

 

Tiens, tiens. Il parait qu'officiellement, Israël n'a pas l'arme nucléaire...

 

Le Washington Post estime le nombre d'ogives nucléaires de l'état hébreu à 200. Soit plus que la Grande-Bretagne et presqu'autant que la France...

 

Et on apprend qu'avec 117 pays, l'Iran va déposer une résolution qui demandera officiellement à Israël de ratifier le traité de non prolifération nucléaire... Innacceptable pour l'occident!

 

Oui vous avez bien lu: 117. 117 pays sur 192 sont d'accord avec l'Iran, 8 ont boudé le discours, les autres comptent les points. La presse française y verra une grande victoire de la diplomatie de la fermeté de Nicolas Sarkozy!

 

Même si je ris, je ne vais pas jouer les naïfs. J'ai bien compris que l'Iran fait dans la même hypocrisie que les autres. Et c'est bien cela qui leur pose problème. L'Iran avec l'arme nucléaire fera comme les autres. Elle se sentira protégée grâce à la même politique de dissuasion que la France. Sûre de sa force, elle pourrait même s'assagir dans ses prétentions comme l'Inde ou le Pakistan jusqu'à une date récente. Le Pakistan qui soit dit en passant subit de sacrés problèmes sans que sa bombe constitue une menace pour le monde. Enfin pour l'instant!

 

Un Iran pesant plus sur la scène internationale, voilà ce qui déplait aux occidentaux nucléarisés!

 

Et ceux-ci ne trouvent pas d'autre attitude politique que de théatraliser leur désaccord.

 

Si c'est comme au théatre, alors, on peut rire !

 

Publié dans international

Commenter cet article

Enezeneg 09/05/2010 11:41


Diabolisation... Diabolisation... Diabolisation...

Bientôt le nouveau spectacle de Dieudo' : "MAHMOUD...

Bonnes vacances...


Pierre BOurque 07/05/2010 16:43


J'adore lire ce genre d'article quand quelqu'un décide de regarder la réalité de l'autre bout de la lorgnette!
Bravo pour avoir présenté la vraie réalité


Milton Dassier 07/05/2010 21:54



Merci



Eliane 07/05/2010 11:22


Oui merci de rétablir cet équilibre délirant qui est toujours contre l'Iran notamment. DOmmage que nous n'entendions encore assez souvent les 117 autres pays. Une analyse que j'ai lu, les Us
veulent attaquer l'Iran pour 2 raison, la première car ils veulent accepter une autre monnaie que le dollar pour le paiement du pétrole, et la deuxième c'est que les Us vont très très mal sur le
plan économique et qu'une guerre est toujours la bien venue pour les emplois et l'économie.


Milton Dassier 07/05/2010 13:23



Oui mais une guerre coûte très cher et celle-là ferait grimper les prix du pétrole , ce qui ruinerait les économies occidentales.



L17 06/05/2010 19:00


Merci pour cet article et merci à EVA qui l'a relayé.

"Savoir pour prévoir, afin de pouvoir."
[ Auguste Comte ]


Cordialement - L17


Cyrille 05/05/2010 05:36


Un peu de géopolitique pour les nuls : Le PIB de l'Iran repose sur l'exportation du pétrole et du gaz. Ses ressources agricoles sont nulles.
L'Iran a besoin de l'importation de ressources pour nourrir sa population. Dans ces conditions, impossible que ce pays attaque les pays qui le nourrissent. Mahmoud Ahmadinejad a toujours dit (mais
ses propos ont toujours ete déformé honteusement) qu'il ne voulait que du nucléaire civile pour produire et exporter de l'électricité. C'est sous la presion internationale, se voyant diabolisé par
l'Occident, qu'il milite maintenant pour faire partie des puissances nucléaires. Comme les autres.
ça fait 30 ans que Carl Sagan a fait le point sur la totalité des ogives nucléaires dans le Monde, expliquant le danger de destruction de la civilisation humaine. L'équilibre de paix globale dans
lequel nous sommes n'est basé que sur la peur. C'est absurde.