Manuel Valls : un Sarkozy de gauche

Publié le par Milton Dassier

J’ai beaucoup apprécié la façon de parler politique de Daniel Cohn-Bendit hier soir sur France 2.

Charme, enthousiasme, connaissance des dossiers et surtout quasi absence de langue de bois et d’ambition personnelle puisqu’il ne souhaite pas se présenter à la présidentielle.

 

Qu’on adhère à ses idées ou pas, avouez que ça change pas mal des autres.

On en a eu l’illustration quand Manuel Valls est venu donner la réplique à Daniel Cohn-Bendit. D’accord sur des grandes lignes au départ, on a vu des petites fissures naître dans ce qui se voulait être un consensus. Manuel Valls nous l’a joué Sarkozy de gauche et son message n’est pas passé quand il a parlé de la candidature à la présidentielle de 2012 et de la burqa.

C’était saisissant de voir un Manuel Valls tenter de profiter de la popularité de Daniel Cohn-Bendit pour se mettre en avant. Avec un langage cotonneux pour arriver à jouer sur une xénophobie anti-islam tout en se réclamant de la laïcité.

 

Surpris, Daniel Cohn-Bendit tenta bien de confondre Manuel Valls dans sa façon honteuse d’évoquer l’affaire de la burqa. Peine perdue, le temps était compté et la messe était dite !

 

La réalité, c’est que Manuel Valls s’y voit déjà tous les matins dans le miroir en se rasant.

Sarkozy n’avait pas su mieux dire : miroir en face et rasoir à la main. Drôle de situation pour se voir président.

 

Pour Manuel Valls comme pour Sarkozy, ce sera un miroir aux alouettes et un rasoir de tueur.

 

On sait donc à quoi s’en tenir avec les jeunes loups du PS !

 

Publié dans politique

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

zizou 20/09/2009 11:51

Sarkozy, Valls, Cohn-Bendit, finkielkraut, BHL, etc ... J'en ai marre de voir le débat politique et intellectuel confisqué par des représentants du peuple élu !!! Forcément, il y a une dimension spécifique et cela explique en grande partie l'islamophobie et le racisme ambiant !!! Bientôt, on n'aura le choix qu'entre un sioniste socialiste, un sioniste communiste, un sioniste écologique, un sioniste UMP et j'en passe ... Le tout bavant sur les arabes, les noirs et les musulmans. Avant tout, il est impératif de s'interroger sur ce phénomène qui prend une ampleur incroyable en France et sur le barrage que cela sous-entend pour les autres communautés. Il est temps d'exiger une représentativité réelle dans les médias, le monde politique et intellectuel. C'est mon avis !!!

Milton Dassier 21/09/2009 22:33


Cohn-Bendit est juif et n'est pas sioniste, il me semble. Valls n'est pas juif et on ne sait pas s'il est sioniste militant.  Je ne comprend  pas pourquoi ils figurent dans ta "liste" sur
le peuple élu. Je préfère faire ces distinction car on sait que c'est l'amalgame qui conduit à l'arbitraire et donc au racisme. On peut être juif sans être sioniste, sioniste sans être juif.
Confondre les deux c'est ne pas rendre service au débat et c'est se condamner d'avance.


A2N 19/09/2009 00:17

Bonjour, Milton !

Je suis d'accord avec toi sur la fraîcheur de Cohn Bendit, qui a quelque chose de plus que les autres. Ajouté à ça, il y aussi le fait qu'il ne se voit pas déjà à l'Elysée, ce qui lui donne plus de liberté dans son langage. Quant à l'opportuniste Mr WHITE SPIRIT, c'est carrément un Sarkozy de gauche. Maintenant que l'Elysée est souillé tout le monde peut rêver d'y aller. C'est au moins ce qu'il faut retenir de l'élection du mari de Carla B. Manuel croit donc en son étoile, normal dans une France qui est à poil.

A+

stev 18/09/2009 23:34

Pourquoi "de gauche" ???

Il est pas au PS, Valls ?