Le sanglot de l'intello blanc

Publié le par Milton Dassier

Je n'y comprend plus rien!

Depuis ce matin, je cherche, je suis à l'affût, je sonde, je fouille la presse et le web. Mais où sont-ils passé? Déjà partis en vacances? Y en a bien qui sont encore là pour faire une veille médiatique? Pourquoi ne disent-ils rien?


Je cherche dans les éditos du Monde, de Libé, du Nouvel Obs, du Figaro. On y souligne le pragmatisme d'Obama, sa capacité à rassembler au delà des clivages. Parlons-en.


C'est tout de même la première fois qu'un président occidental visite et se recueille dans un haut lieu de la mémoire des traites négrières en Afrique. Quel changement! Le retour des Etas-Unis dans l'universalisme? Voilà un homme décrit noir ou métis (mais jamais blanc !) qui aura eu la bienveillance de visiter deux hauts lieux de mémoire de crime contre l'humanité en les mettant sur le même plan.


Il a d'ailleurs fait le rapprochement entre le fort et le camp de concentration de Buchenwald en Allemagne qu'il a visité le mois dernier. « Cela doit nous rappeler que les êtres humains sont capables de commettre d'immenses atrocités », a-t-il dit.

Ce qui est on ne peut plus vrai car cela englobe tous les protagonistes de ces affaires.


Assassins sans fontières. Et voilà, la messe est dite. Tous les débats sur les responsabilités des uns et des autres sont au placard. Tant mieux !
Parce que certains en avaient fait leur fond de commerce éditorial ces dernières années. Rappelez-vous, ils étaient de tous les dîners de têtes et des grands messes télévisuelles!


J'ai donc imaginé que les penseurs de la gauche sarkoziste et les intellectuels de droite allaient peut-être  monter à l'assaut de cette concurrence victimaire ravivée, de cet acte de repentance qui, habituellement les abasourdit.


Eh bien non. Il sont aux abonnés absents. Obama, c'est trop lourd pour eux.


Dommage tout de même de ne pas lire Alain Finkielkraut qui aurait pu fustiger cette "humanité arc-en-ciel tentée par l'antisémitisme", comme il l'avait déjà dit lorsque les descendants d'esclaves français se battaient pour une simple et gentille commémoration du crime contre l'humanité qu'avait subi leurs ancêtres.


Dommage de ne pas lire Eric Zemmour citant Olivier Pétré-Grenouilleau pour minimiser l'abomination du crime : "les Allemands voulaient exterminer les juifs; les esclavagistes voulaient que les Noirs vivent pour qu'ils travaillent. "


Dommage de ne pas lire Ivan Rioufol qui fustigeait ce qu'il appelle la culpabilisation de l'homme blanc et la concurrence avec l'holocauste comme il disait à propos d'une initiative de la mairie de Nantes : La culpabilisation est poussée jusqu’à l’absurde par la mairie (PS) de Nantes. Prétextant de rendre hommage à l’abolition de l’esclavage, elle a confié au plasticien-designer américain Krzysztof Wodiczo la construction, sur le quai de la Fosse d’où partaient les bateaux des négriers, d’un mémorial "se rapprochant du mémorial de l’Holocauste à Washington". Des millions d’euros vont être investis, cette année, dans un "itinéraire méditatif" afin de rappeler le "commerce triangulaire".


Dommage de ne pas entendre ou lire Pascal Bruckner développer sa thèse du masochisme de l'occident, cette pénitence, qui serait presque devenu la « spécialité » de la France.


J'ai imaginé tous ceux qui pourraient dire: "Mais et les arabes et leur participation aux traites? Pourquoi toujours culpabiliser les européens". On leur répondra qu'Obama, tout comme Taubira, parle des crimes contre l'humanité qui concernent leurs pays respectifs et ne nient pas qu'il y a eu d'autres coupables ailleurs.

« Cela doit nous rappeler que les êtres humains sont capables de commettre d'immenses atrocités ». N'est-ce pas la définition du crime contre l'humanité tout simplement?


Pauvre, fragile et naïf intellectuel blanc qui pense être issu d'un monde universel : le sien!

Publié dans opinions

Commenter cet article

A2N 17/07/2009 09:30

Bonjour, Milton !

Quelle claivoyance ! Attention, l'intello blanc va t'accuser de racisme.

Foss !

A2N

Milton Dassier 19/07/2009 00:16


Il peut toujours essayer... Mais d'abord il lui faudra établir les faits.


Spartacus 16/07/2009 19:47

Ce n'est qu'un symbole, c'est vrai. Mais un symbole ajouté à d'autres finit par tracer une direction, une orientation. Et merde, on va pas non plus faire les fines gueules alors que le président des Etats Unis prend des positions humanistes sur la scène internationale !

Milton Dassier 16/07/2009 21:06


Entièrement d'accord. Merci


kc 14/07/2009 22:44

salut milton,

je reste prudent sur le symbole et la com Obama...je m'emballe pas...l'heure est au faits...des faits et rien que des faits...

bien à toi
kc

Milton Dassier 15/07/2009 17:22


Oui, ce n'est qu'un symbole, ça plaira aux humanistes de gauche... Mais, on ne va pas bouder un petit plaisir...


JhP 14/07/2009 17:14

C'est un article ça ? Vraiment pitoyable d'écrire des trucs comme ça,c'est orienté un max,des phrases prises ici et là,ressorties de leurs contextes pour les replacer dans ton torchon.
Au final on en arrive à quoi,les grands méchants blancs ont toujours tort,le pauvre peuple noir est LA victime de TOUTE l'histoire de l'humanité.snifffff
Juste par curiosité,ça va durer combien encore cette victimisation ? Je sais ça vous évite de vous remettre en question,mais bon il serait peut être temps de se prendre en main les gars !!

Milton Dassier 15/07/2009 17:10


On en arrive à déceler une culpabilisation chez toi. C'est simple, l'article ne parle d'aucun statut de victime pourqui que ce soit, il parle de la façon dont un président américain a rendu hommage
à deux crimes contre l'humanité. Mais toi, tu vois cet article contre toi, tout simplement parce que tu as décidé de te revendiquer blanc et d'assumer tout l'héritage avec l'orgueil de ceux
qui font des bêtises mais ne s'excusent jamais. Mais en fait, personne ne te demande de jouer ce rôle là... Pourquoi devrais-tu porter le fardeau des erreurs commises par d'autres? Pourquoi te
sentir visé? En plus, je sens un ton agressif dans ton message. Culpabilisation, agressivité.. Aurais-tu peur de quelque chose?


Valentin 14/07/2009 10:35

Cher Milton,
Dommage que vous avez omis de citer le plus "beau" avec son éternelle chemise blanche ouverte jusqu'au nombril l'inénarrable clown BHL.
Peut-être que les fauves, dont vous citez les noms, sont-ils trop préoccupés par le procès fait au "charmant" Fofana et à sa troupe ?

Milton Dassier 15/07/2009 17:12


Oui, c'était tentant mais BHL, avec intelligence - concédons-la lui - n'a pas eu ces travers. D'ailleurs, à propos de Fofana, il faut lire son bloc-notes sur l'affaire, dans lequel il fait un
parallèle très audacieux entre Ilan Halimi, Danier Pearl et la shoah! De la haute rhétorique..