Dérapage raciste sur la chaîne Fox

Publié le par Milton Dassier

J’ai un peu l’impression que beaucoup s’égarent sur ce qu’est le racisme.

On présente souvent le racisme comme l’expression d’un acte d’hostilité ou de haine vis-à-vis d’un être humain en raison de sa race supposée, de sa couleur de peau ou de son origine. Comme sur le tee-shirt anti-Obama du type en moto où est inscrit : "Nègre, s'il te plait, c'est une Maison BLANCHE."


Ainsi, tout ce qui est marque d’agressivité ou incivilité va être montré du doigt, attaqué en justice avec médiatisation. En fait, on souhaite éviter au maximum les troubles à l’ordre public.

Mais le racisme est déjà toléré et dénoncé avec moins de vigueur s’il s’agit de discrimination. Effectivement, pas de trouble à l’ordre public dans ce cas.

Et il y a encore les déclarations formulées comme des convictions avec arguments théoriques dans le cadre de discussions tout à fait correctes. Elles passent comme une lettre à la poste surtout si elles sont le fait de personnes respectables, de notables, de personnalités en vue.

On avait eu droit à Alain Finkielkraut et ses regrets sur la couleur trop noire à ses yeux de l’équipe de France, qualifiée d’équipe black-black-black, on avait eu droit à toutes ces déclarations politiques qu’ont si bien brocardées les membres du jury des « Ya bon Awards ».

On avait eu droit à Eric Zemour, sa défense de concepts racistes et sa vision du monde en noir et blanc.

 

On a droit aujourd’hui au dérapage d’un commentateur de la chaîne américaine « Fox ».

Celui-ci est parti d’une étude sur la maladie d’Alzeihmer dans les pays scandinaves pour affirmer que si dans ces pays, la maladie frappe moins qu’ailleurs, c’est parce que les gens ont des gènes plus purs.

 

Il a regretté les mariages interethniques aux USA.

 

Le pire racisme est celui-là. C’est celui qui instille insidieusement sous des mots corrects un discours qui divise les êtres humains en catégories basées sur la race et l’origine. C’est celui qui amène à la construction de clichés qui serviront un jour de justifications à la violence ou aux agressions.

 

Derrière chaque agression raciste, il y a des théories, des concepts, des mots, des représentations qui servent de couveuse au rejet et à la haine.

Publié dans racisme et xénophobie

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

simplesanstete 10/07/2009 00:46

on se trompe un "tout "petit peu sur ce qu'est le racisme,c'est le MOINS que l'on puisse dire,le racisme n'existe pas par contre ce qui EXISTE c'est un rapport de force a l'AUTRE quelqu'il soit,resume la loi des plus forts est toujours la meilleure d'apres les plus forts of course,l'ignorance des communautes locales peu importe d'ou elles viennent CQFD l'etrange etranger.(le juif conformiste est l'exemple parfait du bouc emissaire,mot lui meme d'origine hebraique)

Milton Dassier 10/07/2009 13:11


Si le racisme existe quand on en fait une idéologie qui sert de référence à une politique.